Benjamin épicier-terroriste
mis en examen
Abonné·e de Mediapart

26 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 janv. 2009

Julien reste en prison - manifestation samedi 31 contre l'antiterrorisme comme mode de gouvernement.

Benjamin épicier-terroriste
mis en examen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Communiqué du Comité de Soutien du 11 Novembre -

Julien Coupat maintenu en détention

Nous apprenons aujourd’hui que la cour d’appel a, denouveau, refusé de remettre Julien en liberté, suivant ainsi l’avis du parquet.Et ce malgré les nouveaux éléments, notamment le fait que le témoignage sous X- seul élément accréditant la thèse d’un groupe organisé sous l’égide de Julien- ait perdu, cette semaine, toute crédibilité. Les semaines passant, Julien rejoint la longue liste de toutes lespersonnes qui croupissent en détention en attendant leur procès. On sait que cette attente dure généralement des années. Les exemples sont légion. Il y a Isa, qui est depuis 1 an en détention provisoire ( accusée sous régime antiterroriste d’avoir voulu incendier une voiture). Il y a les émeutiers de Villiers-le-bel, incarcérés depuis plus d’un an, sans aucun procès. Les incendiaires présumés du centre de rétention de Vincennes. Et tant et tantd’autres.

Baisser les bras aujourd’hui ce serait accepter comme « normale » cette situation. Il nous faut au contraire accentuer la pression. Après les nombreux recours en justice, une semaine d’information et d’agitation (avec plus d’une centaine d’actions, de débats publics, de concerts, de projections,de manifestations) qui a eu lieu fin janvier, il est temps de démontrer notre détermination dans la rue. C’est pourquoi aura lieu demain une grande manifestation à Paris,appelée par l’ensemble des 54 comités de soutien. Elle partira à 15h du RER Luxembourg et ira en direction de la prison de la Santé.

Manifestation nationale en soutien aux mis en examen de l’anti-terrorisme.

Samedi 31 janvier – 15h – départ RER Luxembourg - Paris

CE QUI EST ATTAQUÉ ?

Ce sont nos luttes, nos mots, nos modes de vie, nos armes, nos amitiés et la possibilité d'affronter l'ordre des choses.

"association de malfaiteur", "association de malfaiteur à visée terroriste", des accusations qui font partie de ces petites machines de guerre par lesquelles on gouverne.

Par lesquelles on prétend neutraliser dans l'oeuf tout ce qui veut exister avec une épaisseur politique.

A Tarnac comme à Villiers-le-Bel, à la Goutte d'Or comme à Vincennes, mêmes méthodes, même guerre.

Bush nous a prévenus : la guerre au terrorisme sera sans fin. C'est aujourd'hui l'horizon commun de tous les gouvernements.

L'état d'urgence permanent ne nous fait plus peur.

Contre l'antiterrorisme comme mode de gouvernement,

organisons-nous !

Libération des inculpés de l'antiterrorisme !

Arrêt des poursuites !

www.soutien11novembre.org

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann
Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra