Rapport de l’ONU : Altice – SFR soutien l’occupation de la Palestine.

Quatre ans d’attente avant que le HCDH ne publie la liste des entreprises complices des crimes de l’occupation en Palestine. Parmi ces entreprises, certaines font parti de notre quotidien. Les consommateurs ne peuvent en toute conscience et moralité soutenir cette complicité de génocide, de nettoyage ethnique d’apartheid et de crime contre l’Humanité.

Altice SFR fait partie de la liste des sociétés soutenant l'occupation illégale des territoires Palestiniens © RISSALA Altice SFR fait partie de la liste des sociétés soutenant l'occupation illégale des territoires Palestiniens © RISSALA

Mieux vaut tard que jamais !

La liste du HCDH (Haut-Commissariat des Droits de l’Homme des Nations unies) est longue et certainement incomplète.

Ce qui nous concerne en France, c’est la stupeur des consommateurs français de voir des entreprises présentent dans leur quotidien.

En 2021, il est inconcevable de contribuer depuis la France et d’être complice directement ou indirectement aux crimes parmi les plus odieux que n’ait connue l’Humanité.

 A lire : Le rapport officiel du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits humains

A lire aussi : Rapport et liste complète

Nous retrouvons dans cette liste 118 entreprises et maisons mères. Celles-ci sont accusées de fournir des prestations aux forces d’occupations, de contribuer à la colonisation, à l’expropriation, à l’apartheid. Elles sont accusées également de s’enrichir sur le dos des palestiniens en contribuant au crime et en utilisant des ressources qui leurs sont spoliées.

Parmi ces entreprises ont peut retrouver SFR sous le couvert de sa maison mère ALTICE EUROPE et de son patron Patrick DRAHI.

Patrick DRAHI, l’homme d’affaire de 58 ans, né au Maroc de nationalité française puis ayant adopté la nationalité de l’entité occupante en Palestine, agirait selon La Tribune et Haaretz « avec des motivations sionistes sincères afin d’améliorer l’image d’israel ». Cette motivation l'a poussé à créer la chaine de (dés)information i24News.

Outre SFR et i24News, l’empire DRAHI c’est également BFMTV, RMC, Libération, L’Express, et….. quelques accusations d’évasions fiscales.

BFMTV : CHAMPIONNE DE L'ÉVASION FISCALE © Le Média

De quoi est accusée l’entreprise dans les territoires palestiniens occupés ?

La société est accusée de contribuer à la colonisation illégale des territoires palestiniens et de s’enrichir sur le dos de se même peuple palestinien. Elle bafoue le droit international qui reconnait l’illégalité de la colonisation.

Peut-on continuer de participer à la colonisation et au massacre, et continuer d’enrichir cette empire mafieux de la propagande et la désinformation ?  Il en va du devoir de chacun-e de prendre des mesures légales afin d’arrêter cette impunité.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.