On vient de rater la nouvelle république immédiate !

Le jeu de provocations réciproques se poursuit et fait reculer l'espoir d'un déblocage tout en ravivant le désespoir des mauvais présages ... Les Algériens se confrontent aux deux principaux dangers qui risquent de noyer leur mouvement révolutionnaire : Le Régionalisme et le football .

Les Algériens connaissent bien leur armée , ils savent ses dérives et ses" faiblesses humaines " mais savent-ils que leur armée les connait très bien aussi , que leurs militaires connaissent tout les " interrupteurs" de leur société , qu'ils savent où , quand et comment appuyer . Ce 21/6 Les Algériens ont raté une bonne occasion de dégager, tout ou en partie , cet état-major de retraités , S'ils avaient brandi tous uniquement l'emblème national du nord au sud et d'est en ouest , si toute la Kabylie , grande et  petite , s'étais parée de vert:/blanc/étoile et croissant rouge , le 22/2 aurait prouvé son courage , son intelligence et sa maturité ... c'était le risque à courir devant le choix de rester unis sans têtes apparente pour protéger les leaders , penser que le combat politique  se résume à la provocation , la dérision ... le folklore : c'est l'éparpillement des énergies , l'absence de mots d'ordre unitaires et unis , c'est enfin la division rêvée par nos militaires .

Les Kabyles ont été prévisibles , ils auraient dû ranger ce drapeau de tous les Berbères , ce jour là et pas un autre , ils auraient donné une sacrée bouffée d'oxygène à la révolution de leur pays , ils se seraient engagé de fait dans le même destin que le reste des Algériens qui manifestent , et l'intifadha aurait coupé l'herbe sous les pieds d'une armée déjà à court d'arguments et de provocations .

Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans Kabyles ne peuvent pas connaitre , d'un temps où on chuchotais le Kabyle , où écrire ou lire le Thamzight étais interdit , je vous parle d'une époque où l'oppression culturelle battait son plein , où le repli sur soi et la méfiance étaient de mise ... En ces temps troubles on aurait difficilement imaginé que la langue Berbère deviendrait langue nationale officielle  et qu'on fêterait le nouvel an berbère , l'un des rêve de Aït-Ahmed est vécu par des millions de kabyles en 2019 , que de chemin parcouru et combien de jeunes morts pour leur idéal culturel .... 

Les Berbères Algériens , tout les Berbères , s'imaginent-ils une nouvelle république sans eux ? ou croient-ils que la " 2ème" république dont tout les Algériens rêvent va-elle se coltiner les problèmes de régionalisme entretenue par l'actuelle république militaire ? ces divisions qui ont fait les beaux jours des Phéniciens , des Romains , des Turcs et  des Français ? 

Et pendant ce temps là , les militaires  croient dur comme fer qu'ils ont ouvert la brèche , ce n'est certainement pas eux qui demanderont(en plus) à l'équipe nationale de football de renter d'Egypte , ni ce qu'ils font encore là bas ... l'armée  serait bien inspirée d'appliquer la loi fondamentale du départ à la retraite instauré sous Chadli sans les aménagements qui ont permis le plus vieux état-major du monde moderne ... le fait , s'il est avéré , d'écarter les anciens retournés de l'armée Française est en soi un aveu d'échec du pouvoir arbitraire même si faire un peu le ménage n'a jamais fait de mal à un peuple en colère , les Algériens sont certes ravi de voir le virage de leur armée mais sont absorbés par la création d'un état civil et démocratique , ils sont soulagés de constater que les "voleurs-mangeurs" , ces anciens suffisants/méprisants , ces suceuses de moelle , ceux , enfin ,qui ont refusé de partager la richesse avec le peuple , les voir rendre des comptes devant les juges presque partout en Algérie est apaisant et jouissif pour certains , pour la majorité des Algériens toutes ces mesures sont insignifiantes tant qu'aucune solution politique sérieuse ne se profile ou se dessine dans le futur immédiat .

Bientôt le vide tant redouté va arriver , l'Algérie va renter en apesanteur , elle qui avait déjà la tête en bas , va elle se retrouver finalement devant ou sur les chars ?

les Algériens serait aussi bien inspiré devant l'unité de leur commandement militaire ... unis dans la bêtise , mais unis quand même ...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.