Est-ce que la honte l'habite ?

Ci-dessous un petit mec entre deux grosses bagnoles noires et des gardes du corps. Il s'adresse à un pékin qui ne bouge pas de sa cour.

Est-ce que la honte l'habite ?

Sur cette autre photo, le banquier éborgneur s'approche d'une terrasse de café. Les consommateurs ne se lèvent pas de leur siège. L'accueil n'est pas hostile mais trois personnes au moins lui tournent le dos.

Est-ce que la honte l'habite ?

Il faut bien se représenter que cette visite chez les 198 Cinq-Cirquois a été préparée dans les moindres détails (la route avait été interdite 30 km en amont, mais le banquier n'a jamais prétendu être un héro). Mais impossible de faire nombre. Pauvre banquier éborgneur ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.