>●<"Mouvement Réseau" in progress... Brouillon

ᚙೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋೋ

 

littlemparis jocker captureshininglaught © littlem paris21th

 

 Le Mouvement Réseau est tant une fiction qu’un moment de l‘art tangible. Il suffit de créer un avatar en ligne pour commencer à réfléchir à s exprimer de sa position au sein d’un groupe. Que le net art est un art ou une expression sont erronées, de l apparition du forum à son évolution via FB, le réseau est une chose contiguë de l’histoire. L’écriture est un art, le livre n en ai pas un. Il demeure un support tel les murs de Chauvet. Le Mouvement Réseau a cela de commun avec la grotte, c est qu il replace l anonymat du passage de l’artiste au centre du questionnement de l’éthique du commerce de l’objet, tel un happening, le passage de l’acteur reste sans produit, sauf sa présence à une date ou à un moment. Les ingénieures, les graphistes, les publicitaires, les vidéastes, les musiciens, les dessinateurs, les écrivains, etc... ont du nom artiste que leurs identités propre, ils sont enfermés à créer une image de leur propre égo. Tant que le net serait être un espace d’anonymat le réseau prospérera. Le net art englobe beaucoup de formes de créations. IL n est pas architecture, il n est pas échange vivant devant un public et il n est pas de marbre. Il est par contre un espace d”apprentissage, un lieu d’expression, et un outils de création, englobant le social, les sciences, et le langage. Il est de cet art qui appel à la réaction, soit dans un mail, soit dans un post soit dans une page, etc. Elle peut revêtir la forme du carnet, comme de la peinture, comme de la poésie, comme de la correspondance. Si l art sort du réseau, il devient alors étranger à l’échange de son image. C’est comme mettre un Jeff Koons dans un musée... c ‘est absurde. IL sort du champ de sa définition. L’anonymat apporté à un futur sera autant un poids qu une délivrance... nous pouvons être créatif par nos faux profils ou nos envois de mails, ou notre présent utopiste de créer une expression nouvelle, mais notre avenir va être à l inverse. Nous ne sommes déjà plus des anonymes, nous rentrons dans l’age résonné du témoignage de l humanité, du dernier disque dure qui restera peut être après notre déclin. Nous n’allons pas envoyer un Raphael dans le vide et le cosmos. Le Mouvement Réseau est la réflexion des artistes sur la présence sur le net de leur SEO... Comment à cent ans d’écart entre deux artistes un Michael se retrouve à coté d’un Marcel, ou comment réinventer un système d’écriture qui se passe de l’édition. Pour ceux qui s adonnent à cette nouvelle discipline, pouvoir faire bouger un message dans deux endroits distants sur la toile pour toucher deux personnes, par exemple opposées, une maire bleu avec un premier secrétaire rouge, ou simplement d’aller vers une personne dans le sens que vous décidiez d’une réaction à votre message. Est une idée assez nouvelle, celle de pouvoir écrire un propos non plus comme un spectacle, un débat ou un confidence, mais travailler à l inscrire pour la rendre visible immédiatement. ce n’est plus les rires des passagers de “l’Assiette au Beurre”. Une image bien tournée, esthétique ou critique, suit une personne. Changer de pays ni changerait rien. Inscrire un profil fictif qui a du sucés sur le net relève de la poésie complexe d’écrire un personnage de fiction: un héro à suivre pendant la lecture de son fil d’actualité. Il peut amené un profit à son créateur, et du rêves à celui qui ressent faire partie de l histoire raconté. Le Mouvement Réseau est fictif, car il n a de réalité que les gens qui le rencontre ou qui en sont acteurs. Le Mouvement Réseau est une rencontre virtuelle, d un instant, d un mois, d une année... tant que l intérêt pour le tableau ne s affadit pas. Le Mouvement Réseau relève de l’esthétique car il a de commun qu il demande de pouvoir traiter avec poésie de la cité et du monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̏̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋̋. du poète défunt ꦔꦾꦍꦹ ꦘꦇ꧃ ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.