LA GRANDE CULBUTE DANS LE VIDE .

Au commencement : l'armée est au service du peuple et non l'inverse , cette inversion militaire génétique maintes fois répétée dans le monde semble avoir pris racine en Algérie ... Résultat d'une décolonisation chaotique et cauchemardesque orchestré par "le grand Charles" et "les lascars" divisés .

Vous me direz que que cela remonte à loin ... les accords d'Évian ( et ses coulisses) , aussi imparfaits soient-ils , ont réussi la réconciliation , à plus de cent à l'heure , ils nous ont pondu , pour la façade , une fin de guerre imparfaite qui va laisser les Algériens sur le carreau , sitôt lâchées par la France , leur gorges furent saisies et de suite serrées par sa "glorieuse" armée version Marocaine . Depuis ce jour , les Algériens sont" chopés" jusqu'à l'étranglement , en 2019 , ils viennent de planter leurs ongles de peur de se faire décrocher , eux , qui n'ont plus l'âme militaire depuis longtemps déjà , sans leur grande muette aux ordres ils seraient emportés par le souffle populaire .

En parlant de souffle , la révolution des Algériens se poursuit comme si de rien n'étais , de quel Ramadhan vous leur parlez ? ils savourent certes le fait qu'un ancien despote et deux anciens tortionnaires vont peut-être connaitre le fameux "5/5" au Ftour ( rupture du jeûne ) , mais ils restent concentrés comme Andropov sur un échec au roi , . D'ailleurs le Ramadhan de cette année a un goût particulier , le goût d'une nation qui se libère , beaucoup d'eau dans la bouche de tout ces révolutionnaires du vendredis ... pour étancher légalement leur soif .

En attendant voilà encore "une date qui a fait date" ... le 8 Mai 45 , la preuve évidente que les Français ont vraiment le transit historique difficile , ils fêtent une victoire imaginaire sur les Allemands  en parallèle d'un génocide perpétré à Setif et sa zone , à Kharratta  et tout le Constantinois ... Et tout les ans c'est pareil , la fête d'un côté et le deuil de l'autre ... ce jour là on a assassiné l'espérance des Algériens et brûlé leur drapeau naissant , ce jour honni par tout les Algériens et en même temps glorifié pour les 45000 martyrs qui ont produit l' étincelle du courage et inventé la nécessité de libérer leur terre . Aujourd'hui encore en 2019 nous auront droit au mépris et au cynisme historique . 2019 La France se transpose d'un génocide actif vers une complicité de génocide , comme rattrapé par le sang des innocents . Le sang des Algériens qui a coulé jadis est le même que celui des Rwandais d'hier et des Libyens et Maliens d'aujourd'hui .

Cette diplomatie sanguinaire ancestrale que les Algériens ont déjà palpé dans les années 90 , ils la ressentent encore aujourd'hui dans leurs chaire , ils veulent encore plus en découdre , avec toute  solution militaire ou internationale , ils opposent la génétique révolutionnaire à la génétique dictatoriale .

La parole est au peuple encore et il  ne compte plus lâcher le micro , les " nerveux du Ramadhan" devront s'abstenir , le peuple veut rester zen et pacifique ... pacifique comme lors de la manifestation de Setif en 1945 ... Les Algériens vont continuer à désarçonner le monde et tenir tête à leurs despotes sinon leurs soupes du soir auront ce goût amer que ressentent les gens conscients que des frères et des sœurs sont toujours en prison pour leurs idées , pour leurs aspirations de liberté et pour leurs luttes populaires . L'un dans l'autre personne n'a plus rien à perdre sauf sa dignité ... Encore une fois : le peuple ne s'est pas soulevé pour refaire la sieste !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.