Ce n’est pas le SMIC qui est cher, mais le coût de la vie en France, plus élevé qu’ailleurs !

 

 Ce n’est pas le SMIC qui est cher, mais le coût de la vie en France, plus élevé qu’ailleurs !                            http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard-ernewein

D’ après le tableau ci-dessous, la France est à la cinquième place au niveau de l’U.E., soit 1430,22€, quant au niveau du SMIC, derrière le LUXEMBOURG, 1874,19€,  un paradis fiscal et très proche de la BELGIQUE 1501, 82€,  de l’IRLANDE, 1461, 85€  autres paradis fiscaux et des PAYS-BAS, 1477,80€,  

Le ROYAUME UNI,  autre paradis fiscal, avec ses 1 189,92 €,  a décroché,  sans compter le travail dissimulé.

Pa r Fabien  RENOU du JND,  www.journaldunet.com ›,  voici les SMIC mensuels en 2013  dans  21 pays de l'UE, sauf l'Allemagne, l’Autriche, l’Italie  et quelques autres sur les 27 adhérents à l’UE :

Belgique : 1 501,82 € ;  Bulgarie : 158,50 € ;  Croatie   : 400,67 € ;  Espagne  : 752,85 € -Estonie :   320,00 € - France  :1 430,22 € ; - Grèce :  683,76 € ; - Hongrie : 332,37 € ; - Irlande   : 1 461,85 € ; - Lettonie : 284,74 € ; - Lituanie : 289,62 € ; - Malt :697,42 € ; -Luxembourg :1874,19€ ; Pays-Bas : 1 477,80 € ; - Pologne :368,87 € ; - Portugal :565,83 € ;- République Tchèque : 308,30 € ; - Roumanie :179,36 € ; - Royaume-Uni :1 189,92 € ; - Slovaquie : 337,70 € ; - Slovénie :783,66 €

***************************

Dire que le SMIC français est trop élevé, c’est une IMPOSTURE !

Ce qui est bien trop élevé, c’est le coût de la vie en France et je ne parle pas que des produits de base des supermarchés qui ont grandement augmenté,  pour exemple  ses fruits  et légumes dont le prix producteur est multiplié par 4 ou 5, mais  aussi le  logement, les loyers,  les terrains à bâtir, l’OR BRUN, entre 250€ et 400€ le m² dans le plus petit village de France,  les transports, l’énergie,  la lunetterie, les soins dentaires, les prothèses auditives,  la pharmacie, les pompes funèbres,  les vêtements dans les magasins de sports, l’antre des marques dont les  produits  sont d’ailleurs fabriqués par des esclaves au Bengladesh ou ailleurs, pas en France et leurs prix  multipliés par 10, voire davantage.

Le maillot de l’Equipe de France  de Foot à 120€, ou 787F. de nos bons vieux francs, impensable) un prix exorbitant, où est-il fabriqué ?

 

 L’EURO,  une monnaie pour des singes… malins !

C’est aussi l’EURO, cette monnaie de singe qui est cause de l’augmentation des prix, mais savamment exploité par des petits ou gros malins, des difficultés d’exportation de la France au solde bénéficiaire sous JOSPIN, du DUMPING fiscal et de la concurrence déloyale de l’Allemagne!

Notre déficit commercial avec elle a été de 40 milliards d’€ en 2012. Aucun pays au monde ne fait pire. On comprend mieux l’intérêt de l’Allemagne pour le couple Franco-allemand !

 Pour exemple, la sébile d’un SDF ne contient plus que des pièces de 0, 50€ ou de un €,  alors qu’avant l’€, celle-ci renfermait des pièces de 0,50F.  à un Franc., soit 6,56 fois moins. Lui  a compris le système !

Voyez aussi  cette remarque d’un jeune, joueur de baby Foot : « avant  l’€, une partie me coûtait  deux Francs et maintenant c’est deux €uros! »

Le même cercueil en 1992 et en 2013, 10 fois plus cher, inflation comprise !

 La rapacité de certains commerçants, le passage de l’€ aidant, peut être illustrée avec la fourniture de deux cercueils, l’un pour ma mère en 1992, l’autre pour ma tante décédée en 2013. Pour le même modèle, le prix est passé de 490F.  à  980€,  soit 10 fois plus  cher tout en prenant en compte  l’augmentation de l’inflation, soit 42% depuis 1992.

 Ce cercueil aurait dû coûter environ 700Francs soit  106€ donc  10 fois moins  cher  que le prix exigé! Déplacer  une pierre tombale, puis la remettre en place et y faire figurer une inscription, c’est 2000€ !  L’incinération, le plus tard possible, sera d’ailleurs mon choix.

Un mal français ou généralisé ?

Qu’il y ait une distorsion évidente entre l’inflation, _ indice sujet à caution _ ,  et l’augmentation du coût de la vie, est certes évident. Mais delà à arriver à de telles extrémités,  ne serait-ce pas le reflet d’une société de profiteurs et d’un Etat trop gourmand qui plus les prix sont élevés, plus il touche de la TVA et des impôts ? C'est bien pourquoi, il nous bassine avec la croissance et la consommation!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.