bertrand jullien
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 déc. 2013

Le PS parisien contraint de se séparer de son élu agresseur sexiste

bertrand jullien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." 
Y a des soirs comme ça qui ont le goût de la victoire. 
On vient de m'apprendre que Yacine Chaouat, adjoint socialiste au maire du 19 serait retiré de la liste PS pour les municipales de 2014. Trois ans de combat, combat qui m'a coûté mon emploi. Trois ans pendant lesquels ce triste individu condamné pour violences conjugales aggravées, qui cognait sa femme à coups de ceinture, a été soutenu et protégé par le maire du 19, son premier adjoint (aujourd'hui nouveau maire du 19), avec la complicité des instances du parti socialiste, des plus hauts responsables de l'Hôtel de Ville. Trois ans où l'hypocrisie socialiste a éclatée au grand jour : féminisme de façade et compromission avec la violence sexiste. 
Je n'ai jamais baissé les bras, subis les pressions, les insultes, les insinuations, les attaques et la perte de mon taff mais grâce à touTEs celles et ceux qui m'ont soutenu j'ai tenu bon. Nous étions déterminéEs à porter le fer au coeur de la campagne municipale. Devant le travail que nous avons poursuivis sur les réseaux, devant les craquements dans le PS lui-même où des femmes, des hommes se sont aussi dresséEs contre cette ignominie, l'appareil PS a pris peur, a senti que la situation était intenable, que nous ne lâcherions rien et que nous allions leur pourrir leur campagne s'il maintenait un salopard sexiste sur la liste. 
Je n'ai aucune illusion, suis lucide, si nous n'avions pas lutté et lutté, rien ne se serait passé et ce salaud sexiste aurait poursuivi tranquillement sa carrière d'élu. Bien sûr, tous ceux qui se sont compromis dans cette affaire, tous ceux qui devraient avoir honte de leurs propos, de leurs actes sont toujours là mais ça ne nous gâchera pas notre plaisir : nous avons gagné ! Et c'est aussi la victoire contre les violences faites aux femmes, une victoire des droits des femmes. Une petite victoire mais une victoire. Que touTEs celles et ceux qui m'ont accompagné dans ce combat en soit remercier, Bernard Jomier, seul élu du 19, adjoint écologiste à avoir réagi et combattu, EELV Paris, les TumulTueuses, une pensée pour les conseils de l'AVFT et touTEs les militantEs qui ont expriméEs leur solidarité, qui ont participé à la longue chaine internet/FB de protestation. Merci aux amiEs qui ont su être à mes côtés et m'ont entouré de leur fraternité et sororité et à celles qui m'ont supporté, dans tous les sens du terme 
Dans cette période où les bonnes nouvelles se font rares, on ne peut que se réjouir de ce succès. Nos valeurs valent plus que vos compromissions, vos lâcheté et petits arrangements.
Osez lutter, osez vaincre ! disait-on dans mes jeunes années militantes.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Face au chaos climatique, le séparatisme des riches
Alors que des milliers de Français sont évacués à cause des incendies, que d’autres sont privés d’eau potable voire meurent au travail à cause de la chaleur, les ultrariches se déplacent en jet privé, bénéficient de dérogations pour pouvoir jouer au golf et accumulent les profits grâce aux énergies fossiles. Un sécessionnisme des riches que le gouvernement acte en perpétuant le statu quo climatique.
par Mickaël Correia
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Proche-Orient
À l’hôpital al-Shifa de Gaza, les blessés racontent les bombardements
La bande de Gaza ressort épuisée de cet énième round de violences meurtrières entre Israël et le Djihad islamique palestinien. Malgré la trêve entrée en vigueur dimanche soir, les habitants pleurent leurs morts, les destructions sont importantes, et des centaines de blessés sont toujours à l’hôpital, désespérés par la situation et par les pénuries de médicaments. « J’ai vraiment cru qu’on allait tous mourir, enterrés vivants », raconte un rescapé.
par Alice Froussard
Journal
En Ukraine, les organisations internationales en mal de confiance
Depuis le début du conflit, la société civile ukrainienne s’est massivement mobilisée pour faire face à l’offensive russe. Alors que les organisations internationales sont critiquées, comme on l’a vu encore récemment avec Amnesty International, la plupart de l’aide humanitaire sur le terrain est fournie par des volontaires à bout de ressources.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Cornichon
Si mal jugé.
par C’est Nabum
Billet de blog
Iel
De la nécessité d'écrire inclusif-ve...
par La Plume de Simone
Billet de blog
Avec mes potes, sur la dernière barricade
Avec les potes, on a tout ce qu’il faut pour (re)faire un monde. Et on se battra jusqu’à la dernière barricade, même si « la révolution n’est plus synonyme de barricades. Elle est un tout autre sujet, bien plus essentiel : elle implique de réorganiser la vie tout entière de la société ». Ce à quoi on s’emploie. Faire les cons, tout en faisant la révolution : ça va être grandiose. Ça l’est déjà.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Une approche critique de la blanquette de veau
Un jour, je viens voir ma mère. Je mange avec ma mère. J’ai fait une petite blanquette, c’est dans la casserole, elle me dit et je lui dis que c’est chouette mais quand je regarde la casserole, c’est bizarre cette blanquette dans l’eau. On dirait qu’il manque quelque chose.
par noemi lefebvre