L'ADIEU A ANDREE PUTMAN : A LA RECHERCHE DE L'ŒUVRE PERDUE

Le 23 janvier 2013 ont été célébrées à Saint Germain des Prés les funérailles d'Andrée PUTMAN. Lorsque je suis entrée dans l'Abbaye, je me suis alors souvenue  des funérailles en l'Abbaye de ma cousine Brigitte SAUZAY  en 2003. Dix années séparent leurs Adieux. Toutes deux  ont œuvré pour le rayonnement de la France, l'une par la diplomatie, l'autre par le renouvellement du "style français". De manière mystérieuse, Brigitte SAUZAY et Andrée PUTMAN sont  liées par la voie lactée la plus ancienne du Patrimoine de Paris : la voûte étoilée de Saint Germain des Prés. Pour Brigitte SAUZAY cette voûte bleue semée d'étoiles d'or symbolise le Drapeau Européen qu'elle a servi jusqu'au don de sa vie, et la voie lactée d'Andrée PUTMAN dans le couvercle du piano à queue résonne comme une anagogie : a t elle voulu signifier qu'elle désirait son piano dans le chœur de Saint Germain pour ses funérailles ? 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.