Algérie : LA RAGE DES OPPRIMÉS .

Doit-on verser une larme ou deux devant ce Fiasco démocratique d'un Remontage , en bonne et due forme , d'une dictature qui a décidé d'organiser L'Exode d'une partie de la population de l'Algérie vers l'étranger ...

La colère s'est transformé en rage à l'entrée de Décembre 2019 , la Méditerranée houleuse se remet à avaler les Algériens qui ont déjà jeté l'éponge , ils se sont résigné à quitter leur pays , les autres , ceux qui restent en se préparant à partir aussi , ne pensent et ne parlent plus que de météo de la mer , de bateaux , de zodiac , de visa , de consulats , de certificats d'hébergement ...Ils ne rêvent plus que d'études à l'étranger , de travail à l'étranger , de mariage à l'étranger ... de mort à l'étranger .

Leur seul souci , comment financer leur départ ? Ils ne s'occupent qu'à ramasser des Dinars et des devises pour aller risquer leurs vies et leurs intégrité morale et physique dans des pays qui les fascinent , qui les attirent vers des mondes déjà haineux à leur égard , des pays qui vont refuser d'assumer les conséquences de leur soutien à la junte militaire et financière Algérienne , des pays qui croient qu'ils vont pouvoir bloquer les Algériens chez eux , les empêcher de bouger de leur territoire et qui se préparent à les traquer sans relâche , à refuser leurs demandes d'asile , à les expulser ( cela fait tellement plaisir à leurs opinions publiques qui continuent à financer par leurs impôts cette imposture politique ) .

Les Algériens vont partir en masse , certains vont le faire avec l'esprit tranquille , en neuf mois de manifestations massives , ils ont fait éclore des vérités effroyables sur leur destin , ils ont Débusqué leurs tortionnaires et leurs complices internationaux , ils ont mis fin à l'hypocrisie obligatoire qui prévaut dans leur pays depuis plus de 57 ans ... Ils peuvent aller noyer leurs chagrins et leurs amertumes tout en maudissant ceux qui les exilent et ceux qui vont les recevoir ...

 Il y aura bien un avant et un après 22/2/19 , la disparition de " l'état-nation"qui s'efface devant le concept de"l'état-armé " , la naissance de la diplomatie des égouts et l'avènement de l'Algérie passoire par terre , air et mer ... Le triomphe des multinationales .... L'après 22/2 se déroule dans la douleur et l'humiliation tant rejetée , pour les Algériens qu'importe le nom d'un président-descente de lit , ou de façade , un président d'un théâtre de marionnettes qui vont permettre tous les délires et dérives de leurs maîtres étoilés ... Ce qui compte aujourd'hui pour eux c'est le sauvetage de leurs cerveaux , la préservation de leurs intelligences pour pouvoir laver l'honneur de leur pays cité en exemple mondial de la corruption généralisée ... Ce combat , ils peuvent le mener , désormais , partout dans le monde , ils vont prêcher la bonne haine De Leur dictature et " sensibiliser " eux mêmes la communauté internationale ...

Que reste-t-il aux Révolutionnaires ? Doivent-ils suivre le chemin tout tracé pour eux par l'armée pour encore une fois prendre le Maquis ? Pour pouvoir les dissoudre par une guerre éclaire ? Permettront ils aux généraux et aux marchands d'armes de s'enrichir encore plus sur leurs dos ? pourront-ils subir et supporter cette humiliation internationale encore longtemps ?

Beaucoup d'Algériens vivent un cauchemar en ce moment , l'opération " élection forcée et arrangée " dans un climat de détresse respiratoire avancée pour les "Hirakistes" , à l'Étouffement répondra l'Explosion , à l'abrutissement programmé des masses répliqueront les masses de réfugiés Algériens qui vont aller chercher leur salut ailleurs .

Ils se regroupent par groupe de vingt environ , hommes , femmes ,enfants , jeunes mais aussi vieux , des papis et même quelques mamis , ils ne pensent qu'à trouver un bon moteur à mettre sur une bonne barque et s'équiper  d'un bon GPS ... Dans leurs têtes , ils se sont déjà échappé du tunnel Algérie , entre la montagne et la mer , leur choix est de côtoyer les poissons à condition de ne pas sombrer avec leur désespoir , pouvoir le déverser sur les terres fermes des " démocraties " pour qu'elles ressentent enfin les braises qui brûlent les Algériens . 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.