En ce moment, nous sommes submergé-e-s par une campagne pour une élection présidentielle qui frise la honte,le surréalisme et l'escroquerie et les nouvelles révélations et les sondages dont on nous abreuve laissent sans doute peu de temps pour réfléchir calmement!

Quelle place est accordée à la petite enfance? aux droits des femmes? quelle place à la santé, à l'accès aux soins? quelle défense des salarié-e-s qui nous soignent, nous éduquent? à l'éducation (bienveillante)? à la construction d'un monde plus juste, plus solidaire, plus ouvert où le refus de l'autre, l'exclusion seront repoussés? à la protection de notre planète et des êtres vivants qui y vivent? aux rejets de toutes les pollutions? à la promotion d'énergies non polluantes et renouvelables? quelle prise en charge autour du handicap, de la dépendance? quelle mise en oeuvre d'une solidarité internationale? quelle sauvegarde pour nos acquis sociaux, la Sécurité Sociale, nos retraites, ce qui reste du Code du travail?

Un quinquennat, c'est peut-être vite passé mais ça peut démolir nos droits, nos acquis, rendre les riches plus riches et les pauvres plus pauvres...Nos enfants comptent sur nous pour assurer leur avenir, un avenir de paix, de justice sociale et de fraternité!

Il y en a qui propagent la haine et utilisent la peur, la peur de l'Autre...d'autres qui détournent l'argent public, mentent et eux aussi se croient au dessus de la justice..;Il y en a qui soutiennent les intérêts de la finance et vont en arrière pour effacer le plus possible les acquis sociaux...

Voilà à mon avis les questions qu'il faut se poser, les plus importantes mais il y en a beaucoup d'autres et les réponses que l'on peut (ou pas!) trouver

et si ces élections sont la preuve la plus manifeste que le suffrage universel pour l'élection présidentielle prête à tout un cirque qui n'est pas garant d'une vraie démocratie et d'un engagement citoyen, si nous trouvons qu'il faut changer tout cela, en attendant que vote blanc ou abstentions soient reconnus, ou que la Constitution change, il faut nous mobiliser et nous manifester encore une fois par un bulletin de vote qui ne fera pas honte à nos enfants

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.