bernard genolier
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 févr. 2021

Reconnaissance des IADE en Pratique Avancée

La communauté des IADE de France, forte de 10 000 soignants, réclame l'accession au grade (statut) d'Infirmier en Pratique Avancée, sorte de nouveau métier de la santé qui verra le jour prochainement et qui correspondrait approximativement aux "Paramedics" anglo-saxons. Le Sénat vient de se prononcer favorablement alors que le ministre de la santé a indiqué y être opposé, pour d'obscures raisons.

bernard genolier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.facebook.com/iade.snia/videos/1846395275509632

Lettre ouverte à Mr Véran, sinistre Ministre de la Santé...

Monsieur le Ministre, votre méconnaissance manifeste de l’exercice de la profession d’IADE en France métropolitaine et dans les territoires d’Outre Mer pourrait être risible si elle n’était pas si tragique...

Lors de votre intervention au Sénat, vous affirmez que l’exercice de notre profession ne saurait relever de la Pratique Avancée puisque nous serions soumis à la tutelle du Médecin Anesthésiste...

Depuis bientôt 30 ans, j’ai eu la chance d’exercer ce merveilleux métier aux 4 coins du globe, en anesthésie, en réanimation ou en SMUR, dans l’armée et dans le civil, dans la Fonction Publique Hospitalière comme dans le secteur privé, comme intérimaire ou en CDI...

Sachez Monsieur le Ministre que 80% de l’activité chirurgicale en France s’effectue dans le secteur privé où les IADE travaillent en totale autonomie passant souvent des journées complètes sans voir un seul MAR...

Sachez Monsieur le Ministre que dans les grands centres hospitalo-universitaires, ce sont bien souvent les IADE qui prennent en charge en totale autonomie des patients lourds pour des chirurgies à haut risque, pour des transplantations d’organes...

Sachez Monsieur le Ministre que la plupart des évacuations sanitaires de patients intubés se font sous la surveillance d’IADE totalement autonomes...

Sachez Monsieur le Ministre que pour la prise en charge de la douleur, autre domaine dans lequel nous évoluons, nous n’attendons bien souvent pas la prescription d’un MAR pour soulager un patient, qui pourrait être vous, vos enfants ou vos parents...

Sachez Monsieur le Ministre que notre haut niveau de connaissances et de technicité nous ont naturellement conduits pour la plupart d’entre nous à aller renforcer les services de réanimations totalement débordés depuis le début de l’épidémie de Covid19, services submergés en partie par l’impréparation et l’obsession de profit de vos équipes et celles de vos prédécesseurs...

Si vous connaissiez réellement, Monsieur le Ministre, la démographie de la profession de MAR ainsi que le fonctionnement effectif d’un bloc opératoire, vous ne tiendriez pas de tels propos aussi ineptes...

C’est par la pratique avancée que j’ai réalisé depuis bientôt 30 ans plus de 30000 anesthésies en totale autonomie...

C’est par la pratique avancée que j’ai pris en charge seul des blessés de guerre dans divers conflits...

C’est par la pratique avancée que j’ai travaillé seul sur un atoll polynésien pendant 18 mois en assurant la prise en charge intégrale de nombreux patients...

C’est par la pratique avancée que j’ai réanimé en totale autonomie le fils d’un député de Wallis et Futuna, action pour laquelle l’Assemblée Nationale m’a délivré une lettre de félicitations... la bonne blague...

Monsieur le Ministre, nous ne voulons plus de lettres de félicitations, nous voulons la reconnaissance entière et légitime de nos domaines de compétences, de notre autonomie de travail, des responsabilités que nous prenons au quotidien par l’attribution sans attendre du statut de Pratique Avancée...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Sylia (SOS Racisme) : « On n’avait pas anticipé la violence de la réaction de la salle »
Ce soir, retour sur le meeting d’Éric Zemmour à Villepinte avec notre reportage et notre invitée, Sylia, militante de SOS Racisme. De la violence dehors, de la violence dedans, et de nouvelles preuves que le candidat de l’extrême droite est bien, aussi, le candidat de l’ultradroite. Retour également sur les enquêtes « Congo hold-up » avec nos journalistes, Justine Brabant et Yann Philippin.
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal — Social
La souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel

La sélection du Club

Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa