ben art core
Ben art core - photographe
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 avr. 2022

« Je ne sais pas où est mon papa » - Omer Ali, 7 ans

« Je ne sais pas où est mon papa ». C'est par ces mots qu'Omer Ali, un élève de 7 ans, a alerté sa maitresse. Omer Ali est un petit garçon qui pourrait être comme tous les autres, à la seule différence que sa famille est Kurde.

ben art core
Ben art core - photographe
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Son père a été interpellé alors qu'il se rendait à son travail sur un chantier lors d'un banal contrôle routier. Il se retrouve aujourd'hui enfermé en Centre de Rétention. Enfermé et menotté lors de ses déplacements tel un criminel. Son seul tort a été de se réfugier dans un pays où toute sa famille est déjà régularisée. Son père, le grand-père d'Omer Ali, a travaillé en France pendant 17 années. Son frère, l'oncle d'Omer Ali est lui aussi régularisé ; il travaille depuis 22 ans ainsi que sa femme et sa fille est étudiante.

La famille d'Omer Ali – le 03 avril 2022 © ben art core

 Monsieur T. père d'Omer Ali, a fui la Turquie pour la seule raison qu'il est Kurde. Cette simple affirmation en Turquie peut lui coûter un emprisonnement de plusieurs années où il sera torturé avant d'être jugé.

Monsieur T. ne fait pas de politique et n'est pas militant. Il affirme juste son appartenance à une culture et un peuple. Mais pour rappel, être "militant" de la cause kurde c'est lutter contre DAESH et la politique d'Erdogan. C'est bien pour cette raison que les conditions des Kurdes sont régulièrement montrées en exemple ainsi que l'incroyable émancipation des combattantes kurdes, dont le Conseil Départemental de Haute-Garonne met à l'honneur ces prochains jours à l'occasion d'une exposition photo et d'un Ciné-débat (Kurdistan : la guerre des filles) au nom de la démocratie française. Cette même démocratie qui n'hésite pas à maintenir en rétention, enfermé et menotté lors de ses déplacements.

Les organisations tel que la Cimade, le RESF31, les enseignant.e.s et les parents d'élèves sont présents en soutien à d'Omer Ali et sa famille au Tribunal Judiciaire de Toulouse en attendant l'audience du Juge des Liberté et Détention - le 22 avril 2022 © ben art core

Monsieur T. n'est en rien un criminel. Il est juste un père de famille qui élève son fils avec ses valeurs et celles de la République Française. Omer Ali est arrivé en France à l'âge de 3 ans et baigne entre la culture kurde de sa famille et les valeurs de la République qui l’ont bercé depuis son arrivée, notamment par l'instruction scolaire. Omer Ali parle un français d'une justesse exemplaire.

Le regard sérieux, Omer Ali ne peut retenir les larmes qui coulent le long de sa joue. Une enfance qui se brise chaque jour un peu plus. Omer Ali ne comprend pas pourquoi il n'a pas vu son père depuis exactement un mois jour pour jour, le 23 mars, jour de l'arrestation.

Un mois après, Omer Ali revoit son père menotté et entouré de policiers, à la veille des vacances scolaires. C'est ce même jour que la décision de maintenir ce père de famille enfermé en rétention a été prise par le Juge des Libertés et de la Détention, alors que la probabilité que Monsieur T. puisse être en fuite est nulle, vu que le Tribunal Administratif n'a pas statué sur l'Obligation de Quitter le Territoire Français.

Il est essentiel que la Justice ordonne une décision plus "humaine" ce qui permettrait à la famille d'être à nouveau réunie.

Il faut que chacun prenne ses responsabilités dans cette affaire avant que le pire n'arrive.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse