Bernard Jomier
Sénateur écologiste (apparenté PS) de Paris, médecin généraliste
Abonné·e de Mediapart

13 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 janv. 2014

[1er février] Grande pauvreté, Pollution, Droits des femmes : Trois manifestations pour trois priorités écologistes

Ce Samedi 1er février est particulièrement marqué du sceau des combats sociaux et environnementaux. Plusieurs manifestations auront lieu: partout en France, on commémore l'Appel de l'Abbé Pierre, il y a 60 ans déjà ; au Trocadéro, à 15h, des associations se réuniront à l'appel de l'ADVOCNAR pour dénoncer la participation du trafic aérien à la pollution de l'air ; et les mouvements féministes marcheront, à partir de 14h, place Joffre, en soutien aux Espagnoles, dont l'accès à l'IVG est gravement mis en péril.

Bernard Jomier
Sénateur écologiste (apparenté PS) de Paris, médecin généraliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce Samedi 1er février est particulièrement marqué du sceau des combats sociaux et environnementaux. Plusieurs manifestations auront lieu: partout en France, on commémore l'Appel de l'Abbé Pierre, il y a 60 ans déjà ; au Trocadéro, à 15h, des associations se réuniront à l'appel de l'ADVOCNAR pour dénoncer la participation du trafic aérien à la pollution de l'air ; et les mouvements féministes marcheront, à partir de 14h, place Joffre, en soutien aux Espagnoles, dont l'accès à l'IVG est gravement mis en péril.

Ces combats font écho à mes propres engagements, à ma volonté de mettre mon expérience de médecin engagé au service des habitants du 19ème. 

Je me suis exprimé à de nombreuses reprises sur les dangers que nous encourons tous vis-à-vis de la pollution de l'air: le trafic aérien en fait évidemment partie et nous rappelle combien l'entêtement à construire un aéroport à Notre-Dame-des-Landes - qu'EELV combat farouchement - n'est pas seulement une question économique, mais aussi une question de pollution. Qu'il s'agisse de transports aériens ou de diesel, je constate sans cesse la soumission du pouvoir politique à des intérêts financiers au détriment de la santé. C'est la victoire des lobbies sur l'intérêt général, et tant pis pour la santé de tous et notamment des enfants et des personnes âgées !

Ces citoyens les plus vulnérables sont également ceux qui sont le plus touchés par l'habitat insalubre et les difficultés de logement. C'est ainsi que de nombreux enfants étaient victimes du saturnisme, la maladie du plomb, quand j'ai lancé en 2001, en tant que Maire-adjoint chargé de la santé, une mobilisation contre l'insalubrité et le saturnisme. Certes la qualité du logement s'est améliorée à Paris grâce à l’action de notre municipalité. Et le saturnisme a fortement reculé. Mais il reste beaucoup à faire, 60 ans après l'Appel de l'Abbé Pierre ( suite au décès d'une femme sur un trottoir parisien) pour assurer des conditions de vie décentes à tous les Parisiens, et notamment aux plus précaires. Les difficultés de logement touchent un nombre croissant de personnes, et de nombreuses familles ou personnes seules vivent encore sans logement, à l'hôtel, ou dans des logements insalubres. 

Enfin, en tant qu'élu mais aussi en tant que Médecin, défendre les plus fragiles c'est aussi s'engager volontairement pour l'accès des femmes à des conditions d'avortement dignes et sécurisées. Contrairement à ce que l'on peut entendre ici ou là, il s'agit avant tout d'un enjeu de santé publique: limiter le droit à l'avortement n'empêche pas les avortements. Rappelons-nous de ce qu'était la situation avant la loi Veil : les avortements avaient déjà lieu, seulement ils mettaient en danger les femmes, et là encore les plus précaires en tête. Les conséquences de tels avortements clandestins étaient dramatiques pour les femmes et pour la santé publique. En France comme en Europe, nous devons rappeler que l'accès à la contraception et à l'IVG sont des avancées indiscutables pour les femmes. Je soutiens donc les Espagnoles dans leur lutte contre une loi qui revient sur cet acquis indéniable et un droit pour chacune à disposer de son corps et de sa vie.

Au travers de tous ces combats, sur lesquels nous avons fait des progrès qui en appellent bien d'autres, je trouve la cohérence de mon engagement au service de l'écologie politique : lutter pour faire de la santé une priorité et de la qualité de vie une ambition sans faille. Contre les lobbys, contre la spéculation et contre les idéologies. Une seule priorité: Vivre mieux, ensemble. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Accusé d’agressions sexuelles, Éric Zemmour instrumentalise #MeToo à des fins racistes
Confronté au faible engouement de l’électorat féminin et aux accusations de violences sexuelles, l’entourage du candidat d’extrême droite tente de mettre en avant des femmes le soutenant. Mais leur discours se borne à instrumentaliser le mouvement féministe à des fins racistes.
par Sarah Benichou et Juliette Rousseau
Journal — Extrême droite
Serge Klarsfeld : « Il parle des musulmans comme on parlait des juifs »
L’historien et avocat, président de l’association Fils et filles des déportés juifs de France, dénonce la réhabilitation par le candidat d’extrême droite du régime de Vichy.
par Mathieu Magnaudeix et Berenice Gabriel
Journal — Services publics
« Tout meurt à petit feu ici » : à Saint-Cyprien village, La Poste est fermée depuis un an
Le bureau de poste de cette localité des Pyrénées-Orientales a baissé le rideau en février 2021. Les habitant·es de la commune côtière doivent désormais se rendre au guichet situé à la plage, à plus de 3 km de là. Or, pour les plus âgés, la disparition de ce service au cœur du village est un abandon de plus.
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
Un passeur algérien raconte son « business » florissant
En 2021, de nombreuses personnes ont tenté de quitter l’Algérie et rejoindre l’Europe par la mer, débarquant à Almeria, Carthagène ou aux Baléares. Dans le sud de l’Espagne, Mediapart s’est s’entretenu longuement avec un de ces « guides » qui déposent les « harraga » (exilés) en un aller-retour. 
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes