Résistance aujourd'hui

Les manifestations ne sont plus des moyens acceptables pour contester le pouvoir, trop armé ! Que faire pour contrer efficacement nos dirigeants dans leurs délires de "réformes" qui sont en fait des régressions économiques et sociales dans 95% des cas ?

Je suis allé battre le pavé contre la réforme des retraites dans les années 1995, contre la fermetures d'hôpitaux dans mon département, contre contre contre... Aucun succès, les foules peuvent être immenses, hurlantes, cassantes, rien n'y fait, les pouvoirs d'aujourd'hui se sont blindés contre ce genre de contestation, et ont transformé au fil des ans leurs forces de police en forces armées anti-émeutes quasiment militaires, les matraques de Mai 1968 ont été remplacées par des tasers, des grenades à effet de souffle, des fusils à balles de caoutchouc qui détruisent un visage ou une mâchoire sans coup férir;

J'ai signé des tas de pétitions, de lettres ouvertes, de suppliques, de manifestes, sans succès, là aussi les gouvernants répondent par l'absense, la fuite,

Ces jours, le mouvement des professeurs correcteurs des jury du bac ont opté pour la désobéissance civile, et là le pouvoir ne peut rien faire, trop de personnes concernées, de manière diffuse sur le territoire, sans regroupement physique, les CRS et armements y afférant peuvent rester dans les placards, ils seraient inopérants... Ce n'est pas la première lutte qui utilise la désobéissance civile, mais elle arrive à un moment de lassitude de beaucoup de personnes qui en ont marre de se battre contre des moulins, des interlocuteurs planqués dans le paysage médiatique, politique et gouvernemental : Faisons de même, coordonnons nous comme les gilets jaunes grâce aux moyens numériques, mais sans regroupements, en agissant chacun chez soi ...

Le boycott sera peut-être le moyen de destruction de nos dirigeants pour demain....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.