M. ACCOYER m'a menacé.

 

Après le grave incident subi par un élu d'ANNECY l'autre soir, insulté par M. ACCOYER en ces termes :
"Tire toi, casse toi..."

je viens à mon tour ce soir d'être sévèrement agressé verbalement par Bernard ACCOYER à l'occasion d'une inauguration à POISY.
Occupé à serrer des mains, M. ACCOYER n'a pas vu que j'étais le suivant et nous nous sommes serrés la main. D'habitude, il s'éloigne de moi.
Il s'est avancé de quatre pas vers le lieu de l'inauguration, puis est revenu vers moi, le visage empourpré pour me faire savoir qu'il allait "porter plainte pour diffamation" pour ce que j'avais écrit.
Il a répété cela plusieurs fois.
Comme je lui demandais très calmement à propos de quoi, il a répondu quelque chose à propos de la loi LITTORAL. Il avait le visage crispé et je n'entendais pas tout ce qu'il bougonnait. Plus distinctement, il m'a dit que j'allais "cesser de sourire tout le temps" et qu'il allait "immédiatement dire publiquement ce qu'il pensait de moi". Il s'éloigna encore une fois vers l'inauguration. Puis à nouveau, toujours très rouge, et revenant une dernière fois vers moi : "Je vais m'occuper de vous à propos d'autres choses encore".
Il est alors parti couper le ruban. Je suis bien entendu resté toujours très calme et serein.
Il est allé couper le ruban, puis est parti avec la municipalité visiter le marais de MACULLY. Je suis resté quelques instants à côté d'autres élus et je suis alors parti tranquillement ne voulant pas gâcher la fête de la municipalité de POISY et cette réalisation remarquable d'aménagement du marais.
Cet incident a duré plusieurs minutes; M. ACCOYER revenant plusieurs fois vers moi de manière très agressive et menaçante.

Je n'ai pas peur, mais quand le Président de l'assemblée nationale dit à un élu qu'il va s'occuper de lui, vous êtes tout de même ébranlé et vous vous demandez néanmoins ce qu'il manigance.

M. ACCOYER faisait donc référence à ceci :

Loi littoral, réunion publique le 26 avril à ANNECY

qui est le texte de l'appel des associations et de nombreux syndicats et partis politiques (globalement TOUS sauf l'UMP et le FN) contre les magouilles en cours sur la loi LITTORAL.

J'attends donc une citation à comparaître devant le tribunal correctionnel afin de faire citer comme témoins les députés UMP de la HAUTE SAVOIE qui se sont plaints de pressions insupportables de la part de M. ACCOYER pour qu'ils ne présentent pas les amendements à l'amendement VIAL qui permettront peut-être de sauver la loi LITTORAL sur le lac d'ANNECY si nous sommes assez nombreux pour la réunion du 26 avril et la manifestation du 2 mai.

Il faut que ces intimidations d'élus annéciens cessent.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.