bdoin
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 juil. 2019

Le mystère du danger des ondes du Linky résolu

Grande avancée scientifique dans la compréhension des phénomènes d'électrosensibilité liées au compteur Linky. De nombreuses personnes dites électrosensibles souffrent de symptômes variés comme : maux de tête, nausées, vertiges, troubles de la mémoire et de la concentration, irritabilité, picotements, brûlures, douleurs musculaires et articulaires, pertes de sommeil, éruptions cutanées.

bdoin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une étude vient d’être réalisée en France avec la collaboration de 12 personnes électrosensibles dans le laboratoire INRM (Institut National de Recherche Médicale). Un protocole des plus stricts a été mis en place : une pièce isolée des ondes par une cage de Faraday et connectée au réseau électrique via un compteur Linky.

Dans cette expérimentation, les chercheurs ont bien reproduit les différent troubles chez les personnes électrosensibles témoins lorsqu’elles sont dans cette pièce à proximité ou non du compteur Linky.

Afin de comprendre la source de ces troubles, les chercheurs ont d’abord refait les tests en éteignant le compteur Linky et se sont rendu compte que les maux continuaient sur 100 % des personnes électrosensibles.

Les chercheurs ont alors essayé d’autres pistes toutes infructueuses en utilisant différent techniques de protection les plus couramment utilisées par les personnes électrosensibles : filtres, tapis, peinture, voile, crèmes, ...

Étant à cours d’idées, Mme Vaga Bonde chercheuse en chef du laboratoire a proposé de refaire le test en changeant la couleur du compteur Linky de vert pomme en gris neutre. À la surprise générale, ce même test dans les mêmes conditions a permis de faire disparaître les symptômes chez 27 % des personnes électrosensibles.

Intrigué, les chercheurs sont allés encore plus loin en installant l’électronique du compteur Linky dans le boîtier dans anciens compteurs de type Sagem EDF. Ainsi l’ensemble des fonctionnalités du Linky restent bien présentes mais dans un boîtier d’ancienne génération.

Confronté à ce nouveau compteur, même en fonctionnement et connecté au réseau Linky, l’ensemble des personnes électrosensibles ont vu 100 % de leurs symptômes disparaître.

Bien que l’équipe de chercheurs n’est pas en mesure de donner d’explication scientifique, leur travaux ont mis en évidence que les symptômes d’électrosensibilité ne viennent pas des ondes du compteur Linky mais bien de sa couleur et de sa forme.

Contacté, Enedis s’est dit très intéressé par cette étude qui donne un nouvel espoir aux personnes électrosensibles. Une étude est en cours chez Enedis pour faire réaliser une nouvelle version du compteur Linky respectant la forme et la couleur du compteur dit Sagem EDF ce qui pourrait redonner un espoir à des centaines de personnes électrosensibles qui pourront enfin bénéficier des fonctions avancées du compteur Linky.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Lidl : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
Conditions de travail : la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie