Lettre au président / loi sur la transition énergétique

Paris, le 4 mars 2015

Monsieur le Président de la République,

 Alors que l'Assemblée nationale a contribué de manière constructive au projet de loi sur la transition énergétique, se rapprochant ainsi du consensus de la société civile à l'issue du débat national sur la transition énergétique, le Sénat a supprimé plusieurs points clés du texte, lui retirant des éléments de structure importants pour donner toute sa force à cette loi, que vous avez vous même annoncée comme l'une des plus importantes de votre quinquennat. Ces affaiblissements des ambitions françaises en matière de transition énergétique fragilisent la crédibilité de notre pays sur le enjeux du climat et de l'énergie, alors même que nous accueillerons prochainement la 21ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le changement climatique.

 Nous, Acteurs de la transition énergétique - rassemblant entreprises et groupements professionnels, collectivités et associations de collectivités, syndicats, ONG et associations - attendons un sursaut et ne pouvons pas accepter que soit avalisée une loi qui serait vidée de son ambition et des engagements que vous avez vous-même pris et rappelés à de nombreuses reprises.

 Ensemble, les Acteurs en transition énergétique en appellent à vous, Monsieur le Président de la République. Pour une véritable loi de transition énergétique, seule solution pour le climat et vraie chance pour l’emploi et le développement local, il faut impérativement :

- Fixer un objectif de réduction de 20% de la consommation d’énergie finale en 2030, pour développer les filières de l'efficacité énergétique, notamment dans le bâtiment

- Respecter l’engagement de réduire la part du nucléaire à 50% de la production d'électricité en 2025, sans augmenter la puissance nucléaire installée actuelle, afin de faire de la place dès maintenant pour le développement des énergies renouvelables.

 Les Acteurs en transition énergétique ont également fixé quatre autres points sur lesquels aucun compromis ne serait acceptable, notamment : Fixer un objectif de performance énergétique ambitieux pour la rénovation des bâtiments anciens, rendre les plans de mobilité efficaces et obligatoires pour les entreprises de plus de 100 salariés dès 2018, lever les freins au développement des énergies renouvelables et, en particulier, ne pas augmenter la distance minimale entre les éoliennes et les habitations, prendre en compte tous les gaz à effet de serre dans la stratégie bas carbone.

Restant à votre disposition pour avoir votre éclairage sur ces objectifs cadres du projet de loi et sur les mesures ci-dessus, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération.

 Contact : Anne Bringault – anne.bringault@cler-rac.org – 06 07 34 40 67

 

NB : Les Acteurs en Transition énergétique

Fédérations professionnelles et entreprises, ONG, collectivités, syndicats, nous partageons la même volonté de construire un meilleur avenir énergétique pour la France. Alors que nous ne sommes pas habitués à nous côtoyer, notre volonté commune nous a conduits à nous rassembler dans le collectif des Acteurs en transition énergétique. Notre diversité est notre richesse, mais aussi notre force puisqu’ensemble nous représentons :

   - 1 million d’emplois dans nos entreprises

   - 700 000 membres associatifs dans nos ONG

   - 1,2 million d’ adhérents dans nos syndicats

   -  600 collectivités

   - Des centaines d’initiatives à travers les territoires            

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.