Les députés En Marche.

Ode aux députées et aux députés LAREM

Les députés -z-En Marche.

 

Pour encenser Macron, le président des riches,
Avec des coups d’menton, avec des yeux de biche,
Arrogants, méprisants, pontifiants et bravaches,
Ils sont dans nos télés, les députés-z-En Marche…

Ils récitent en chœur les tristes balivernes
Que leur ont inculquées les gens qui nous gouvernent,
Ces joyeux godillots, fruit de la conjoncture,
Inondant nos écrans de leur cléricature.

Pour encenser Macron, le président des riches,
Avec des coups d’menton, avec des yeux de biche,
Arrogants, méprisants, pontifiants et bravaches,
Ils sont dans nos télés, les députés-z-En Marche…

Ils détestent les vieux, les pauvres, les chômeurs,
Les clodos, les gauchos, les gueux, les éboueurs ;
« Taxons le populo, surexploitons la glèbe » :
C’est l’ultime credo de ces bouffeurs de plèbe.

Pour encenser Macron, le président des riches,
Avec des coups d’menton, avec des yeux de biche,
Arrogants, méprisants, pontifiants et bravaches,
Ils sont dans nos télés, les députés-z-En Marche…

Paradant à l’envi dans leurs plus beaux atours,
Brutales égéries de Macron leur amour,
Elles n’ont que mépris pour le peuple de France,
Et se pâment aux pieds des rois de la finance.

Pour encenser Macron, le président des riches,
Avec des coups d’menton, avec des yeux de biche,
Arrogants, méprisants, pontifiants et bravaches,
Ils sont dans nos télés, les députés-z-En Marche…

Ils n’ont que du mépris pour le peuple de France.
Gorgés de certitude, et pleins de suffisance,
Ils se sont costumés, poudrés et cravatés
Pour mieux nous dispenser leurs discours frelatés.

Pour encenser Macron, le président des riches,
Avec des coups d’menton, avec des yeux de biche,
Arrogants, méprisants, pontifiants et bravaches,
Ils sont dans nos télés, les députés-z-En Marche…

Méprisant ces fumeurs qui roulent au diesel,
En montrant leurs marcels, en sentant des aisselles,
Ils voudraient en finir avec la foule haineuse
Et vite embastiller tous les gueux et les gueuses.

Pour encenser Macron, le président des riches,
Avec des coups d’menton, avec des yeux de biche,
Arrogants, méprisants, pontifiants et bravaches,
Ils sont dans nos télés, les députés-z-En Marche…

Ces gandins fulminants, ces vertes péronnelles,
N’ont que duplicité dans leurs viles cervelles.
Il faut les congédier si survient l’occasion
Avant qu’ils n'aient ruiné notre population.

Pour encenser Macron, le président des riches,
Avec des coups d’menton, avec des yeux de biche,
Arrogants, méprisants, pontifiants et bravaches,
Ils sont dans nos télés, les députés-z-En Marche…

Aloysius CORBEAU

 

Si quelqu'une ou quelqu'un a envie de mettre ces paroles en musique, qu'elle ou il ne se gène pas !!!!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.