La banque alimentaire

Samedi dernier, en faisant mes courses dans le supermarché, je me suis vu contacter dès l'entrée par une gentille dame qui m'a donné un billet me recommandant l'achat de denrées de base destinées au don à la banque alimentaire.

A l'entrée du supermarché était dressé un stand ou des produits de bases destinés au don étaient présentés: pâtes, confitures, boites de conserve, .... Des clients dont les vêtements montraient l'origine modeste témoignaient de la générosité en y prenant des boîtes les plus pratiques à transporter.

Cela m'a rappelé les paniers alimentaires pour les personnes âgées que nous faisions autrefois à l'école maternelle et ma satisfaction enfantine d'aider des gens dans le besoin.

Ayant remarqué le logo du Rotary Club, du Lyon's Club,... je me suis demandé qui était derrière cette campagne et ait pu faire un tour sur le site web suivant:

http://www.banquealimentaire.org/

J'ai constaté à quel point cette banque était organisée mais suis resté interloqué sur les partenaires de cette association.

Classés en trois types :

  • les industriels et distributeurs de l'alimentaire (Daucy, Carrefour, Auchan, Leclerc,...)
  • les institutionnels, la CEE par le PEAD (programme européen d’aide aux plus démunis),
  • les associatifs Les clubs Rotary, les Lions clubs, les Kiwanis, les clubs Inner wheel, et une ONG: le GRET qui anime le programme Aide alimentaire, Alimentation et Insertion avec la DGAS mais dont le site web (www.aide-alimentaire.org) n'existe pas.

Nul doute que les ruisseaux forment les rivières, puis les grands fleuves mais il me parait bon de comprendre comment les grands chantres de la consommation exercent la charité et la solidarité.

Finalement, je me demande avec qui cette collecte est solidaire, cela me plairait si Mediapart mène un jour une enquête de fond sur les subsides, le fonctionnement et les performances de cette organisation.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.