La « fortune » de Jean-Luc Mélenchon

Si l’on veut s’en prendre à Jean-Luc Mélenchon, il faut le critiquer au niveau de ses idées. Comme pour tous les autres politiques. Puisque, dans ce domaine, elles ne font pas le poids, la droite et l’extrême droite – et leurs relais dans les médias – tentent désespérément de lui trouver des failles personnelles. Dans sa médiocrité et sa bassesse, le banquier éborgneur avait lancé une opération véritablement overlord en envoyant au domicile personnel du chef de la France Insoumise, dès potron minet, une cohorte de flics ayant pour mission de trouver des documents compromettants, au besoin en farfouillant dans les tiroirs de lingerie de son amie. Deux ans plus tard, on ne sait toujours pas ce que la Justice a retenu de cette démarche infecte.

 

 

 

Alors qu'on ne trouve rien, les crapules de toutes sortes dont les grands-parents ont sur les mains le suicide d’un Roger Salengro nous parlent de la « fortune » de Mélenchon. Cela devient tellement grotesque que même Le Monde, qui lui est pourtant très hostile, a tenu à mettre en pièces cette rumeur imbécile.

 

Selon le « grand quotidien de référence » (tu parles, Charles) il semblerait que la paternité de ce conte de fées pour limités du ciboulot revienne au site d’extrême droite Résistance Républicaine. Ce site fait courir le bruit que Mélenchon touche un salaire de député européen alors qu’il ne l’est plus, une retraite de sénateur alors qu’il ne la touche pas (demandez à Juppé comment on fait pour cumuler). Le site prétend que Mélenchon possède un appartement de 220 mètres carrés alors qu'il en fait 110, qu'il est situé dans le XVe alors qu'il se trouve le Xe, et qu’il vaut 1,5 million euros alors qu’il en vaut 850 000. Mélenchon possède également une résidence près d’Orléans, dont Bolloré ne voudrait même pas comme niche pour son chien. Ce bien, acheté 90000 euros en 2000, vaut aujourd’hui 190 000 euros.

 

Le patrimoine de l’homme politique (qui n’a pas de voiture) est évalué aujourd’hui à 965 000 euros. En gros, celui d’un cadre supérieur de 70 ans. Mais, vous diront les amateurs de remugles, vous savez bien que les hommes politiques sont pays à ne rien foutre. Et non ! Ils travaillent comme des dingues. S’ils leur arrive de s’endormir sur les bancs de l’Assemblée Nationale, c’est qu’ils sont épuisés. Depuis plusieurs années, Mélenchon suit un régime alimentaire assez spartiate, pour tenir le coup. Sauf peut-être, et encore, quand il va manger au Bateau-Lavoir, le restaurant des fils de Maxime Vivas à Toulouse !

 

 

La « fortune » de Jean-Luc Mélenchon

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.