ADMIRATION TOTALE DEVANT LES FÉMINISTES DE LA BARBE AU CIRQUE D'HIVER

La première activiste se poste, droite comme un I, les bras figés le long du corps, au milieu de la scène. Son intention pacifiste clairement exprimée est évidente. Pas une seconde de considération, cependant, n’est accordée à sa posture candide et magnifique.

Elle est immédiatement crochetée par derrière tandis que ses acolytes se font jeter et blesser de rude façon. Il n’y a aucune mesure entre la tranquillité rigoureuse de l’action amorcée et la violence abjecte des réactions qu’elle suscite. 

Quelles consignes aveugles les sbires du “service d’ordre” on-t-ils reçues ?… Saisir toute occasion de se défouler à outrance ? Faire croire à un péril ? Réprimer toute critique par la force ? Se transformer en  machines à détruire ?

Vous saviez sans aucun doute, chères Barbues, que vous courriez un risque. Bravo, ô combien, de ne vous laisser en aucune façon intimider par l’ignominie réactionnaire !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.