OVERDOSE DE DETESTATIONS SUR LES RIVES DU CLUB DES PINS .

Un moment de vérité interminable , qui s'étale dans le temps et l'espace , des "fort-minables" cherchent à virtualiser un pouvoir dans une coquille vide en achetant la participation d'Algériens renégats aux aspirations des 25 millions du 19/4 .

Combien sont ils justement parmi ces 45% d'Algériens jeunes à avoir connu Club des Pins , a avoir nagé dans ses plage , des Dunes à Sidi-Fredj sans obstacles , combien ont ils joué au foot ( à la sauvette) sur l'esplanade du palais des pins ... un temps révolu depuis que cet espace du tourisme Algérien est interdit au peuple depuis 1992 . L'arbitraire réquisition "étatique"  a conduit à la plus grande concentration de corrompus de tout bord de l'Algérie contemporaine , (on pourrait sentir leur odeur jusqu'à Tamanraset ) .

Le palais des congrès ... et des dictatures successives , le palais du parti unique , la première salle de réunion digne de ce nom de l'Algérie indépendante , le palais des non-alignés , le palais de l'état palestinien ... cet édifice qui pourrait bien devenir un  GRAND TRIBUNAL pour l'organisme qui gère le club des pins et de ses occupant illégaux , immobiliers et fonciers ensemble . Une simple opération d'essorage de ces  habitants VIP permettrait de rentrer des milliards au trésor publique et de récupérer ces infrastructures , pour le tourisme populaire . Les rivages d'Alger sont mangés au fur et à mesure de l'avancement de la dictature militaire , avec le complexe médicalisée de Zéralda et les côtes de l'Oranais squatté par l'armée en toute impunité ... en privant les Algériens de loisirs et de voyages , Ces voleurs ont réellement mangé le pays .

C'est le coup d'état le plus long de l'histoire , c'est une éternité  ! n'est ce pas ? Y a t-il un duel ou deux ou pas du tout ? Ce coup d'état désordonné qui voulait s'appuyer sur le peuple et qui a vite déchanté devant les 9 VENDREDI DANS LES DENTS asséné inlassablement et sans répit par les Algériens , le "putsch" se retrouve bloqué et statique , pour ainsi dire en mauvaise posture , aucun sauveur "Algérien" en vue , ils cherchent celui qui les sauvera d'abord , puis le pays ensuite ... un autre schizophrène hypocrite . Le régime s'est volontairement pourris lui même dans une conjoncture favorable à toutes les complicités utiles si bien que les gens compétents et crédibles ne se sentent plus concerné par ses déboires ... d'autres les laissent régler leurs comptes dans le but de voir diminuer leur nombre , d'autres enfin sont absorbés par une justice , aux ordres vagues et contradictoires, instituée en poudre aux yeux.

Après les provocations est venu le temps des moqueries , le pouvoir Algérien a choisi  de se moquer de son peuple qui manifeste contre lui , se voyant libre de ses mouvement devant le mutisme mondial , il semble se  complaire à griffer les cœurs des algériens , pour les saigner de leur détermination , pour les perturber un maximum et leur faire perdre la direction de l'essentiel : le dégagisme en marche pacifique immuable .

Le mépris est maintenant entièrement réciproque , non seulement le peuple vous méprise encore plus qu'avant mais il n'a PLUS PEUR de vous , aujourd'hui la prise de conscience totale dont il fait preuve vous condamne à partir TOUS. C'est la condition à l'émergence des hommes et des femmes qui vont s'atteler à redresser ce qui peut encore l'être dans un climat sain et propre , sans menaces , sans chantage ... et sans bottes .

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.