L'Algérie à la croisée des chemins pour le meilleur ou pour le pire ( act 3)

"Cette semaine , le jeudi sera un vendredi " , un jour de tumulte et d'angoisse , un "jeudi noir" après la plus grande insomnie collective du 21ème siècle , la nuit blanche la plus longue dans l'histoire de l'Algérie ...

Si une partie des Algériens retiennent leur souffle , une autre partie ( la majorité) a décidé de le lâcher , de respirer un bon coup et d'expirer le souffle de la liberté jusqu'aux confins de l'Afrique du nord . 

Les voilà donc encore debout et déterminés comme jamais à mettre en échec cette  tentative de viol de leur pays , cette agression nationale et internationale caractérisée , ce complot contre la démocratie , cette guerre totale contre l'intérêt populaire de toute une nation au profit d'une infime minorité de voleurs patentés et bien organisés . 

La révolution du sourire sincère et non-crispé est toujours là , alors qu'on ne donnait pas chère pour sa peau , elle a réussi à imprégner les Algériens durablement et a fait resurgir leur vrai sentiment révolutionnaire millénaire . Le 22/2 a inventé LE NOUVEAU CONCEPT DE LA RÉVOLUTION SANS VIOLENCE , ce " HIRAK " est devenu une discipline sociologique avec cette HIRAKOLOGIE naissante et prometteuse .

Le 22/2 a déchiré le voile qui couvrait et cachait les BANDITS  , ils les a mis à nu devant le monde entier , il a jeté les jalons pour justifier les demandes d'asile politique pour les futurs réfugiés Algériens qui ne pourront plus supporter de vivre sous le banditisme politique , la corruption systémique et la répression militaire .

Le 22/2 a réveillé les cerveaux Algériens de l'étranger , ces cerveaux en fuite depuis longtemps déjà se remettent à fonctionner à distance pour leur pays , la révolution a stimulé leur faculté de la fierté retrouvée grâce aux hirakistes sur le terrain en Algérie ...   

Parlons maintenant de ceux qui ne vont pas partir ailleurs , ceux qui ont décidé de rester et résister à la dictature déguisée , ceux qui ne partent pas par principe , ceux qui mettent leurs bateaux sur le sable de l'Algérie ... et qui vont encore ramer et tenter de naviguer pour survivre au milieu des loups . Ce sont eux , qui en se sacrifiant , vont sauver ce qui reste des âmes libres des Algériens , eux et eux seuls vont faire perdurer cette dignité retrouvée .

Au milieu de mon sourire solidaire et révolutionnaire , je ne puis m'empêcher  et je m'en excuse , de verser une larme de compassion pour mes frères et une autre de rage pour la HOGRA dont ils font l'objet .

Après le sourire ... le rire et la joie du soulagement à venir . Après le rictus ... la soupe à la grimace de la dictature .

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.