Affaire Elisa Pilarski : la communication subreptice du clan Ellul

Depuis plus d'un an, le clan communique par le biais de la "Page de soutien à Elisa Pilarski" ou de la "Page de soutien du Comité de défense des droits de Curtis". Histoire de mensonges, d'omission, de manoeuvres dilatoires et d'incitations au harcèlement.

Dans cet après-midi gris et humide du 16 novembre 2019, Elisa Pilarski est victime de morsures de chien, qui lui coûteront la vie. C'est le début d'une histoire sans précédent. Pas dans le déroulé de l'accident, non : Elisa Pilarski n'est pas la première victime à perdre la vie dans ce type d'accident, ni la dernière car d'autres accidents sont arrivés depuis que ce soit l'attaque d'un ou de plusieurs chiens. Mais plutôt dans son traitement "médiatique" sur les réseaux sociaux.

Le 19 novembre 2019 voit apparaître une "Page de Soutien à Elisa Pilarski", vantée à un moment comme l'unique page reconnue par la famille, alors que l'avocate Me Caty Richard affirmait que le terme "famille" ne visait pas la famille Pilarski-Labastarde.

La veille au soir, Curtis, le chien sorti par Elisa Pilarski lors de l'accident, avait attrapé Sandrine Ellul par la manche de son manteau dont elle s'est débarrassé pour se défendre; puis avait mordu son maître au bras et à la cuisse.

La coalition gendarmes-chasseurs

Dans cette publication du 23/11/2019, le clan Ellul affirme que le lieutenant-colonel Jean-Charles Metras faisait partie de l'équipage et qu'il entretenait de bonnes relations avec les chasseurs (notamment par le dispositif DIANE).

Le lieutenant-colonel Jean-Charles Metras était bien présent ce jour-là en forêt de Retz, mais il ne faisait pas partie de l'équipage. Il était suiveur, avec femme et enfants, à pied et en voiture.

Christophe Ellul avait affirmé dans un premier temps ne pas se souvenir du visage du cavalier (dans une interview réalisée par le Nouveau Détective) ; puis avait dit avoir reconnu Jean-Charles Metras; avant de revenir sur ses propos lors du transport sur les lieux.

Il faut noter que Jean-Charles Metras, bien que s'étant rapproché du lieu de drame, n'a pas eu la charge de l'enquête. 

Quelle était donc l'idée? Amener le "public" à penser à une protection des veneurs par la gendarmerie sur l'enquête? Le dossier a été rapidement pris en charge par la PJ de Creil.

Les morsures sur Curtis

Dans cette publication du 26/12/2019, le clan Ellul évoque une "quarantaine des suite (des) "blessures" de Curtis, les morsures évoquées par Christophe Ellul lors de ses interviews.

Sauf que Curtis avait déjà été examiné par un vétérinaire le 16/11/2019, qu'il ne présentait que quelques "excoriations", et qu'il avait été rendu à son propriétaire le 17/11/2019 avant que celui-ci ne doive le ramener le 18/11/2019. Ce n'est que ce soir-là que le chien a été placé en fourrière, suite aux morsures sur Christophe Ellul, qui avait réclamé l'euthanasie du chien, déconseillée par le maitre-chien de la gendarmerie selon certains, par le vétérinaire selon d'autres.

Christophe Ellul était donc bien au courant de l'absence de morsures sur son chien.

Il était donc en surveillance sanitaire suite à ces évènements et non en raison de ses blessures.

Le clan Ellul se fait alors bien discret concernant l'accident sur une bénévole, évoquant simplement "un incident indépendant du drame".

Une procédure de chien mordeur était déjà en cours. Les résultats de l'évaluation comportementale seront alors totalement passés sous silence par le clan Ellul; mais une cagnotte sera lancée à l'issue pour payer un avocat pour Curtis.

La cagnotte

Une cagnotte est lancée pour payer un avocat. Alice Weickman , éleveuse de Lady, contacte Marjorie Tortosa pour organiser la cagnotte. Une certaine Sachane Clarens, sera également mise en contact avec Alice Weickman et Christophe Ellul.

Malgré des explications étayées et des preuves physiques de ses échanges avec Leetchi, Marjorie Tortosa sera accusée d'avoir voulu s'approprier la cagnotte; qui sera finalement versée par Leetchi à Sandrine Ellul.

Christophe Ellul avait demandé à ce que l'argent ne soit pas versé sur son compte.

Contrairement aux promesses faites, il n'y a eu aucune information concernant l'utilisation de cette cagnotte.

Le scénario de Christophe Ellul

Quelques jours après que le statut de témoin assisté ait été accordé à Sébastien Van Der Berghe, Christophe Ellul établit son scénario le plus probable, scénario dans lequel il évoque le scalp d'Elisa, que Nathalie Pilarski ignorait jusque là.

Quelques détails discutables :

  • "Tu avais Curtis en laisse avec son harnais et doublement muselé après ta frayeur que tu as eu avec le malinois" : c'est ainsi que certains ont intégré l'idée que Curtis était muselé. Sauf que la muselière a été retrouvée à plus de 40m d'Elisa. Il n'y aucune certitude quant au port ou non de la muselière d'Ice par Curtis, car Curtis n'a aucune muselière lui étant propre : Elisa comme Christophe ont dit eux-même que Curtis ne portait pas de muselière lors de ses sorties.
  • "Le vétérinaire qui l'a vu le jour même a constaté des griffures importantes au niveau des oreilles" : le vétérinaire ayant examiné Curtis a bien constaté des plaies au niveau des oreilles, mais au niveau des pavillons, et les plaies étaient anciennes en cours de cicatrisation. Ces plaies ne peuvent être liées au retrait de la muselière ce jour-là.
  • Le poids de Curtis : "environ 18 kg" dans ce scénario, "17kg" par la suite, estimé à 25 kg par le Dr Diaz lors de l'expertise. NB : le poids minimal d'un chien catégorie 1 est de 18kg environ.

Albane Perrault, responsable de la SACPA de Beauvais

En février 2020 , Mme Perrault est visée par Christophe Ellul, suite à un reportage de TF1 réalisé pour partie à la SACPA de Beauvais. Il annonce porter plainte et "invite toutes les associations de protection animale à se porter partie civile."

Il invite également les internautes à appeler la direction du refuge.

Plana Radenovic (journaliste du JDD), Joris Loeff et l'incident de la gendarmerie

A 2 reprises, début septembre 2020; Plana Radenovic sera visée par le clan Ellul en raison d'un article dans le JDD.

Christophe Ellul se permettra de mettre en ligne le numéro de la journaliste.

Le clan Ellul donnera également le nom de l'éducateur canin présent à la gendarmerie (sauf que, contrairement à ce que le clan Ellul affirme, ce nom n'était pas dans les communiqués).

Quelques jours auparvant,  ils avaient évoqué un "soi disant éducateur" et une "soi disante expertise alarmante", en disant que c'était "faux", sans vraiment préciser ce qui était faux.

Contestaient-ils l'ensemble? Ou seulement le terme "expertise"? 

Si le malinois de l'éducateur est évoqué dans ce post, il n'en sera pas de même lors de la conférence de presse de Christophe Ellul, durant laquelle ce chien ne fait plus partie de l'équation.

L'expertise comportementale de Curtis

Mi septembre 2020, Curtis passe des tests comportementaux avec le Dr Diaz, en qui le clan Ellul reconnaissait avoir totalement confiance.

Si Christophe Ellul, annonce que son "chien n'est pas méchant sur l'homme et ses congénères", il omet de dire que le Dr Diaz n'a pas pu réaliser l'ensemble des tests prévus , Curtis étant fixé sur l'objet qu'il mordait (perche, laisse, boudin). Curtis n'est pas agressif; il est obsédé par la morsure.

La relation fusionnelle de Curtis et d'Elisa

La vidéo a été publiée, partagée à de nombreuses reprises. Comme la petite dizaine de photos de Curtis et d'Elisa existante.

Cette vidéo est sensée prouver la relation fusionnelle entre Curtis et Elisa, la compagne de son maître. Pourtant, d'après plusieurs vétérinaires et éducateurs, cette vidéo ne prouve rien.

Christophe avait présenté Curtis , comme un chien de famille vivant en intérieur. Mais il n'existe aucune photo d'Elisa et Curtis en intérieur, sur le canapé ou sur le lit.

De manière plus récente, Me Novion a reconnu l'existence de cages , pour séparer les chiens; et selon certains, uniquement pour dormir et manger. Mais Curtis a t il besoin d'une cage pour dormir... s'il dormait avec Elisa sur le lit?

De plus, cette vidéo aurait été prise en marge d'un event ADBA; au cours duquel Christophe Ellul aurait été mordu par Curtis sur une épreuve de weight pulling quand il criait à proximité de la gueule du chien pour l'encourager, selon plusieurs témoins. Christophe Ellul a d'ailleurs installé une piste de weight pulling à son domicile.

La mise en doute des tests ADN

Suite au refus de la contre-expertise par la juge d'instruction, le clan Ellul émet des doutes sur la conservation des ADN. Or ceux ci ont été conservés à -20°C, il n'y a aucun problème pour les analyser à distance comme peut l'insinuer le clan Ellul. 

Le laboratoire ADN est formel : il n'y a pas de trace ADN même dégradé au niveau des morsures. Il existe des traces ADN sur les bottes et le pantalon; compatibles avec les mélanges des ADN des chiens du couple et du chien inconnu; et la présence d'ADN des 33 chiens de chasse de référence était exclue.

La nouvelle cagnotte

Nadine Van Hoeserlande, administratrice du groupe Facebook "Les Amis de Curtis", a sollicité Maître Patrice Grillon, bien connu dans le milieu de la Protection Animale, pour défendre les intérêts de Curtis, par le biais de l'association "Les Amis de Sam". Si Me Grillon ne pourra prendre la "défense" de Curtis dans le cadre du décès d'Elisa Pilarski; celui-ci pourrait éventuellement le défendre dans un cadre de matraitance.Contrairement au clan Ellul qui annonce que Me Grillon n'a pas donné son accord, ce dernier a bien confirmé qu'il avait donné son feu vert pour une communication pour une cagnotte en ce sens.

Le clan Ellul a de nouveau annoncé porté plainte cette fois-ci contre Nadine Van Hoeserlande et a incité à faire bloquer la cagnotte, avec succès.

15 mois de manoeuvres

Le schéma se répète : à chaque information contraire, le clan diffuse des posts pour contre-attaquer.

Les amis du clan  accusent les médias d'être payés par les chasseurs; une réponse quasi systématique à tous les problèmes.

Certains assurent que "les photos témoignent de l'état de santé" des "compagnons à 4 pattes" de Christophe Ellul.

Des photos de l'inverse pourraient-elles remettre en question leur point de vue?

Que sont donc devenus les chiens de Christophe Ellul? Lady, Drago, Chivas?.... Et les autres?

Le clan Ellul , si prompt à réagir, ne corrige par contre jamais la fausse information concernant Elisa, les soi disant "16kg manquants". Comme si cela les arrangeait que le public les croit, quitte à résumer Elisa à une "carcasse" ou "de la viande".

Sur les pages de soutien, on efface, on bloque tout commentaire pouvant critiquer ou émettre des réserves sur leur communication.

Au fur et à mesure des mois, le prénom d'Elisa se fait de moins en moins fréquent sur la page de soutien qui porte son nom. L'affaire Elisa Pilarski est devenue l'affaire Curtis.... ou l'affaire Christophe Ellul?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.