Affaire Elisa Pilarski : Chronologie et Revue de Presse

Elisa Pilarski , le devoir de vérité : résumé de l'affaire au 17/04/2021, à 17 mois du décès d'Elisa Pilarski [Mis en ligne le 11/05/2020 ; Mis à jour le 17/04/2021 à 11h25]

Essayons de résumer l’affaire Elisa Pilarski, selon des éléments dont nous pouvons disposer et selon les différents témoignages, et d’en dégager différentes questions

CHRONOLOGIE DU 16/11/2019

10h00

Messe de la Saint Hubert à Faverolles pour le Rallye La Passion Diocèse de Soissons

10H30

Messe de la Saint Hubert à Faverolles pour le Rallye La Passion (L'Union, 16/01/2020)

11h (2 infos contraires)

Christophe Ellul quitte son domicile pour rejoindre Roissy. Elisa s'apprête à sortir Chivas ( Le Nouveau Détective, 27/11/2019 ; L'Union , 22/09/2020)

ou

Christophe Ellul prend son poste à Roissy (Le Parisien, 29/11/2019)

11h30

Bénédiction des chiens du Rallye la Passion à Faverolles. (L'Union, 16/01/2020)

Avant 12h19

Elisa aurait appelé Christophe pour la prévenir qu’elle allait sortir les chiens ( interview BFM du 19/11/2019). Toutefois, dans son interview réalisée avec le Nouveau Détective le lendemain; elle s'apprêtait à sortir les chiens.

Vers 12h

Elisa aurait appelé Christophe pour lui raconter son altercation avec le malinois (Le Nouveau Détective, le 27/11/2019)

Elle aurait appelé sa mère (Oise Hebdo, 09/06/2020) et son oncle également L'Union , 22/09/2020.

 

12h

Christophe Ellul prend son poste à Roissy (L'Union , 22/09/2020)

12h19

Publication sur le compte d’Elisa Pilarski concernant une altercation avec un malinois et son maître. Elisa serait en train de promener Chivas sur le plateau.

  • Certaines personnes doutent du message et n’y reconnaissent pas Elisa. Question légitime? Ou dictée par le déni et la colère?

 

12h29

Publication d’une vidéo silencieuse (depuis l’intérieur d’une voiture ? chien(s) dans la voiture ?) où l’on voit 2 masses mobiles non identifiables au loin ; qui seraient le malinois et son maître.

12h30

Départ de Faverolles de l'équipage du Rallye La Passion pour le carrefour du Conservateur à Saint Pierre Aigle , à 20min de route.

Le piqueux, Alexandre Guivarch est remplacé par Sébastien Van Der Berghe pour la gestion des 21 chiens participant à la chasse

(L'Union, 16/11/2019)

13h

Des témoins auraient vu un lâcher de chiens.

  • Les chiens du Rallye La Passion ?
  • Les chiens du Rallye Villers Coterets ?
  • Fiabilité des témoins ?

Il n’y pas eu de précision sur la localisation de ce lâcher.

S’il s’agit d’un lâcher des chiens du Rallye La Passion, Elisa les aurait-elle entendus ?

Le carrefour de l’Observatoire est à 600m.

A noter que Me Novion n’a pas argumenté sur ce lâcher lors de son passage chez Morandini

Dans l'Axonais du 21/11/2019, le maitre d'équipage du Rallye de Villers Coterets dit qu'ils chassaient ce jour là au Sud de la N2 du côte de Silly La Poterie. Une témoin a dit sur Facebook avoir croisé des chasseurs au Sud de la N2 vers 14h plutôt du côté de Longpont. Il existe donc une contradiction dans la localisation. Cet équipage venait du Sud-Est selon elle. Elle a reconnu certains de ces chasseurs, qui sont des membres du Rallye de Villers Coterets.  Un éclaireur avait été croisé à 13h30. Distances à vol d'oiseau : Monument Van Vollenhoven-Silly La Poterie 9km -- Monument Van Vollenhoven-Chafosse 3,5km.

13h (bis)

Selon Christophe, lors de son interview BFM réalisée le 19/11, Elisa lui aurait envoyé un message pour le prévenir de la présence de chiens menaçants. Dans cette interview, il n’est pas question d’un appel. Certains pensent que cela aurait été coupé au montage.

13h (ter)

A partir du 20/11 et ce, jusqu’au 02/02, Christophe n’évoque plus un message vers 13h, mais un appel vers 13h où elle lui aurait dit qu’elle se faisait mordre aux bras et aux jambes , en tenant Curtis en laisse. (L'Union, 20/11/2019 et 16/01/2020)

13h10-15

Alexandre Guivarch, le piqueux, aurait ouvert les portes du camion pour que les chiens se dégourdissent les pattes. (L'Union , 22/09/2020 ; Le Monde , 29/09/2020)

Toutefois, Me Poirette, avocate de la chasse à courre, assure dans l'Axonais du 24/09/2020 que les chiens étaient toujours dans le camion à 13h19, au moment de l'appel. Cette information a également été confirmée par Me Richard, ainsi que par Me Terquem, conseils successifs de la famille d'Elisa Pilarski.

Selon Valeurs Actuelles du 04/03/2020; c'est l'heure à laquelle les chasseurs seraient arrivés sur place selon la reconstitution.

 

13h16

Elisa aurait essayé d'appeler Christophe. L'Union , 22/09/2020

13h17

Dernier appel d'Elisa à Christophie L'Union , 16/01/2020

 

13h19

A partir du 02/02, et de son « scénario le plus probable », la nouvelle heure de l’appel est 13h19.

A propos de cet appel, Christophe dit qu’Elisa l’a appelé au travail.

Après échange avec des collègues de M Ellul, il faut compter 6 minutes pour faire le trajet entre son poste de travail et le parking.

Toujours à propos de cet appel, Christophe dit, dans un premier temps, qu’il a laissé son téléphone tomber dans la voiture et que lorsqu’il reprend le téléphone, Elisa n’est plus au bout du fil.

Dans un second temps, son avocat dit que Christophe aurait entendu Elisa crier et puis « plus rien ». 

La durée de cet appel pose question ; le magazine Valeurs Actuelles a évoqué une durée de 2min 15 (évoqué également dans l'Union le 22/09/2020) Me Novion a évoqué une durée de « quelques instants, quelques secondes »; Me Demarcq ne précise pas la durée mais a sous entendu une durée suffisante pour douter que son contenu ne soit pas celui dit par Christophe.

 

Des questions :

  • Y a t il eu un SMS alors qu’il n’a jamais été évoqué par la suite ?
  • Y a t il eu plusieurs appels  alors que cela n’a jamais été évoqué ?

13h27

Selon le Parisien du 29/11, Christophe aurait envoyé un SMS à Elisa. Sans réponse.

Pour rappel, Christophe dit avoir essayé de rappeler Elisa à plus de 30 reprises (35 d'après le Nouveau Détective du 27/11/2019 et Le Parisien du 29/11/2019 , 22 selon l'enquête "Curtis chien tueur" de BFM)

13h28

Les représentants du Rallye la Passion disent avoir fourni à la justice les preuves horodatées d’un lâcher à cette heure-là. « En atteste une photo du début de la chasse que nous avons remise à la gendarmerie ce jour-là, où l’on sonne la fanfare de la chasse et où les cavaliers n’ont pas leurs bombes sur la tête. Les chiens n’ont pas été sortis avant »

Dans l’hypothese d’une attaque des chiens du Rallye, cela impliquerait d’arriver sur le lieu, de constater l’attaque, de faire stopper l’attaque, de faire revenir les chiens et de les remonter en camion et de relâcher les chiens en 9 minutes.

Il n’y aucune information précise sur l’heure à laquelle le piqueux serait tombé malade ; même si certains pensent que c’est arrivé « pile » au moment du drame.

13h30 (intervalle de confiance de 2h)

Heure du décès selon le légiste.

D’un point de vue PUREMENT MEDICO LEGAL, en ne tenant compte QUE de cet élément, il n'était pas exclu qu’Elisa soit décédée vers 12h30 (soit au moment des posts Facebook). La révélation , fin mars 2021, de l'existence de photos prises par Elisa entre 13h06 et 13h11, réduit toutefois le champ des possibles.

L'intervalle de confiance, sur le plan statistiques, correspondrait à un intervalle 12h30-14h30; avec 95% de "chances" que le décès soit survenu dans cette fourchette.

Toutefois, Me Novion a évoqué une heure de décès : 13h30 +/- 2h.

Si on suit le normogramme de Henssge , les marges d'erreur sont plus grandes (+/- 2,8 ; 4,5 ou 7h; vu les facteurs correctifs).

523px-nomogramme-de-henssge

Me Novion a argumenté que la chasse ne pouvait plus se cacher derrière l’heure de la mort, vu qu’ils étaient en action de chasse entre 13h30 et 14h30. Comme dit plus haut, il n’a pas argumenté sur une action de chasse démarrée avant 13h28.

13h30

Selon l'Union, Christophe Ellul prévient son supérieur hiérarchique d'une urgence sans préciser laquelle.

13h37

SMS de Christophe à Elisa (Le Nouveau Détective , du 27/11/2019)

« J’arrive. Je suis sur la route, dis-moi où tu es » 

Sans réponse (est ce le SMS évoqué par le Parisien à 13h27?)

13H45

SMS de Christophe à Elisa (Vincent Labastarde, BFM)

"Je le fais piquer"

Parle t il de Curtis? Elisa a t elle dit à Christophe que Curtis l'avait mordu?

13h45-13h50

Mise en forêt des chiens de la chasse à courre d'après Pierre De Roualle, se basant sur les propos du maître d'équipage (LCI, 19/11/2019)

L'heure de 13h50 aurait également été évoquée lors du transport sur les lieux (Valeurs Actuelles du 04/03/2020)

14h

Arrivée de Christophe Ellul à Saint Pierre Aigle selon l'Union, soit 30min après avoir quitté son poste , pour faire 72km.

14h12

Arrivée de Christophe en forêt selon son témoignage dans le Nouveau Détective du 27/11 et dans le Parisien du 29/11

SMS de Christophe à Elisa : "Tu es où?" (Le Nouveau Détective , 27/11/2019)

Il serait passé par le plateau dans un premier temps, au Nord Ouest du village. (zone entourée en bleu; domicile représenté par la croix bleue).

120164855-172200654395698-1531622183258203719-n

Un passage par chez lui aurait été évoqué (Le Nouveau Détective) : fausse polémique, la maison étant sur le trajet de la forêt.

source L'Union source L'Union

14h14

SMS de Christophe à Elisa : "Je ne te trouve pas" (Le Nouveau Détective, 27/11/2019)

Vers 14h20

Les chiens de chasses passent à quelques mètres de là où est décédée Elisa (Valeurs Actuelles du 04/03/2020)

Entre 14h14 et 15h

Par la suite, il croise un cavalier qu’il identifie comme Metras, commandant de gendarmerie (Le Parisien du 29/11) . Or celui-ci affirme qu’il ne faisait que suivre la chasse ce jour-là, à pied et en voiture et ne pas l’avoir croisé (Le Courrier Picard du 01/12).

2 versions différentes...

 Christophe aurait croisé également Camus

Selon Christophe : "Je leur ai posé la même question. J’ai demandé à l’un d’eux de faire attention car ils avaient leur meute de chiens et je ne savais pas si le mien était attaché ou en liberté. Il m’a répondu ‘Je m’inquièterais plus pour votre chien que pour les miens’, avec un sourire narquois".

Selon Camus : "ce monsieur était sur un chemin et il criait, donc je suis allé vers lui pensant qu’il avait un problème". "Il m’a alors dit : ‘Je cherche mon chien, faites attention à vos chiens car le mien est très dangereux’. Ce qui m’a laissé un peu sceptique, je lui ai répondu que nos chiens n’étaient pas méchants, mais lui m’a répété que son chien était ‘très très méchant’ et qu’il fallait faire attention", ajoute le chasseur. Selon lui, Christophe Ellul aurait ajouté, concernant son chien : "Il était avec ma femme et je la cherche" 

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/apres-la-mort-d-une-femme-enceinte-tuee-par-des-chiens-un-chasseur-raconte-son-echange-avec-le-compagnon-de-la-victim-1203025.html

Ce dernier point cristallise les critiques ; car il existe une contradiction.

Les 2 versions s’opposent encore une fois.

On note que Christophe n’a pas précisé qu’il aurait dit aux chasseurs qu’Elisa était en danger quand elle l’a appelé 1h auparavant et attaqué par des chiens .

De l'autre côté, Jean-Michel Camus se contredit puisqu'il dit dans un premier temps que Christophe Ellul lui a dit , en parlant de Curtis "Il était avec ma femme et je la cherche"  ; puis il dit "s'il m'avait "je cherche ma femme, par exemple, ou il y a un problème, je pense même que nous aurions arrêté la chasse pour l'aider".

14h30-15h (incertitude car différentes versions)

14h30 : heure de découverte du corps d'Elisa selon l'Union du 16/01/2020 et du 22/09/2020

14h40 : appel des secours selon l'Union du 16/01/2020 et du 22/09/2020

Peu avant 15h : des chasseurs auraient croisé Christophe Ellul dans une clairière, cherchant son chien (selon le Nouveau Détective)

15h : heure de découverte du corps d'Elisa selon le Parisien du 29/11/2019

Christophe aurait appelé sa soeur pour dire qu’il a trouvé Elisa  . Sa sœur lui aurait dit d’appeler la gendarmerie.

Christophe dit qu’il n’a pu appeler les secours en raison d’un problème de réseau (même s’il a réussi à appeler sa sœur juste avant).

C’est une voisine qui appelle finalement les secours.

Dans son témoignage BFM, il dit avoir mis Curtis dans sa voiture avant d’aller chez ses voisins.

Me Novion dit pourtant chez Morandini que Curtis n’a pas quitté Elisa avant l’arrivée des secours.

Gio van Hek (compagnon de Sharon de Wit, présents tous deux à la gendarmerie le soir du drame) dit également dans un post Facebook ; que les secours ont eu du mal à faire bouger Curtis qui était couché sur Elisa. Toutefois, il pourrait s’agir d’une transformation de ce qu’a pu dire Christophe à Gio.

L’heure à laquelle Christophe a contacté Sharon de Wit, éleveuse de Curtis (et de Drago) et Gio van Hek le 16/11 n’a pas été précisée, ni l’heure à laquelle ils ont rejoint Christophe

15h30 : le médecin du SAMU déclare le décès, d'après l'Union. Soit 50 min après l'appel au secours d'après la même source.

16h : Fin de la chasse à courre (d'après le Nouveau Détective, du 09/09/2020 ; et le Monde du 28/09/2020) ; 16h30 selon l'Union du 22/09/2020

Jean-Charles Metras dit avoir été appelé à la fin de la chasse à courre suite à la découverte d'un corps dans la forêt.

Me Demarcq a dit que Jean Charles Metras avait quitté la chasse avant la fin de celle-ci.

Un témoin chasseur va dans le sens de Jean-Charles Metras lors de son entretien avec le Nouveau Détective.

Si le témoignage de ce chasseur est correct, la chasse à courre n'a pas continué lorsque Jean-Charles Metras a appris la découverte du corps.

18h45

Les pompes funèbres emportent la dépouille d'Elisa.

Dans la soirée

Curtis est examiné le soir par un vétérinaire du Soissonais. Le chien ne présente aucune morsure; mais des excoriations au museau et au chanfrein.

Une muselière a été retrouvée à proximité du lieu du décès. Curtis n'était pas muselé à l'arrivée de Christophe Ellul; la portait-il avant ? L'aurait-il enlevé?

Les chiens du Rallye La Passion sont également examinés le soir même par les vétérinaires mandatés par la gendarmerie. Ils ne présentent aucune morsure également.

Les scellés sont mis à la ferme de Javage.

Sébastien Van Den Berghe a dit, lors d'une interview à l'Union qu'il a appris le drame par les gendarmes.

Evoque t il la connaissance du décès (car il a été dit par ailleurs que Jean-Charles Metras l'avait prévenu de la découverte d'un corps, et la possibilité d'un accident de chasse, ce qui va en contradiction); ou la teneur du drame (l'implication de chiens)?

17/11/2019

0h30

La maman d’Elisa est prévenue par le maire de Rébénacq du décès de sa fille.

Le même jour, Christophe Ellul récupère Curtis à la gendarmerie.

18/11/2019 

Christophe Ellul est reconvoqué à la gendarme. Il lui est demandé de venir avec Curtis.

Curtis mord Christophe à la gendarmerie. Ce dernier demande l’euthanasie de Curtis ; qui aurait été refusée par le vétérinaire selon Sharon de Wit. Selon d'autres personnes, c'est le maître chien qui aurait déconseillé l'euthanasie.

Curtis a également essayé de mordre la sœur de Christophe (qui a pu enlever son manteau).

Suite à ces évènements, Curtis est alors mis sous réquisition judiciaire.

20/11/2019

Première interview de Christophe Ellul. (BFM)

21/11/2019

Une bénévole de la SPA de Beauvais a été mordue à la jambe par Curtis. La bénévole disait ignorer l'identité du chien.

REVUE DE PRESSE

18/11/2019

Autopsie d'Elisa Pilarski : le décès se serait produit entre 13h et 13h30 et a pour origine "une hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu’à la tête". Afin d’identifier les animaux responsables, des prélèvements génétiques ont été effectués sur 67 chiens: les 5 American Staffordshire d’Elisa Pilarski et 62 chiens appartenant à l’association Le Rallye la passion organisatrice de la chasse, présidée par Sébastien Van den Berghe.

Il avait été évoqué initialement 93 chiens (dont les 5 chiens); attribué à une erreur de comptage d'après le Procureur de la République.

https://www.lunion.fr/id109855/article/2019-11-19/drame-de-la-foret-de-retz-plusieurs-chiens-lorigine-de-la-mort-delisa-pilarski

https://abonne.lunion.fr/id111125/article/2019-11-24/drame-de-la-foret-de-retz-voila-pourquoi-ne-parle-desormais-plus-que-de-67

Ce point cristallise de nombreuses critiques de la part des personnes pensant que la chasse est impliquée.

Ce changement leur parait suspect et leur laisse supposer que les chasseurs ont "escamotés" leurs chiens , et/ou qu'ils sont protégés par la justice.

Dans son édition du jour, l'Union annonce que la section de recherche d'Amiens a été mandatée en plus de la gendarmerie de Soissons.

Ce changement a été décidée par le Procureur lorsque le gendarme Metras s'est déclaré suiveur sur la chasse à courre ce jour là.

19/11/2019

Communiqué de presse du Procureur de la République de Soissons, Frédéric Trinh

"Le samedi 16 novembre 2019, en début d'après-midi, le corps sans vie d'une femme âgée de 29 ans a été découvert par son concubin à proximité d'un sentier de la forêt de Retz situé sur la commune de Saint Pierre Aigle.

Selon les déclarations du compagnon de la défunte, cette dernière était partie promener son chien et l'avait appelé pour lui signaler la présence de chiens menaçants.

La victime originaire du Béarn était enceinte.

L'autopsie réalisée à l'institut médico-légal de Saint-Quentin a permis de déterminer que le décès s'est produit entre 13h et 13h20 et avait pour origine une hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu'à la tête, certaines morsures étant ante mortem et d'autres post mortem.

Une enquête de flagrance du chef d'homicide involontaire par agression de chien a été ouverte et confiée à la section de recherche de la gendarmerie d'AMiens.

Les investigations se poursuivent pour notamment déterminer l'origine des morsures. Des prélèvements ont été effectués sur 93 chiens, ceux appartenant à la victime ainsi que des chiens ayant participé à une chasse à courre qui était organisée à proximité. Les analyses génétiques et la comparaison des prélèvements auront notamment pour finalité d'identifier le ou les chiens mordeurs."

Première interview de Christophe sur BFM.

https://www.dailymotion.com/video/x7o89nn

Nous avons vu plus haut qu’il s’agit de la seule fois où il parle d’un message.

Il ne parle pas non plus de morsures sur Elisa.

Pas d’appel évoqué dans cette interview

Points évoqués qui posent problème par la suite :

  • L’endroit où ils voient les chiens de chasse : « quand je vais pour regarder dans le ravin » il dit avoir vu une trentaine de chiens arriver sur lui ; donc avant de voir le corps d’Elisa qu’il a pris pour un arbre
  • Il dit que Curtis présentait énormément de morsures sur la tête.

Communiqué de la Société de Vénerie (https://www.venerie.org/foret-de-retz-samedi-16-novembre/)

"(...) La Société de Vènerie tient, en tout premier lieu, à adresser à la famille de la victime toute sa compassion face à ce drame tragique.

La Société de Vènerie, qui représente l’ensemble des veneurs, tient à apporter les précisions suivantes :

  • L’information du médecin légiste sur l’heure du décès semble ne pas correspondre avec la présence de la meute en forêt dans ce secteur au moment des faits.
  •  L’absence de traces de morsures sur les chiens de l’équipage prouve qu’il n’y a pas eu de bagarres et probablement pas de rencontres directes avec le chien de la défunte.
  • Nos 30 000 chiens de chasse à courre sont dressés pour chasser uniquement un animal sauvage et obéir en toute circonstance à l’Homme. En aucun cas, ces chiens ne sont agressifs vis-à-vis des humains. Tout au contraire, ils sont d’un contact très affectueux avec les adultes comme avec les enfants.
  • Au cours des 18 000 journées de chasse à courre organisées chaque année à travers 70 départements, jamais aucun accident corporel humain impliquant des chiens de vènerie n’a été relevé.

La Société de Vènerie rappelle qu’en l’état actuel de l’enquête, rien ne démontre l’implication des chiens de chasse dans le décès de cette femme. La sagesse oblige donc à attendre les résultats de l’enquête avant de commenter cette affaire. La Société de Vènerie est sereine quant à ces résultats et fait entièrement confiance à la Gendarmerie et à la justice pour révéler les circonstances de ce drame."

Dans son édition du jour, l'Union fait part de la présence du gendarme Jean-Charles Metras avec l'équipage du Rallye La Passion ce jour là.

Selon LCI (https://www.lci.fr/police/fait-divers-femme-enceinte-attaquee-par-des-chiens-pres-de-soissons-aisne-l-autopsie-revele-les-causes-de-la-mort-2138099.html); Pierre de Roualle (président de la Société de Vénerie) dit que les chiens de chasse ont mis en forêt vers 13h45-13h50.

Les RS commencent à s'animer sur la mort d'Elisa :

- Hugo Clément : "Une femme enceinte tuée par des morsures de chiens alors qu’elle se promenait en forêt dans l’Aisne. L’enquête doit déterminer si elle a -ou non- été victime d’une meute de chiens de chasse. Une chasse à courre avait lieu dans la zone au même moment."

- Rémi Gaillard : "Bonjour @EmmanuelMacron, Une femme enceinte retrouvée morte en forêt de Retz (16/11/19). Des morsures de chiens de chasse à courre, dressés pour tuer, seraient à l’origine du décès. On continue longtemps à se faire enculer par tes potes chasseurs ? #Lobby"

C'est bien la chasse à courre qui dans le viseur initialement. Si Hugo Clément met plus de forme que Rémi Gaillard, on notera le caractère pernicieux de la formule "l'enquete doit déterminer si elle a -ou non- été victime d'une meute de chiens de chasse" : pourquoi ne pas dire les choses plus simplement ; l'enquete doit déterminer de quel(s) chien(s) elle a été victime.

20/11/2019

Interview à l’Union (https://www.lunion.fr/id110285/article/2019-11-20/le-compagnon-delisa-accuse-ces-chiens-sortaient-du-corps-de-ma-femme)

Message non évoqué, mais appel vers 13h.

Cette fois, il dit que les chiens étaient en train de mordre Elisa.

Ouverture de l'information judiciaire contre X pour "homicide involontaire par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence (…) résultant de l’agression commise par des chiens".

Sur BFM TV,  Antoine Gallon, le directeur de la communication de la société de vénerie, indique que la victime « promenait son chien Curtis, un American Staff, un chien de combat (...), dont on ne peut imaginer qu'il ait laissé sa maîtresse se faire dévorer sans la défendre! Or, des vétérinaires mandatés par les gendarmes ont inspecté les 62 chiens de l'équipage et aucun ne présentait de traces de morsure ».

Ces déclarations amèneront les critiques de Me Richard, avocate de la famille d'Elisa et de Christophe Ellul. La notion de "chien de combat" est critiquable; ainsi que le ton très défensif de la communication de la vénerie.

La juge d'instruction Bénédicte Alibert est nommée par le Procureur de Soissons Frédéric Trinh 

https://www.lunion.fr/id110218/article/2019-11-20/drame-de-la-foret-de-retz-le-procureur-de-la-republique-nomme-un-juge

Sur BFMTV, avant la correction du nombre de chiens, il était déjà évoqué que la soixantaine de chiens du Rallye la Passion avait été examinée.

21/11/2019

Dans l'Union, on apprend que la gendarmerie est dessaisie au profit de la police. La présence du gendarme Metras est évoquée comme raison probable.

27/11/2019

Interview de Christophe Ellul par Le Nouveau Détective.

Fin novembre - début décembre 2019

Evaluation comportementale de Curtis à Beauvais.

Suite à cette évaluation comportementale, une cagnotte est lancée pour Curtis.

16/12/2019

Selon l'Union , toutes les déclarations de son compagnon coïncident avec les constatations des gendarmes. "Après de nombreuses vérifications (bornage du téléphone, heure de départ du travail…) les enquêteurs ne considèrent pas Christophe Ellul comme un suspect dans cette affaire."

19/12/2019

Selon BFM, les enquêteurs ont réussi à identifier le propriétaire du malinois« Des différences d’horaires ont en effet conduit les enquêteurs à mettre le propriétaire de ce chien hors de cause », rapporte l’avocate de la famille d’Élisa. « Élisa avait rencontré cet homme sur les plateaux, à un endroit où elle avait promené son premier chien Chivas. Ensuite, elle est partie dans la forêt avec son deuxième chien Curtis pour ne pas avoir à le rencontrer à nouveau. On savait qu’il n’y avait pas de risque que ce soit ce chien malinois et son maître », explique Caty Richard."

A noter que le malinois n'a pas été réévoqué par la suite, même lors de la correction de l'estimation de l'heure du décès par la juge d'instruction.

Certaines personnes ont fait courir la rumeur que Jean Charles Metras était le propriétaire du malinois; ou que la morsure de Curtis sur Christophe était lié au fait que Curtis s'était énervé à cause d'un malinois à la gendarmerie.

Ces éléments n'ont pas été confirmés.

07/01/2020

Dans l'Est Eclair (https://www.lest-eclair.fr/id121251/article/2020-01-07/mort-delisa-pilarski-son-compagnon-veut-engager-un-avocat-pour-son-chien-curtis)

"Pour aider à payer les frais, une cagnotte a été lancée sur Leetchi pour « sauver son chien Curtis" .(...)

Une initiative malvenue selon la famille d'Elisa Pilarski. « Nous n’étions pas au courant de la création de cette cagnotte. La priorité, c’est l’enquête et non Curtis », regrette un proche de la famille de la jeune femme décédée."

M Ellul a précisé la démarche sur Facebook (https://www.facebook.com/Page-de-Soutien-%C3%A0-Elisa-Pilarski-112721460188731/): « On nous a parlé de quarantaine des suites de ses blessures (qui s'avèreront être des excoriations mais pas de morsures) mais un incident indépendant du drame (i.e la morsure sur la bénévole, voir plus bas) aurait entraîné une procédure de chien mordeur. Nous essayons de le transférer de cette fourrière depuis le début, auprès d'une structure spécialisée dans la réadaptation de chiens traumatisés »

Cette cagnotte sera à l'origine d'une polémique.

16/01/2020

Selon l'Union (https://abonne.lunion.fr/id123599/article/2020-01-16/le-lieutenant-colonel-de-gendarmerie-metras-dit-quitte-laisne), Jean-Charles Metras a annoncé sa démission pour suivre son épouse dans le privé. Ils avaient déjà évoqué son départ en parlant de mutation le 13/01/2020 (https://abonne.lunion.fr/id122972/article/2020-01-13/aisne-le-lieutenant-colonel-metras-sur-le-depart).

Certaines personnes y voient quelque chose de louche.

Suite au visionnement de la vidéo où il annonce son départ (https://youtu.be/lKGUZX5RnEU), le terme de démission n'a jamais été évoqué par Metras lui-même.

Metras sera vivement critiqué par un internaute sur Facebook du nom de "Chris Fletcher" sur la page du Pandore, et même accusé de plusieurs méfaits (https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=618909251986927&id=173256993218824)

Il annonce suivre sa femme, alors que c'est elle qui le suivait jusque là. Si le discours est ambigu, il est envisageable que le projet dans le privé concerne sa femme; et que lui se contente de la suivre. 

On apprend finalement qu'il a bien quitté la gendarmerie (L'Union, 22/09/2020); après une mutation à Arcueil, en tant que Chargé de Mission sur l'Outre-Mer.

Ce même jour, toujours dans l'Union, la journaliste s'interroge sur l'heure du début de la chasse (https://abonne.lunion.fr/id123851/article/2020-01-16/drame-de-la-foret-de-retz-le-flou-de-lemploidu-temps-de-la-meute), notamment sur la présence ou non de Sébastien Van Der Berghe auprès du piqueux ce jour là pour transporter les chiens, avec des versions différentes suivant Jean Michel Camus (VDB avec le piqueux) ou un suiveur (le piqueux seul). Le piqueux était souffrant ce jour là, et a été remplacé par VDB.

22/01/2020

Sur sa page Facebook, Christophe Ellul accuse Marjorie Tortosa d'avoir voulu détourner la cagnotte Leetchi prévue pour Curtis.

https://www.facebook.com/Page-de-Soutien-%C3%A0-Elisa-Pilarski-112721460188731/

« Nous ne pouvons toujours pas régler les avocats ni la structure qui devrait l'accueillir car Marjo Tortosa, la personne à qui nous avons demandé de créer la cagnotte, s'est permis de se l'approprier au moment où nous avons voulu débloquer l'argent. Malgré de nombreuses mises en garde des avocats et de différentes structures de la protection animale nous lui avons fait confiance et nous le regrettons », assure-t-il.

La femme mise en cause a répondu à ces accusations sur Facebook en expliquant qu’on essayait de « (lui) faire porter le chapeau » et qu’elle avait bien demandé à Leetchi de verser le montant de la cagnotte aux proches de la victime.

Christophe Ellul explique qu’« une procédure va être engagée avec Leetchi par le biais de la famille ».

M Ellul annonce que « les créateurs des groupes Facebook utilisant le nom d'Elisa Pilarski, le contenu de leurs groupes ainsi que les messages privés écrit et audio sont étudiés en vu de poursuites ». « La seule page qui est en droit de communiquer est la page ‘Soutien pour Élisa Pilarski’ suivie par près de 40 000 personnes »

En parallèle, Me Cathy Richard, avocate de la famille d'Elisa, annonce qu'elle n'est plus l'avocate de Christophe Ellul.

Elle précise également sur sa page Facebook : « Je reste aux côtés de la maman d’Elisa et de son oncle, qui m’ont renouvelé leur confiance. Ces derniers n’ont jamais été à l’origine d’aucune demande de fonds et que la demande Leetchi dont il est fait état dans ce post n’est en aucune façon en lien avec eux ni créée avec leur accord. Le mot « famille » utilisé dans cette publication ne concerne pas la maman ni l’oncle d’Elisa. »

2 nouveaux avocats sont engagés par Christophe Ellul : Me Benjamin Brame et Me Eric Alligné; notamment pour la "défense de Curtis"

23/01/2020

Dans les Dernières Nouvelles d'Alsace, d'autres précisions sont données sur "l'affaire de la cagnotte", dont la réponse de Marjorie Tortosa, visée par le clan Ellul.

https://www.dna.fr/france-monde/2020/01/23/affaire-elisa-pilarski-tensions-et-revelations-autour-de-la-cagnotte

24/01/2020

Selon l'Union (https://www.lunion.fr/id125862/article/2020-01-24/affaire-pilarski-leechti-repond-propos-de-la-polemique-sur-la-cagnotte-de-curtis), la plateforme Leetchi, , assure que « les fonds collectés seront bien versés au bénéficiaire légitime de la collecte en accord avec la créatrice et les proches  ». Ces problèmes de virement s’expliquent selon la plateforme : « Le bénéficiaire de la cagnotte n’ayant pas été indiqué précisément lors de la création de la cagnotte, notre équipe de lutte contre la fraude, en charge de s’assurer de la véracité des cagnottes et du transfert des fonds vers le bénéficiaire légitime d’une collecte, a procédé aux vérifications nécessaires auprès de la créatrice et des proches d’Élisa Pilarski. 

25/01/2020

Le Parisien fait part du témoignage de la bénévole mordue par Curtis au refuge de la fondation Clara à Beauvais (http://www.leparisien.fr/faits-divers/mort-d-elisa-je-me-suis-dit-qu-il-allait-me-tuer-confie-la-benevole-mordue-par-curtis-25-01-2020-8244399.php).

Certains accusent la bénévole de faux témoignage, d'autres (comme Christophe Ellul) de prise en charge inadaptée de Curtis, ce qui a eu pour cause la morsure.

26/01/2020

Me Alligné intervient sur BFM .

Il évoque l’appel vers 13h

Il évoque les morsures sur Curtis, qui prouverait , "c'est scientifique",selon lui que Curtis a voulu défendre Elisa

A noter que Me Alligné n’a jamais eu accès au dossier judiciaire. Il s'agit de sa dernière intervention médiatique, et , si l'on s'en tient à l'interview de Me Novion, de la fin de son implication dans le dossier.

28/01/2020

Le maître d’équipage obtient « à sa demande » le statut de témoin assisté. 

https://www.venerie.org/affaire-elisa-pilarski-statut-de-temoin-assiste-pour-le-maitre-dequipage/

Ses avocats ont ,dès lors, accès au dossier judiciaire. Ils ont donc accès aux éléments consignés tels que les différents témoignages, l’examen de Curtis, les horaires des appels et SMS.

D'après les détracteurs de la chasse à courre, ce statut de témoin assisté sonne comme un aveu de leur responsabilité. 

Le statut sera accordé car M Ellul a pointé la chasse à courre comme responsable probable du drame survenue à Elisa.

02/02/2020

Christophe développe son « scénario le plus probable » sur Facebook. https://www.facebook.com/Page-de-Soutien-%C3%A0-Elisa-Pilarski-112721460188731/

3 modifications par rapport aux précédents témoignages :

  • Heure de l’appel : 13h19 et non vers 13h
  • Christophe dit avoir vu les chiens de chasse autour d’Elisa
  • Christophe n’évoque plus de morsures sur Curtis, mais des griffures derrière les oreilles.

Ses modifications de témoignage public interviennent donc quelques jours après que les avocats de Sébastien Van Der Berghe aient accès au dossier.

06/02/2020

Interview de Me Guillaume Demarcq, avocat de Sébastien Van der Bergh, en compagnie de Me Laurence Poirette.

Il demande au Procureur de communiquer et se plaint du traitement médiatique réservé à la chasse. 

https://abonne.lunion.fr/id129549/article/2020-02-06/elisa-pilarski-tuee-par-des-chiens-le-procureur-devrait-communiquer-souhaite

12//02/2020

Transport sur les lieux

La juge d’instruction critique l’heure de la mort initialement annoncée (13h-13h30), qui sera corrigée lors de la seconde déclaration du procureur.

Me Novion estime alors que l’heure de la mort est compatible avec l’action de chasse.

13/02/2020

Dans l'Essor (https://lessor.org/a-la-une/comment-laffaire-pilarski-a-emporte-lofficier-jean-charles-metras/), un article est consacré à Jean-Charles Metras, dont la mutation (et non démission) est alors connue qui se voit critiqué par des officiers.

" “Rien n’interdit cette participation à la chasse à courre, relève un autre ancien haut gradé. Un commandant n’est tenu qu’à l’observation de la loi”. Mais, ajoute-t-il, “même si on a le droit de le faire, il ne faut pas le faire”. Et cet officier général de confier ce jugement personnel: “Quand on est commandant de groupement, on ne suit pas une activité qui relève de la maltraitance”. La présence de l’officier interpelle d’autant plus que les pro et antichasse s’écharpent depuis quelques années aux abords des forêts. Apparaître auprès d’une partie dans ce type de conflit laisse ouverte la voie aux interrogations sur une supposée partialité.

(...)l’officier connaissait “déjà des mésententes avec la direction générale”, observe le premier ancien haut gradé cité plus haut. Un officier général d’active évoque, lui, “des problèmes de discipline” sans plus de précisions."

Certains voient dans cette mutation, le désir de protéger Metras, d'autres de le sanctionne, d'autre de le faire taire.

14/02/2020

Interview de Me Novion dans l'Union (https://abonne.lunion.fr/id131634/article/2020-02-14/itv-avocat-christophe-lbleuze) : il est le nouvel (et seul) avocat de Christophe Ellul.

Dans Le Point, un membre AVA reconnaît que "tout le monde, ici, se dit que la vénerie va étouffer l'affaire, que ces gens ont le bras long" et rajoute "ça nous aiderait bien que la meute soit responsable de ce massacre" ; ce qui soulève bien le désir d'instrumentalisation de ce drame.

20/02/2020

BFM révèle qu’un collègue d’Ellul a témoigné disant que M Ellul avait déjà quitté son poste par le passé pour secourir Elisa mordue par un de leurs chiens au mois de juillet.

https://www.bfmtv.com/police-justice/affaire-pilarski-la-jeune-femme-avait-deja-ete-mordue-par-un-chien-du-couple-1861315.html

  • Quelle est la proximité de ce collègue avec M Ellul ?
  • Quelle serait son intérêt de mentir à ce sujet ?

21/02/2020

M Ellul publie sur Facebook le dossier médical d’Elisa pour prouver que la morsure était du fait d’un chat, et que cette morsure est survenue en mai et non en juillet.

https://www.facebook.com/Page-de-Soutien-%C3%A0-Elisa-Pilarski-112721460188731/

  • Le compte rendu opératoire du 17/05/2019 (et non certificat) porte en titre « Phlegmon des gaines suite à morsure de chat il y a 72h).
  • La morsure a donc eu lieu le 14/05/2019 ; or dans le même post, M Ellul dit que la morsure est arrivée le 16/05/2019 et qu’il n’était pas au travail. Mais le 14/05 ?  Est ce une erreur de la part de M Ellul?

22/02/2020

M Ellul , par le biais de l’administratrice de sa page de soutien, publie un communiqué au nom de « Nathalie Labastarde », mère d’Elisa.

https://www.facebook.com/Page-de-Soutien-%C3%A0-Elisa-Pilarski-112721460188731/

  • Si la maman d’Elisa utilise le nom de Labastarde pour l’épicerie familiale, elle utilise son nom de veuve (Pilarski) dans la vie quotidienne.
  • C’est d’ailleurs le nom de Pilarski qui est employé dans l’avis de décès d’Elisa.

23/02/2020

Dans 7 à 8 sur TF1un reportage est réalisé sur les origines sur Curtis.

Le montage fait du reportage au sein du refuge de Beauvais fait polémique; amenant à des menaces sur Albane Perrault la responsable du refuge. Il est vrai que le montage est à charge contre Curtis.

Le reportage confirme des éléments sortis sur les RS.

Curtis ne serait pas un American Staff , comme présenté initialement, ni un croisé Patterdale Whippet, mais un American Pitbull Terrier, en provenance des Pays Bas, de l'Hitam Kennel de Sharon de Wit.

Ces éléments sont contestés par certains : la race American Pitbull Terrier n'existe pas en France, et il est nécessaire que le chien passe une diagnose pour connaitre sa catégorisation ou non.

A noter que le chien était présenté comme un APBT par Elisa elle-même.

Se pose la question des papiers du chien (non déclaré à l'ICAD) et des démarches afférentes à son statut (sur la stérilisation notamment).

Cette race n'en fait pas pour autant un coupable plus désigné que s'il s'agissait réellement d'un Patterdale Whippet!

24/02/2020

Second communiqué du procureur

"Le rapport d’autopsie a confirmé que le décès d'Elisa Pilarski était survenu suite à un choc hémorragique consécutif à de multiples plaies, dont les caractéristiques suggéraient l'action d'un, ou plus probablement de plusieurs chiens au regard de la répartition des plaies, de leurs différences de morphologies et de leurs profondeurs, sans qu’il soit possible de dénombrer les animaux en raison des nombreuses morsures intriquées dans une même zone. Le légiste a situé l'heure du décès aux environs de 13h30 avec un intervalle de confiance de 2 heures"

« La juge a par ailleurs saisi un expert en chasse aux fins d’apporter un éclairage sur le déroulement de la chasse à courre organisée à proximité»

« Les constatations du vétérinaire qui a examiné Curtis ont permis de relever plusieurs excoriations cutanées (des pertes de couches de l’épiderme) sur son museau et le chanfrein. »

Il a aussi confirmé que Curtis avait mordu à 2 reprises après le drame sans plus de précision.

Il s'agit, a priori, des morsures sur Christophe Ellul et sur la bénévole du refuge. 

Le coût des tests ADN est estimé à 100 000 euros.

 « Plusieurs laboratoires d’expertise génétique ont été contactés pour réaliser des devis » et qu’« au regard des coûts, des modalités d’exécution des missions demandées et des délais de retour proposés, un laboratoire a été retenu pour procéder aux analyses dont les conclusions sont attendues pour la fin du premier semestre 2020 ».  Ceci était avant le confirment

"A ce stade des investigations, il n’existe aucune certitude sur le déroulement précis des faits qui ont conduit au décès de Madame Pilarski ».

  • L’hypothèse d’une attaque isolée de Curtis prend du plomb dans l’aile ; mais n’est pas exclue. 
  • Le procureur n’évoque pas de griffures derrière les oreilles ou de morsures ; mais des « excoriations » sur le museau et chanfrein.

04/03/2020

Dans Oise Hebdo, un témoin dit qu’Elisa aurait dit à sa mère que Curtis était le responsable de la morsure de mai.

Le journal publie des photos de la morsure suite à l’opération. Ces photos ne prouvent pas l’origine des morsures

A noter que différents témoins ont toujours précisé qu'Elisa avait dit que c'était un chat. Ce qui est également écrit dans le SMS révélé par Oise Hebdo. 

Dans ce SMS, M Ellul dit avoir menti sur la vaccination du chat mordeur. Ce mensonge n'avait pas d'intérêt et était au contraire délétère pour Elisa. Si cette morsure n'a pas de rapport avec la mort d'Elisa (que ce soit un chat , un chien même Curtis), on peut se demander la raison de ce mensonge.

05/03/2020

Dans l'Axonais , Me Demarcq dit que Curtis était recouvert de sang.

Se base t il sur le témoignage de M Ellul ou sur les constats des gendarmes présents ?

06/03/2020

Dans Sud Ouest, Me Novion évoque une découverte du corps vers 14h.

https://www.sudouest.fr/2020/03/05/on-cherche-a-brouiller-les-pistes-sur-la-mort-d-elisa-7282875-10142.php

Il avait été évoqué 14h30 et 15h auparavant

On rappelle que l’appel a eu lieu à 13h19, que M Ellul avait 45 min de route au minimum, et qu’il fallait au minimum 6 min pour quitter son poste et aller jusqu’à sa voiture.

Me Novion dit également qu’Elisa aurait clôturé l’échange téléphonique de 13h19 par un cri ; ce qui n’avait jamais été évoqué auparavant

09/03/2020

Confrontation entre les avocats de M Van der Berghe et M Ellul chez Morandini.

Lors de l’émission, Me Novion est revenu sur la «morsure de mai » ; refusant de confirmer qu’il s’agissait d’un chat (ou de Curtis)

Me Demarcq dit que l’appel a duré plus longtemps que M Ellul ne veut le faire entendre.  Une durée de 2 min 15 avait été évoqué dans le journal Valeurs Actuelles quelques jours auparavant, le 25/02/2020.

Que s’est il dit pendant cet appel téléphonique ?

M Ellul a t il donné toutes les informations concernant cet échange ? 

Sur le site de Closer, en commentaire d'un article sur l'affaire (https://www.closermag.fr/vecu/faits-divers/elisa-pilarski-tuee-par-des-chiens-les-noms-surrealistes-des-parents-de-son-chie-1093460), une personne anonyme publie un "article" concernant la condamnation d'un certain Paul Van Der Berghe (du nom de famille du maître d'équipage) défendu par Me Guillaume Demarcq (l'avocat de Sébastien Van Der Berghe), qui aurait déjà été condamné pour zoophilie et trafic de chiens.

Cet article est un faux:

- il est daté du 31/09/2017, date n'existant pas

- l'article ne précise pas le motif de condamnation

- il évoque une peine de 3 ans de prison pour zoophilie alors que la loi prévoit une peine maximale de 2 ans.

11/05/2020

Déconfinement. 

04/06/2020

Premier article depuis le confinement; qui confirme les craintes liés à cet épisode :les résultats des tests ADN sont reportés au mois d'août.

L'analyse des morsures en cours mais il existe de possibles difficultés en raison de l’état d’Elisa

La PJ est resté au point mort, en raison du confinement

M Ellul était du côté de Rebenacq pendant le confinement « très proche de la maman d’elisa » d’après Me Novion

Me Novion fait une analogie avec le fait divers survenu en Polynésie , notamment médico légal ; et revient sur « l’encerclement »

«L’analyse comportementale de Curtis est prévue dans les prochains jours » d’après le procureur

Les chiens de l’équipage sont toujours à l’arrêt : 80 d’après Me Demarcq (contre 62 tests ADN ; les 18 nouveaux sont ils des chiots sevrés / prêts pour la chasse pendant le confinement ?) Polémique à venir?

https://abonne.lunion.fr/id154708/article/2020-06-04/affaire-pilarski-les-resultats-des-analyses-adn-seront-rendus-fin-aout

 

10/06/2020

Dans Oise Hebdo , Nathalie Pilarski, la mère d'Elisa a échangé avec Fabrice Alves-Texeira, le journaliste qui avait révélé des échanges sur une morsure qu'Elisa avait subie au mois de mai 2019.

Me Pilarski contredit le témoignage rapporté et affirme qu'Elisa lui avait dit qu'il s'agissait de la morsure d'un chat.

Dans cet article, Me Pilarski rapporte une très bonne relation avec Christophe Ellul. Elle dit ne pas croire à la participation de Curtis dans le décès de sa fille.

Me Pilarski semble émettre un doute sur le fameux malinois qu'Elisa aurait croisé le 16/11/2019 ("Il y a toujours cette histoire  de chien qu'Elisa a vu ce jour-là dans la forêt");  que Me Richard, son avocate, avait affirmé comme hors de cause. Me Pilarski a précisé dans cet article qu'Elisa l'avait appelé sur l'heure de midi pour lui en parler, élément jamais révélé jusqu'ici.

Par ailleurs, autre élément non rapporté jusqu'ici, elle dit que les scellés n'auraient pas été apportés au laboratoire; sans préciser l'origine de cette information. Un certain Jean Thord accuse même sur Facebook les gendarmes de corruption, visant principalement la gendarmerie de Soissons, pourtant dessaisi de l'affaire le 16 ou 17/11/2019. Précisons bien qu'il ne s'agit pour le moment que d'une rumeur concernant les scellés. Cela impliquerait, si l'on suit Jean Thord, qui, ni la gendarmerie d'Amiens ni la PJ de Creil n'auraient eu accès aux scellés en 7 mois d'enquête.

Dans la même vidéo, Jean Thord affirme détenir des informations confidentielles dont seuls Christophe et son avocat disposeraient (et donc lui également...). Il évoque également la morsure autre que des chiens sur Elisa.

De la même manière, il s'agit, pour l'instant en tout cas, que de rumeurs. Il faut noter que Jean Thord affirmait le 21/11/2019 que les chiens de chasse étaient les responsables du décès d'Elisa.

https://www.oisehebdo.fr/2020/06/10/page-4-numero-1371-semaine-du-10-juin-2020/

12/07/2020

Un journaliste du Progrès s'est rendu à Saint Pierre Aigle et s'est heurté à une omerta locale concernant cette affaire.

01/08/2020

Dans l'Est Républicain, Xavier Frère aborde une nouvelle publication Facebook de Christophe Ellul concernant Curtis et le refuge où il se trouve.

Le nom de ce refuge a d'ailleurs été diffusé sur Facebook avant d'être supprimé. 

Le post annonce la création d'un Comité de Défense des Droits de Curtis, autour de Christophe Ellul et de sa soeur, ainsi que de l'éleveuse de Curtis; notamment. Il demande la libération de Curtis.

On apprend dans cet article que le Dr Christian Diaz de Balma est chargé de "l'expertise" comportementale. D'autres évaluations ont déjà été réalisés; dans le cadre de la procédure chien mordeur.

Me Alligné avait , en janvier,  stipulé que « Toute évaluation antérieure, hors ce cadre judiciaire, sera(it) nulle et non avenue » à propos de cette expertise.

Le Dr Diaz a été "désigné parce que seul en France à être à la fois médecin du comportement animal et expert près la cour d'appel de Toulouse", les précédentes évaluations n'ayant pas été réalisées par un expert qualifié auprès des tribunaux.

17/08/2020

Dans l'Union, Ludivine Bleuzé-Martin annonce que la juge d'instructions Bénédicte Alibert quitte Soissons pour Reims. Une juge intérimaire est par la suite nommée. Elle annonce également un nouveau report des résultats ADN pour mi septembre.

Les chiens du Rallye la Passion restent au chenil au moins jusqu'au 15/09/2020, date d'ouverture de la chasse. Il ne faut pas extrapoler quant à une autorisation pour eux de chasser à partir de cette date.

04/09/2020

Bis repetita dans le même journal, Ludivine Bleuzé-Martin annonce que c'est le procureur en charge de l'affaire qui quitte Soissons.

Cette nouvelle annonce enflamme les réseaux sociaux, certains y voyant une volonté de faire taire ces personnes qui étaient en charge de l'affaire ; ces personnes étant pourtant critiqués auparavant, voire même accusé de corruption.

 05/09/2020

Dans le JDD, Plana Radenovic fait par d'une expertise par un comportementaliste canin réalisée le 18/11/2019 , soit 2 jours après le drame, en fin d'après midi.

Ce jour là, Curtis aurait mordu son maître jusqu'à arracher son pantalon d'après une enquêtrice. Curtis aurait également contraint Sandrine Ellul (décrite comme la belle-soeur d'Ellul dans l'article), à retirer son manteau car le chien avait attrapé le manteau avec ses crocs.

L'éducateur aurait conclu  que le chien "peut bien être à l'origine de l'accident et reste dangereux pour d'autres personnes".

Dans le même article, le terme d'"asphyxie" est évoqué comme cause du décès , suite à une hémorragie liée aux morsures.

1h après la sortie de l'article, le Comité de Défense des Droits de Curtis créée une page de soutien.

Les termes d'"expertise" et d'"expert" sont notamment visés dans l'article du JDD.

07/09/2020

Elisa aurait eu 30 ans.

Christophe Ellul intervient dans l'Union:

-« Nous sommes allés sur sa tombe, avec sa maman Nathalie »

- «Je sens la pression médiatique qui monte mais je suis confiant parce que je connais mon chien. Il n’a pas d’agressivité envers les humains. »

- «Je n’attaque pas la chasse, ce n’est pas mon combat. Moi ce que je veux, c’est la vérité  ».

 

08/09/2020

L'Union revient sur le rapport du comportementaliste canin.

Christophe Ellul s'était d'abord présenté sans Curtis et a dû faire l'aller retour jusqu'à Saint Pierre Aigle.

"L’éducateur, lui, ne veut pas revenir sur le contenu du rapport : « J’ai dit ce que j’avais à dire à la justice et je n’en parlerai pas. Dans cette histoire, l’opinion publique se base sur l’amour des chiens et la haine de la chasse. La guerre qui est menée sur internet n’est pas dans l’intérêt du chien, ni de la famille, ni de la société. » Il précise qu’il n’est pas pro-chasse : « Je préfère les animaux vivants aux animaux morts. C’est plus beau. J’aime les chiens de chasse et il y a plein de staffs qui sont très sympas.  »"

Le journal revient sur l'examen vétérinaire de Curtis le soir du drame où il était « apeuré mais il s’était laissé examiner sans grande difficulté », d'après le vétérinaire qui n'avait pas constaté de morsures, mais des excoriations.

Sur le site Planet, Me Novion critique l'évaluation évoquée par le JDD en reprenant les arguments de la page de soutien :"ce comportementaliste n'est pas un expert et il n'a pas fait ce qu'on appelle juridiquement une expertise".

Entretemps, la page de soutien a révélé le nom de cet éducateur canin.

18/09/2020

Les réseaux sociaux évoquent une évaluation comportementale réussie par Curtis.

19/09/2020

Sébastien Van Der Berghe s'exprime pour la première fois dans les médias (L'Union).

Il évoque les 10 derniers mois, la pression médiatique, la pression des réseaux sociaux; le confinement de sa meute, la pose des scellés.

Il dit qu'il était rentré chez lui "sans savoir ce qui s’était passé. Ce sont les gendarmes qui (lui) l’ont appris le soir, quand ils sont arrivés à la ferme. "

A t il appris le décès d'Elisa à ce moment-là? Mais d'autres sources disent qu'il avait été prévenu par Jean Charles Metras avant. 

Ou a t il appris l'implication de chiens dans le décès ?

20/09/2020

Me Novion, avocat de Christophe Ellul, intervient dans l'Union. Il rappelle la grande expérience d'Elisa avec les animaux et affirme avoir "la conviction qu'elle n'a pris aucun risque le jour du drame".

Il évoque le problème de l'absence de signalétique lors des jours de chasse.

"Christophe Ellul n’a jamais varié dans sa version. Le jour où il s’embarque pour la chercher, il ne sait même pas qu’il y a une chasse à courre ce jour-là et c’est petit à petit qu’il va voir les chiens. S’il a filé à toute vitesse de son poste de pisteur à Roissy, c’est que vraiment c’était alarmant. Comment peut-on imaginer qu’il ne dise pas la vérité depuis le début."

La page de soutien confirme que Curtis a réalisé des exercices dans le cadre de l'expertise; mais il ne s'agirait pas d'une évaluation.

Ces exercices se seraient bien passés.

22/09/2020

L'Union sort une nouvelle chronologie du 16/11/2020

Chronologie par l'Union (pdf, 985.1 kB)

Le motif d'intervention des secours serait un accident de chasse.

Le piqueux aurait lâché les chiens à 13h15 , ce qui contredirait les éléments comme quoi, ils n'auraient pas été sorti avant 13h28.

D'après cette information, le piqueux n'était pas seul à 13h15; avant de suivre la chasse en voiture.

Des chiens auraient ils pu échapper à la vigilance des chasseurs et parcourir les 700m à vol d'oiseau en 4minutes (13h19), sans être en action de chasse? Et si oui, combien?

23/09/2020

Dans le Nouveau Détective, Me Novion est interviewé

Il évoque les morsures sur Elisa :"les deux bras, les deux jambes, le cou, la tête, le bas-ventre."

Il met un doute sur le fait que ce soit les bons chiens de chasse qui aient été examinés, et prélevés.

Il évoque l'appel de 13h19 : Christophe aurait entendu des aboiements, ce qui n'avait pas été évoqué jusque là.

Il insiste de nouveau sur l'encerclement.

24/09/2020

Interview de Me Poirette, une des avocates de Sébastien Van der Berghe dans l'Axonais

Elle ne s'inquiète pas des changements de magistrats.

Elle assure que les 21 chiens de chasse étaient encore dans le camion à 13h19, contredisant les informations de l'Union de la veille (13h15).

Elle évoque un possible contact entre les chiens de chasse et Elisa, après son décès.

 

Le même jour, l'Union réserve un article complet sur Jean-Charles Metras.

Il serait resté 2h auprès du corps d'Elisa, jusqu'à l'arrivée des pompes funèbres.

Il est auditionné le soir du drame dans les locaux de la gendarmerie de Soissons; après Christophe Ellul.

28/09/2020

Article d'Ariane Chemin qui raconte La Dernière Balade d'Elisa Pilarski et du chien Curtis dans le Monde , qui retrace la dernière journée d'Elisa.

01/09/2020

Oise Hebdo révèle les origines de Curtis et Drago, issus d'une lignée de chiens de combat, vantée par leur éleveuse, Sharon de Wit

03/10/2020

Dans Oise-Hebdo, Thierry Bedossa, vétérinaire comportementaliste de renom, envisage l'implication de Curtis dans le drame, associé à d'autres chiens; mais fustige le traitement appliqué à ce chien. Il insiste sur un point : "la morsure fait partie du répertoire comportemental normal d’un chien : tout chien qui se sent agressé, apeuré, anxieux, peut mordre".

04/10/2020

Affaire Suivante sur BFM : Vincent Labastarde, oncle d'Elisa Pilarki s'inquiète de ne pas avoir de réponses à ce drame. Me Caty Richard, son avocate, est plus confiante.

On y apprend qu'Elisa est montée 3-4 fois rejoindre Christophe Ellul (et donc voir Curtis).

"On se voit", dit Vincent Labastarde, à propos de ses relations avec Christophe, parfois "contradictoire" dans les réponses qu'il peut donner aux questions que lui pose l'oncle d'Elisa.

31/10/2020

Alors que nous attendions les résultats ADN, Plana Radenovic révèle dans le JDD les conclusions des Drs Mayer et Diaz, vétérinaires experts judiciaires, mandatés par la juge Alibert.

Pour eux, Curtis est le seul coupable.

L'écartement des crocs permettrait d'exclure la participation des chiens du Rallye la Passion dans ce drame; avec un écartement supérieur à 3,8cm pour n'importe lequel de leurs chiens; alors que les plaies analysables révèlent un écartement inférieur à 3,6cm; ce qui peut correspondre à des morsures de Curtis.

L'expertise comportementale du Dr Mayer conclue , non pas à une agressivité de Curtis, mais à sa dangerosité. 

Pour Me Novion, avocat de Christophe Ellul, on ne peut conclure sans les ADN toujours attendus.

03/11/2020

Ces derniers arrivent quelques jours plus tard et vont dans le sens de l'expertise. L'ADN accuse Curtis.

Dans le JDD, on revient sur les différentes conclusions:

- pas de bagarre entre Curtis et les chiens du Rallye la Passion; de par l'absence de morsures et l'absence d'ADN de chiens de chasse.

- la présence d'ADN d'Elisa sur Curtis, et uniquement sur Curtis : babine supérieure droite , orbite droite, sur son harnais, à proximité de la muselière

- la présence d'ADN de Curtis, et uniquement de Curtis , sur Elisa : sur les plaies du cuir chevelu, sous ses ongles, sous son T Shirt. Sur les vêtements retrouvés (écharpe, manteau), de l'ADN canin inconnu ; mais les experts sont formels ce n'est pas de l'ADN de chiens de chasse. Il s'agit possiblement de l'ADN du chien de l'oncle d'Elisa. Selon d'autres journaux, il y aurait également l'ADN d'Ice, le chien d'Elisa, et de Chivas, le chien qu'elle promenait avant Curtis.

Voici le communiqué de presse intégral du procureur de la République par intérim (source : Oise Hebdo)

Eric Boussuge, procureur de la République de Soissons par intérim, communique les derniers éléments de l’enquête sur le décès d’Elisa Pilarski :

Analyse des morsures

«En premier lieu, l’expertise confiée par le magistrat instructeur à deux experts vétérinaires, portant d’une part sur l’origine et le comportement du chien CURTIS et d’autre part sur une analyse des morsures telles que constatées sur le corps de Madame PILARSKI et visant à déterminer la race du ou des chiens susceptibles d’être impliqués dans ces faits, a été récemment rendue. Leurs conclusions essentielles sont les suivantes :

– S’agissant de l’origine et du comportement du chien CURTIS, les experts concluent qu’il s’agit d’un American Pitbull Terrier, provenant d’un élevage des Pays-Bas et introduit illégalement en France par son acquéreur.

– Il apparaît également que le chien Curtis a fait l’objet d’un dressage au mordant, forme d’apprentissage interdite en France et pouvant relever d’actes de maltraitance animale. Ce mode de dressage est de nature à abolir toute capacité de contrôle ou de discernement et conduit à un comportement sans discrimination concernant l’objet ou la personne mordue.

S’agissant de l’analyse des blessures présentées par la victime en regard des caractéristiques des différents animaux susceptibles d’être impliqués, le collège expertal conclu que les lésions observées et mesurées sur le corps de madame Pilarski ne sont pas compatibles avec des morsures pouvant avoir été occasionnées par les chiens de chasse mais sont à l’inverse compatibles avec des morsures occasionnées par le chien Curtis. Par ailleurs, il est constant qu’aucune trace de morsure n’a été relevée que ce soit sur les chiens de chasse ou sur le chien Curtis, ce qui permet d’exclure un conflit direct entre la meute et ce dernier.»

Analyses génétiques

«En second lieu, les opérations de recherche d’ADN et de comparaisons avec les traces retrouvées sur les prélèvements effectués sur les différents chiens (à savoir les 5 chiens du couple propriétaire et 33 chiens de chasse) confiées par le juge d’instruction à l’Institut français des empreintes génétiques ont été effectuées et les résultats viennent d’être transmis au magistrat mandant. Il ressort pour l’essentiel de ces analyses génétiques que :

– L’ADN de la victime Elisa Pilarski est présente à partir de traces de sang prélevées en différents points de la gueule et de la tête du chien Curtis ainsi qu’en plusieurs endroits de son harnais et de sa muselière,

– L’ADN du chien Curtis est retrouvé sur plusieurs prélèvements effectués en différents points des blessures au niveau du cuir chevelu de la victime, sous l’un de ses ongles ainsi que sur des vêtements de madame Pilarski.

– Aucune trace d’ADN provenant des 33 chiens de meute prélevés n’a été retrouvée.

A ce stade de l’instruction, les expertises se rejoignent et tendent à démontrer l’implication exclusive du chien Curtis dans les morsures ayant entraîné la mort de madame Pilarski, sa maîtresse, sans qu’aucun élément ne permette de mettre en cause les chiens appartenant à la société de vènerie. La procédure d’information doit toutefois se poursuivre, les parties pouvant solliciter des actes supplémentaires, mais il est essentiel que l’enquête se déroule dans un contexte désormais apaisé, avec pour seule préoccupation la recherche de la manifestation de la vérité.

05/11/2020

Oise-Hebdo publie le rapport complet des experts vétérinaires.

 

 

07/11/2020

Plana Radenovic revient dans le  JDD sur le coût actuel des expertises calculé à plus de 160 000 euros. Au delà des chiffres, une source proche de l'affaire dit qu'Elisa portait des lésions de défense sous ses ongles; sous lequels ont été retrouvé l'ADN de Curtis.

 

10/11/2020

 Christophe Ellul tient une conférence, diffusée sur BFM TV.

Il y évoque :

- 5 chiens de chasse à courre disparus qui auraient été enterrés : Me Demarcq dira que cela n'existe "que dans son esprit"

- le scalp qui serait resté à la gendarmerie selon "un appel anonyme"

- un camion de la chasse à courre qui n'aurait pas été examiné, en raison de clés perdues.

Ces 3 éléments, alimentant la thèse complotiste, ne seront jamais repris par son conseil ou ultérieurement.

Quand il est demandé à Christophe Ellul pourquoi il n'a pas appelé les secours, il répond qu'Elisa lui parlait "normalement". Alors qu'il assurait qu'Elisa était en panique auparavant.

Me Novion annonce des demandes de contre-expertise.

04/12/2020

L'Union annonce que Caty Richard n'est plus l'avocate de la famille d'Elisa Pilarski. Les différents résultats d'expertises pointant Curtis et donc Christophe Ellul, Caty Richard ne pourra être le conseil de la famille d'Elisa en face de Christophe Ellul, ayant été son conseil au début de l'affaire, si celui-ci est mis en examen.

05/12/2020

Me Terquem-Adoue, nouvel avocat de la famille d'Elisa , annonce reprendre le dossier depuis le début dans Oise Hebdo.

20/01/2021

Le Courrier Picard annonce un rejet des demandes de contre-expertise faite par Me Novion avocat de Christophe Ellul « qui remet en cause le travail et les conclusions des experts, a demandé une contre-expertise et un complément d'expertise, lesquels ont été refusés par le juge d'instruction par ordonnance motivée », a indiqué Eric Boussuge, procureur de la République de Soissons par intérim.

31/01/2021

Me Terquem-Adoué  s'exprimeLa République des Pyrénées. Pour lui, la responsabilité de Curtis ne fait aucun doute; même sans les expertises.

02/02/2021

Deux jours après , il s'exprime dans Oise Hebdo. Pour lui, il est "matériellement impossible" que la chasse à courre soit impliquée au vu du dossier. Il pointe la personnalité de Christophe Ellul. Celui-ci ne s'est pas rendu à ses différentes convocations (juge, expertise psychiatrique).

03/03/2021

La Brigade de Recherche et d'Intervention de la Police de Judiciaire de Creil intervient à Lys pour amener Christophe Ellul devant la juge d'instruction.

04/03/2021

Le procureur de la République de Soissons annonce la mise en examen de Christophe Ellul pour avoir « le 16 novembre 2019, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement, involontairement causé la mort d’Elisa Pilarski, l’homicide résultant de l’agression commise par plusieurs chiens dont il était propriétaire ou gardien au moment des faits. »

05/03/2021

Me Novion réagit dans l'émission  Crimes et Faits Divers à la mise en examen de son client, ainsi que dans Oise Hebdo.

07/03/2021

Me Terquem, dans l'émission Affaire Suivante, annonce deux supplétifs qui sont demandés à la juge : omission de porter secours, et défaut de muselière, ce qui contredirait l'explication des vétérinaires pour les blessures de Curtis.

29/03/2021

Confrontation judicaire entre Christophe et Elisa Pilarski

Sur BFM TV, l'oncle d'Elisa révèle que le téléphone d'Elisa Pilarski dont le contenu a été mis au dossier15 mois après le drame contient 20 photos de Curtis non muselé prises par Elisa entre 13h06 et 13h11 et un  SMS de Christophe Ellul "Je le fais piquer", envoyé à 13h45 , tout cela le jour du drame.

De même , Christophe Ellul a appelé le téléphone d'Elisa jusqu'à 18h03 le jour du drame.

30/03/2021

Me Novion réagit à cette confrontation dans L'Union et rebondit notamment sur l'absence de muselière pour attaquer les experts vétérinaires et relancer l'hypothèse d'une confrontation avec plusieurs chiens?

31/03/2021

Me Novion réagit cette fois auprès du Figaro, où il assure que son client n'aurait pas eu le temps de modifier la scène de crime; notamment d'amener la muselière sur les lieux du drame. Il rappelle notamment que Curtis avait du sang sur le museau et que Christophe Ellul ne l'a donc pas nettoyé. Il assure que Curtis portait une muselière.

On note qu'en 2 jours, Me Novion tient des propos contradictoires sur la muselière.

Mais l'explication la plus simple n'est elle pas la bonne?

- Curtis présentait des excoriations sur le côté droit de la tête (orbite supérieure, babine)

- Elisa avait de l'ADN de Curtis uniquement sous un ongle de la main gauche.

Pourquoi ne s'agirait-il pas de lésion de défense? 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Beaucoup de questions en suspens dans cette affaire, mais , enfin, beaucoup de réponses qui sont apportées depuis quelques mois.

Beaucoup d'oppositions , de clashs sur les réseaux sociaux :

- la chasse à courre se voit reprocher leur responsabilité par des montages vidéos; des accusations (voilées ou non)

- la Protection Animale y voit l'occasion de faire interdire cette pratique; mais également la nécessité de la défense de Curtis.

- les propriétaires de molosse se voient reprocher la potentielle dangerosité de leurs chiens.

 

Le débat dérive sur un discours presque "politique", chacun voyant dans le discours de l'autre un conflit d'intérêt.

Une seule chose importe pourtant : la vérité que l'on doit à Elisa . Quant à sa maman, on ne se remet jamais d'un tel drame.

La souffrance sera toujours présente; mais la vérité peut lui permettre de mieux faire avec...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.