Le Droit ça existe encore ?

Où va le droit ? Dans le mur...

Je lis ça et là au sujet des réfugies qui baignent en Méditerranée qu'ils ont "le droit" à un accueil, un lieu de vie... J'y souscris, mais...

J'ai le sentiment que la conception du Droit héritée des civilisation gréco-romaines, c'est à dire des conventions négociées par des éléments d'un groupe humain de taille limitée, avec une culture commune et des intérêts communs, pour le "bien commun" du Groupe, est en train d'être déchiquetée par la mondialisation, encore elle...

Mondialisation qui éclate les collectivités locales et les noie, les diluent, les rendent insignifiantes; qui efface les cultures comme lien social, et par là ouvre la porte toute grande aux nouveaux prédateurs qui ont eux, une implantation mondiale, les multinationales aujourd'hui. Le groupe avec intérêt commun d'aujourd'hui le voilà, il a changé de taille, d'espace, et n'a PAS de culture, si ce n'est celle du PROFIT, des dividendes, du guidage unidirectionnel par l'"économie"

On voit naître les monstres remplaçant le vieux droit obsolète, les Traités Bilatéraux, Tribunaux d'arbitrage, qui sont des Droits nouveaux, négociés par les multinationales, pour les multinationales, pour leur bien commun à elles, oubliant l'entourage, un détail, les humains et l'environnement. Les tentatives de gouvernance mondiale esquissées juste après la seconde guerre mondiale, SDN, ONU, sombrent dans la paperasse et l'insignifiance, sabotées par les nouvelles puissances financières.

 

Le DROIT est MORT, vive les petits accords spécialisés ...

Triste constat...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.