Bertil de FOS
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 sept. 2022

Bertil de FOS
Abonné·e de Mediapart

Coupe du monde au Qatar : passons de l’indignation à l’action !

Pour réparer ce qui peut encore l’être dans ce désastre humain et écologique et surtout éviter qu’il ne se reproduise demain, il est encore temps d’agir en tant que citoyen. En obtenant l’indemnisation des familles des ouvriers morts sur les chantiers, et en touchant au portefeuille la FIFA et ses sponsors.

Bertil de FOS
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Coupe du Monde de foot approche, et l’indignation monte. Les raisons sont évidentes, tant cette édition représente un désastre humain et écologique.

Écologique d’abord, avec 7 stades géants, construits pour l’occasion, prévus pour être climatisés pendant la compétition. Une véritable aberration, avec une empreinte écologique gigantesque.  Alors que les conséquences du dérèglement climatique ont été particulièrement dramatiques cet été, alors que le gouvernement cherche à convertir les français à la sobriété, cette Coupe du Monde est le symbole même de l’hubris qu'il faut arrêter de toute urgence.

Par ailleurs, comme le montrait une enquête du journal anglais The Guardian parue en 2021[1], en 10 ans, au moins 6.500 ouvriers sont morts au Qatar, en grande partie sur les chantiers des infrastructures de l’évènement. La raison ? Des conditions de travail inhumaines, largement documentées par Amnesty international. Les victimes, employées dans des conditions proches de l’esclavage, sont des travailleurs étrangers qui laissent derrière eux des familles dans la plus grande détresse.

Cette indignation se traduit aujourd’hui par des appels au boycott des matchs. Il est possible d’avoir encore plus d’impact, en agissant de manière ciblée sur 3 points.

D’abord, demandons à la FIFA de créer un fond d’indemnisation des familles des travailleurs morts sur les chantiers des infrastructures de la Coupe du Monde, pour que toutes les familles qui ont perdu un père, un frère ou un fils puissent vivre dignement. Ce fond sera abondé par le Qatar, la FIFA et ses sponsors. Impossible diront certains ? Certains sponsors de l’évènement ont déjà répondu favorablement à cette demande[2]. Nous pouvons pousser les feux.

Ensuite, exigeons de la FIFA qu’elle lance une campagne de communication mondiale pour sensibiliser les fans de football à la question du dérèglement climatique.  L’exemple de la campagne « Stop Racism » a montré que la FIFA peut utiliser son influence pour faire avancer des causes importantes. Cela permettra aussi que le monde du football professionnel rattrape son retard sur les questions environnementales.

Enfin, boycottons les sponsors de la FIFA. Ces marques souhaitaient bénéficier de la puissance de la Coupe du Monde ?  Astreignons-nous à ne consommer ni leurs produits ni leurs services pendant toute la durée de l’évènement. Car leur responsabilité est aussi en jeu : à elles de faire bouger les lignes pour le futur en refusant de s’associer à des compétitions désastreuses. La liste de ces sponsors figure ci-dessous.

Comme on le voit, il est encore possible de passer de l’indignation à l’action. Une pétition est lancée pour appuyer ces propositions, et chacun peut interpeler les sponsors de la FIFA, et la FIFA elle-même, pour que nous puissions vraiment dire : « plus jamais ça ».

Liste des "partenaires" de la FIFA : Adidas / Coca-Cola / Dabian Wanda Group / Hyundai — Kia / Qatar Airways / Qatar Energy / Visa.

Liste des sponsors de la compétition : Mc Donald's / TikTok / Budweiser / BYJU'S / Crypto.com / Hisense / Vivo

Bertil de Fos, consultant en transition écologique et solidaire, et Thomas Giraud, préparateur mental de sportifs de haut niveau

[1] https://www.liberation.fr/international/moyen-orient/qatar-au-moins-6-750-travailleurs-etrangers-sont-morts-ces-dix-dernieres-annees-20210223_UTURZYPYRVDYTGRSMLHY4CJA3Q/

[2] https://www.sudouest.fr/sport/football/coupe-du-monde-de-foot-au-qatar-quels-sponsors-soutiennent-l-indemnisation-des-ouvriers-12342140.php

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
Affaire « Paul Bismuth » : Sarkozy prend ses distances avec les autres prévenus
L’ancien président conteste avoir commis la moindre infraction, malgré des enregistrements diffusés par la cour d’appel de Paris indiquant le contraire. À l’entendre, il n’était « pas passionné de procédure pénale », à l’inverse de Thierry Herzog, son ami avocat, et de l’ex-magistrat Gilbert Azibert.
par Michel Deléan
Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »
Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique dans une association d’aide aux migrants à Calais. Elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».
par Célia Mebroukine

La sélection du Club

Billet de blog
L’art nous empêche-t-il de construire un monde meilleur ?
L'art peut-il être un outil politique pour surmonter les crises environnementales et sociales que nos sociétés traversent ? A-t-il vraiment le pouvoir de créer de nouveaux récits pour amener une mutation profonde et nécessaire ? Non. Car dans un monde profondément individualiste, l'art est fondamentalement du côté des forces réactionnaires.
par Sébastien Piquemal
Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy
Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER