pour aider les enfants pendant le confinement

une petite vidéo pour répondre sobrement à des questions complexes

https://youtu.be/3PO8xe5Oo8I

la chaine SOS EDUC présente des petites vidéos afin de dédramatiser des éléments de comportements des enfants et adolescents, et de mieux faire comprendre aux parents les ressorts de leur développement et de leur bien être. C'est à partir de problèmes qui lui sont posés par des correspondants anonymes sur une adresse mail qu'un pédago-psychanalyste établit des réponses sous forme soit de conseils soit de facsimilés de séances de travail.

Il s'agit, avant tout, de donner des conseils pour sortir les enfants en âge scolaire des sempiternelles séances d'orthophonistes qui restent les seuls professionnels auxquels les écoles font appel. Il n'y a pratiquement plus de psychomotriciens ni de psychopédagogues dans le système éducatif, sauf pour intervenir dans la résolution de cas pathologiques. Aussi les enseignants, lorsque se présentent à eux une difficulté d'apprentissage qu'ils ne savent pas résoudre, en déduisent très vite que l'enfant est "dys-quelque chose". C'est ainsi que les nombres de dyslexiques, dyscalculiques, dysothographiques, dyspraxiques, ont explosé.  Il faut bien mettre une étiquette pseudo médicale sur le dos de ces "mauvais élèves" afin de faire intervenir une professionnelle paramédicale.

Cette mauvaise habitude a trois conséquences.

La première est de détourner les orthophonistes de leur véritable coeur de métier que sont les troubles du langage oral. La seconde est de médicaliser les troubles de l'apprentissage de la lecture. La troisième est de favoriser un esprit  du moindre effort chez les enfants diagnostiqués faussement dys comme chez les parents et les enseignants qui trouvent dans une déficience dont on ne connait ni l'origine ni le fonctionnement les raisons d'un mauvais apprentissage. 

Qu'on s'entende bien JF.Simonpoli ne nie pas les dyslexies, dyscalculies, dyspraxies, et certainement pas le recours aux orthophonistes pour les troubles langagiers; mais, il les remet à leur juste place. C'est à dire pour les plus fréquentes 1/1000 et les moins fréquentes 1/ 10 000. Il pense que la plupart des problèmes rencontrés par les enfants dans leurs apprentissages sont dus à la relation d'apprentissage d'une part et aux techniques d'apprentissage d'autre part. Pour informer, il diversifie sa communication. Habituellement ce docteur en sciences du langage qui a été successivement Instituteur, responsable de la formation, directeur de la communication et de l'édition dans l'académie d'Aix-Marseille, écrit des ouvrages dont l'axe central est l'acquisition du langage par les enfants en situation de travail. Pédago-psychanalyste il a décidé d'expliquer dans un premier temps quelques uns des ressorts de son travail avec des patients enfants par ses petites vidéos.

Il y en a déjà 10 sur la chaine You Tube SOS EDUC les 3 dernières concernent des conseils aux parents pour aider leurs enfants pendant le confinement. En effet dans cette période inédite les enfants ne sont plus à l'école ils ne voient plus leurs copains, ils doivent expérimenter sans l'avoir préparé l'école à la maison, et chercher à s'occuper au mieux. Il est donc nécessaire de proposer des éléments de compréhension simples aux parents pour qu'ils aident leurs enfants à traverser cette épidémie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.