BIL7
EDUCATEUR SENIOR
Abonné·e de Mediapart

73 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 avr. 2019

BIL7
EDUCATEUR SENIOR
Abonné·e de Mediapart

L'ENTERREMENT QUI VA POSER PROBLEME .

Le départ Monsieur Madani Abassi, sera-t-il encore l'occasion pour le pouvoir Algérien de bricoler dans la révolte en cours , jusqu'à rejouer ce qui a fait sa joie et son bonheur dans le monde ... le contre-terrorisme et l'anti-islamisme ... ça ne passe pas avec les Kabyles , ça passera peut-être avec les barbus ... les Algériens sont capables de zapper même la prière pour leur liberté .

BIL7
EDUCATEUR SENIOR
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le fait que Madani Abass fut dans le premier groupe de combattants qui , les armes à la main , ont déclenché la révolution du 1èr Novembre 1954 pour mettre fin à la colonisation la plus longue de son siècle , me suffit amplement pour prier pour son âme .

Le fait qu'il fut politiquement un adversaire redoutable , respecté et écouté , le FIS ne pouvait choisir un autre chef de parti que lui , il était l'incarnation de l'islam politique en Algérie longtemps avant son avènement en 1989 , il avait choisi une démarche politique et pacifique pour prendre le pouvoir et  l'armée en a décidé autrement . Le différent idéologique et presque religieux que j'ai avec lui ne va pas m'empêcher de  rendre hommage à quelqu'un qui a passé 17 ans de sa vie en prison pour ses idées et qui est mort loin de chez lui .

Contrairement aux berbéristes , qui veulent absolument mener deux révolution en même temps et qui représentent aux yeux du pouvoir et de la France le maillon faible du 22/2 ,  les islamistes eux restent très discrets , ils se sont vite fondus dans les foules énormes de la contestation , à part les interventions sur internet de l'ex N° 2 de l'ex front qui a "mis beaucoup de soda dans son verre "... le citoyen Ali Belhaj devient le N° 1 des islamistes Algériens ... automatiquement , les épaules de "Cheikh Ali " viennent subitement de s'alourdir encore , va-t-il s'armer de patience encore comme des centaines de milliers d'Algériens de tout les bords qui marchent et qui courent pour leurs droits bafoués , qu'il soit rassuré , la démocratie véritable ne pourra pas l'ignorer , l'histoire sera là pour le lui rappeler ...  

L'aventure islamiste algérienne a tourné court face à une armée d'ânes ( avec tout l'amour que je porte aux ânes , aux animaux et aux végétaux ) , elle aurait pu tourner à la Turque mais le niveau frôlait le sol chez les putschistes de 1992 ... le fait que d'autres putschistes permettent la démocratie dans leur pays les dépasse , les consterne et jusqu'à aujourd'hui les tétanise . Voire des civils composer et travailler , gouverner , de façon moderne et civilisé avec des états majors qui se contentent uniquement de leurs salaires pour vivre et nourrir leurs enfants ne semble , toujours pas ,  accessible à leurs cerveaux ...   chassez le nombrilisme , il revient en spoutnik .

Que les Algériens se rassurent , les militaires auraient de toutes les façons  éjecté tout pouvoir démocratique d'alors , la génération post-Chadli a enterré l'histoire , pensant qu'il y a que les islamistes qui ont souffert de la décennie noire , rangeant tout ces morts dans un tiroir exactement comme la France , avant elle , avait rangé ses victimes réelles dans ses archives ... 

Le 22/2  donne et a donné les garantis d'un mouvement politique majeur et non d'un mouvement de foule , le 22/2 entoure tous les fils et filles de l'Algérie ( civils , militaires et même les égarés indépendantistes) à qui il promet justice et démocratie , METTRE EN VEILLEUSE , les désaccords , les aspirations "spécifiques" pour s'armer contre toutes les manipulations et les déconcentrations , c'est ainsi et pas autrement qu'on réussi une révolution . La dernière fois que les Algériens ont fait une il leur a fallut 2 ans pour connaitre ses leaders , qu'ils laissent le 22/2 leur mitonner une démocratie sur mesure , de celles qui ne laisse les droits de personne sur le chemin .

En ce moment de foire d'empoigne et de marmelade à tout les niveaux , de marchandage avec les têtes et de jeux avec les nerfs , de menaces et de pressions nuancées ou pas , l'ALGÉRIE avance avec inquiétude mais avec DÉTERMINATION  vers SON  DESTIN . 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Lula se présente en apaiseur des années Bolsonaro
Dimanche 2 octobre, les Brésiliens choisissent entre Jair Bolsonaro et Lula da Silva. Après un mandat marqué par les violences et une politique favorable aux plus riches, l'ancien chef d’état affirme vouloir réconcilier le pays. Avec l’espoir de l’emporter dès le premier tour.
par François Bougon
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicaux
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet
Journal — France
Télémédecine : derrière « Sauv Life », le business contestable d’un médecin de l’AP-HP
Pour désengorger les urgences, le ministre de la santé pousse les « unités mobiles de télémédecine », officiellement opérées par une association, Sauv Life, qui envoie, via le 15, des infirmiers dotés de mallettes de télémédecine au chevet des patients. En coulisses, cette expérimentation soulève des questions sur le niveau du service rendu, le coût et les procédures de commande publique. Contre-enquête sur un chouchou des médias.
par Stéphanie Fontaine
Journal — Terrorisme
Une section informatique aveugle à ses propres alertes
Dans les deux années précédant la tuerie à la préfecture de police, les alertes se sont multipliées au sein de la « S21 », la section où travaillait Mickaël Harpon. Sans jamais que cela ne porte à conséquence pour le futur terroriste.
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica