LA MER , ENCORE LA MER ,TOUJOURS LA MER ...

"Je vous demande de vous arrêter".... de polluer autour de vous . Comment feront les survivants après la catastrophe climatique et nucléaire qui s'annonce (pour ceux qui savent décoder les annonces de notre terre et les âmes de nos gouvernants non visibles) , aujourd'hui on rejette le migrant parce qu'il est étranger , demain on le tuera simplement parce qu'il est vivant et qu'il existe .

Va pour la révolution écologique , toutes les révolutions sont bonnes à prendre par les temps qui courent , surtout celle de la vérité et la justice : pourquoi on nous dis pas tout ? pourquoi on nous cache que l'humanité vie à crédit , dans le rouge et à découvert , que notre créancier est la planète terre et que nous ne pourrons pas rembourser malgré tous nos protocoles tardifs car notre système est lui même le problème et notre démographie dévorante et polluante  nous a déjà enfermé dans le piège de notre propre disparition .

 Pourquoi tant de désespérance ? parce qu'elle est justifiée , en ce moment même des agressions caractérisées sont exercé contre notre planète pendant qu'elle effectue l'une de ses mutations naturelles dont elle seul et Dieu connaissent le secret , et nous , terriens, nous somme là pour perturber,compliquer,retarder et accélérer , dégrader la vie ... et nuire même à notre système solaire .

Non , notre astre ne fait pas dans le sado-maso ni dans le fatalisme , ses équilibres ne supportent plus nos 8 milliard d'âmes ,  nos égarements technologiques et nos sacrilèges génétiques ne lui facilitent pas la tâche . La mondialisation s'instaure avec ses magouilles et elle déjà désespérante , vers qui se tourner sinon vers soi même et son prochain pour constater que la révolte est légitime et salutaire .

Mais si notre planète arrivera par miracle a se régénérer toute seule , qu'en est il de nous ? Nous les moutons qu'on conduit sur une pente glissante vers l'abattoir ,ça se bouscule, ça se pousse, ça joue des coudes et il y en a même qui font les beaux ... encore . le genre Humain est devenu une farce , et il va  le prouver bientôt ... encore . C'est dur d'arrêter des cons tragiques lancés à pleine vitesse .

Stoppez les machines , toutes les machines , " notre maison est brûlée" ... sortons les tentes , marchons sur nos pieds en quette d'air sain, d'eau potable et de terre propre . 

Est ce ce gilet imposé sous peine d'amande qui est encore dans son plastique dans ma boite à gang et que je n'ai jamais porté qui sert d'étendard au peuple ? , quel "manific- boomrang"! quel juste retour des choses !

Et moi je ne peut plus me coucher sans mon gilet jaune pour que même endormi je puisse rêver à ma révolution .

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.