behemothe
Informaticien à la retraite
Abonné·e de Mediapart

40 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 oct. 2011

La Nausée

behemothe
Informaticien à la retraite
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La nausée devant tout ce déballage :

La mise en examen des proches de Sarkozy, Nicolas Bazire et Thierry Gaubert (avec en plus soupçon de subordination de témoin) dans l'affaire du financement de la campagne électorale d’Édouard Balladur et l'attentat de Karachi qui a couté la vie à 11 salariés français de la Direction des constructions navales le 8 mai 2002.

L'affaire Takieddine éminence noir et secrète soupçonné d'avoir reçu des commissions incroyables de l’État, donc de nous, en échange de services illégaux pour la vente d'armes dans l'affaire de Karachi, ainsi qu'avec l’Arabie Saoudite et aussi comme intermédiaire avec la Libye. Menant grand train de vie en France sans payer un sous d'impôts. Invitant de nombreuse fois Coppé, dans sa villa de Juan les Pins, en Angleterre, à Venise dans un palace, et même au Liban, mais aussi Hortefeux de même que Bazire.

Ensuite les affaires des fadettes (compte rendu des appels reçus et envoyés par téléphone mobile) dans lesquels sont impliqués le procureur Courroye, Péchenard directeur de la police nationale et enfin Squarcini directeur du renseignement intérieur. Péchenard et Squarcini sont mis en examen. Le procureur Courroye, sa mise en examen est en attente de l'affaire Bettencourt. Il faut rajouter à cela une nouvelle affaire qui vient de sortir à Marseille et qui met en accusation un autre procureur Jacques Dallest toujours dans l'espionnage d'un journaliste du Monde.

Vous avez aussi Joëlle Ceccaldi-Reynaud, maire de Puteaux et présidente du nouvel Epad de la Défense (vous savez celui qui devait revenir au fils Jean de Sarkozy) qui a mis son argent dans des paradis fiscaux, argent dont on ne connait pas la provenance.

Ensuite on a l'affaire du commandant de police Philippe Pichon qui a dénoncé les dérives du fichier Stic, dérives qui ont été reconnu par le gouvernement, ne pouvant pas faire autrement. Fichier qui va être supprimé. Et bien ce policier est sous le risque d'une mise en retraite d'office pour avoir rendu un service à la nation sous le faux prétexte de n'avoir pas respecté le devoir de réserve des fonctionnaires.

Souvenez vous aussi du tram de la honte, utilisé par la préfecture pour transporter les gens du voyage vers un centre de rétention. Alors on va me dire, mais on ne les envoie pas vers les chambre à gaz, il ne faut exagérer. Et bien dites vous bien que cela procède du même principe et je maintiens.

Et le plus incroyable c'est que Sarkozy continue comme si de rien n'était ses voyages en province, voyages à notre charge, pour sa campagne présidentielle de 2012, et qui coutent cher puisque tout y est minutieusement organisé pour qu'il n'y ait aucun couacs. Les préfets y veillent au grain, leur place en dépend de même que dans la chasse aux étrangers. C'est donc une débauche de CRS, policiers, un blackout des lieux visités. Il faut avoir sa carte de l'UMP pour pouvoir circuler librement. Vraiment on se croirait sous Ben Ali, on comprend pourquoi ils étaient amis.

L'incroyable attitude de Sarkozy face à l'Allemagne qui défends les riches en refusant que 50% de la dette soit supporté par les prêteurs qui sont à l'origine de la crise comme dans les « subprime ». Cet attitude est très dangereuse car elle risque d'emporter toute l'Europe dans la panique. Il s'agit donc de faire payer la dette aux autres. Mais il faut savoir que les mesures prises en Grèce loin d'avoir amélioré le problème l'a amplifié pour la bien simple raison qu'elle a entrainé une récession, une augmentation du chômage et de ce fait une accentuation des déficits puisque les rentrés d'argent ont été inférieur à ce qu'elles étaient avant.

Alors certains vont vous dire mais il y a eu aussi des affaires nombreuses sous la gauche. Je tiens juste à vous rappeler ce que notre présentissime nous à promis lors de son élection :

« Je veux une république irréprochable »

excusez moi je suis pris d'un tel fou-rire que je ne peux pas en dire plus

Bon tout cela n'est pas exhaustif loin de là. Ce sont les affaires les plus marquantes. Mais ne soyons pas comme l'imbécile qui quand le sage montre la lune, regarde le doigt. En effet il ne s'agit pas d'homme, pas de parti, mais de constitution. Oui, l'homme est ce qu'il est, il sort de la préhistoire et sa constitution morphologique et psychique évolue beaucoup, mais alors vraiment beaucoup moins vite qu'il ne fait évoluer son environnement. L'évolution morphologique et psychique est dans le temps géologique, on peu dire, alors que ses inventions font évoluer son environnement à la vitesse du temps humains, c'est à dire de la génération. Il sait utiliser ses inventions, mais dans les mêmes buts que ceux qu'il avait il y avait plus de deux mille ans. D'ailleurs entre l'histoire romaine et notre histoire il y a de fortes similitudes. C'est à dire au service de sa jouissance et de sa puissance. On est aussi dans un système libéral qui n'a plus le frein du communisme pour le canaliser et qui va de se fait vers sa fin.

Alors il faut refaire les institutions. Il faut un assemblée constituante, mais surtout pas élue. En effet le système de l'élection n'est pas représentative d'un pays mais juste un gagnant qui va s'imposer aux perdants dans une joute ou tous les coups sont permis avec des médias qui sont sous le joug de la finance. Donc les dés sont pipés et ce que l'on obtient n'a rien à voir avec la démocratie. D'ailleurs le capitalisme n'a jamais eu peur de l'élection et l'a toujours activement soutenu, donnant une fausse légitimité au gouvernement élu.

Que proposer à la place alors ? Et bien oui le tirage au sort seule méthode permettant d'assurer d'avoir une représentativité réelle du peuple. Alors évidement le tirage au sort doit s'accompagner d'un ensemble de mesure qui assure que l'on a pas n'importe quoi. Pour cela je vous suggère de lire ou relire mon post à ce sujet.

En tous les cas, c'est la première fois que je me sens honteux d'être français. Désagréable impression qui vous colle à la peau et qui vous obscurcit le futur comme le fait une éclipse.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Didier Raoult : deux ans d’enquête sur une imposture
Depuis l’arrivée du Covid-19 en France, Didier Raoult est devenu une figure nationale. D’abord en faisant la promotion d’un traitement inefficace contre la maladie, l’hydroxychloroquine, puis en niant la possibilité d’une seconde vague ou en remettant en cause l’efficacité de la vaccination. Mediapart revient en vidéo sur deux ans d’enquête sur le directeur de l’IHU.
par Youmni Kezzouf, Mathieu Magnaudeix et Pascale Pascariello
Journal — Gauche(s)
Mélenchon à Nantes : un show pour satelliser ses adversaires
Dans une salle entourée d’écrans projetant des images de l’espace, le candidat insoumis à la présidentielle a évoqué sa ligne en matière de politique spatiale et numérique. Il a aussi beaucoup parlé d’écologie et, un peu, d’union de la gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Violences sexuelles
La Gauche révolutionnaire rattrapée par la vague #MeToo
Ce mouvement d’inspiration trotskiste, qui opère depuis Rouen, affronte une sérieuse crise interne avec la remontée à la surface de violences sexuelles supposément commises par l’ancien dirigeant du mouvement, au début des années 2010. L’affaire arrive devant la justice.
par Manuel Sanson (Le Poulpe)
Journal — Éducation
Élèves handicapés : les vilenies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour ont fait part samedi de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens en France. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
La lutte continue !
La lutte continue ! Mais il ne suffit pas de l’énoncer, il faut la faire vivre. Ce n’est que dans la continuité de la mobilisation que nous parvenons à obtenir des avancées, si petites soient-elles. En cette année de présidentielle, les citoyens ont tout intérêt à profiter de cette période pour se rendre visibles et audibles pour faire avancer leurs revendications et apostropher un gouvernement réfractaire aux avancées socio-économiques à destination des petits salaires.
par aeshloi2005
Billet de blog
Les rendez-vous manqués de la gauche avec l’école (1/2)
Si l’on veut faire progresser la cause de l’école, il faut faire un bilan complet des politiques scolaires de la gauche quand elle était au pouvoir mais aussi lorsque, dans l’opposition, elle tentait de faire avancer son propre agenda.
par Françoise Clerc
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin