UN PEUPLE QU'ON VEUT ENTERRER VIVANT .

Si Bouteflika étais vraiment au pouvoir et en bonne santé , il aurait su juguler et orienter sa population , en faisant ce que tout bon gouverneur/dictateur intelligent aurait fait ... il gave son peuple de carottes et de GAGES . " La révolution du sourire" se transforme en celle du sourire amère et la panique du pouvoir se transforme en une fuite sourde en avant .

Les Algériens veulent ils le changement vraiment ? ou bien leur mouvement est déjà " en laboratoire" ? les manipulations , les infiltrations , les retournements et les basculements , les achats de consciences... se sont mis en branle pour déstabiliser ce tsunami populaire  .

Sinon comment expliquer ce slogan récurent " peuple et armée , tous frères " ? comment ceux qui les ont piétiné depuis si longtemps peuvent ils aujourd'hui rester neutres ? comment leur commandement peut il apporter  la moindre contribution au changement du système alors que c'est lui qui ,avec des non-Algériens ,a instauré ce système ?  l'Algérie a besoin d'une "révolution militaire" surtout et avant tout ... non pas d'une prise de pouvoir déguisée ou pas , son armée a besoin absolument d'une opération " mains et nez" propres avant de regagner ses bases et d'y rester et se résoudre a lâcher sa part de lion du budget national . En voilà une carotte et un gage déjà ....

Où ont sont le enquêtes du FBI sur le "terrorisme" ou les rapports de la DEA sur les 700 kg de cocaïne? une goutte d'eau dans un trafic immense où il faut parler en tonnes et non pas en quintaux... dans quelles poches sont passées les commissions et les rétrocommissions des contrats d'armement ?  Dans quelles conditions l'opération du retour du néocolonialisme au Sahel s'est elle réalisée ? le Pourquoi de la position Algérienne dans la chute , pas seulement de Kaddafi, mais de toute la Libye ? pourquoi les bidasses n'ont toujours que du "5/5" a manger le soir ? pourquoi cet état d'exception qui ne dit pas son nom ? 

Le goût des carottes n'est pas le même partout , il ne se discutera pas avec le peuple . Les gages de bonne foi et de bonnes volonté n'existent toujours pas , sauf pour les gages de bonne continuation destinées aux parrains étrangers . Pour le peuple : nada , walou , rien et nienté .

Le dernier des Algériens sincère de cette inégalée et inégalable marche vers la liberté vous demanderai plutôt de :

- La libération immédiate de tous les prisonniers politiques - le retour de tous les réfugiés politiques  - l'octroi immédiat de passeports aux indésirables - le retour libre de tous les opposants  exilés - la fin de l'écrasement des opposants de l'intérieur - l'éloignement de tous les procureurs et de tous les juges corrompus  - un "moratoire" sur le business des généraux - la criminalisation et la sanction sévère des faiseurs de coups d'état - l'emprisonnement immédiat des "artistes " des fraudes électorales - une libération massive des jeunes emprisonnés pour des délits mineurs et les petites peines - l'augmentation significative et urgente des allocations pour Handicapés - une mise à jour des méthodes des barbouzes Algériens - et enfin , des pastilles pour la gorge pour la petite fille qui s'égosillait a crier " armée et peuple , main dans la main"... 

Vous avez le mépris et les armes... Nous avons les crachats et les larmes ... et notre INONDATION REVOLUTIONNAIRE ne sera plus jamais un long ruisseau tranquille pour vous et votre entourage . 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.