BION
Chercheur en "incertitudes"
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 juin 2009

BION
Chercheur en "incertitudes"
Abonné·e de Mediapart

La crise climatique devient une crise humanitaire

300.000 morts par an sont dues aux changements climatiques. C'est le bilan dressé par le Forum humanitaire mondial dans son rapport intitulé : L'impact humain du changement climatique - anatomie d'une crise silencieuse. Une mortalité dont la cause principale est la malnutrition, due à la baisse des rendements agricoles et aux difficultés d’accès à l’eau.

BION
Chercheur en "incertitudes"
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

300.000 morts par an sont dues aux changements climatiques. C'est le bilan dressé par le Forum humanitaire mondial dans son rapport intitulé : L'impact humain du changement climatique - anatomie d'une crise silencieuse. Une mortalité dont la cause principale est la malnutrition, due à la baisse des rendements agricoles et aux difficultés d’accès à l’eau. Sécheresses, cyclones tropicaux et inondations mettent d’ores et déjà en péril la sécurité alimentaire des pays du sud. D’ici à 2030, le bilan annuel des morts dues aux changements climatiques atteindra un demi-million de personnes, tandis que le nombre de personnes affectées chaque année par la dégradation sévère de leur environnement devrait s’élever à plus de 600 millions. Seconde cause de mortalité, la santé. Le réchauffement accélère en effetla diffusion de certaines maladies et augmente le nombre de personnes exposées au paludisme, à la malaria et aux maladies hydriques. Dix millions de nouveaux cas de malaria et environ 55 000 morts ont ainsi été identifiés dans les pays pauvres, qui sont les plus touchés par les conséquences climatiques.
(…)

De fait, la question de la justice climatique est au cœur des crises humanitaires et sanitaires qui se profilent : selon le rapport du Forum humanitaire mondial, 99% des personnes qui meurent de causes liées au changement climatique vivent dans les pays en développement, alors que ceux-ci génèrent moins de 1% du total des émissions des gaz à effet de serre (GES). Somalie, Burundi, Yémen, Niger, Erythrée, Afghanistan, Ethiopie, Tchad, Rwanda et Comores sont à la fois les pays les plus vulnérables au réchauffement et ceux qui ont le moins de moyens pour y faire face.
« Conformément au principe pollueur payeur, les pays industrialisés sont tenus d’aider les pays en voie de développement à s’adapter au changement climatique ».
Oxfam, dans son étude publiée en mai 2007*, a calculé l’apport financier que chaque pays doit fournir en matière d’adaptation, selon sa responsabilité en matière d’émissions de CO2 pour la période allant de 1992 (date de la Conférence de Rio) à 2003, et sa capacité de payer. Il en ressort que les Etats-Unis doivent couvrir près de 44% des coûts d’adaptation des pays en développement, le Japon, presque 13%, l’Allemagne, plus de 7% , le Royaume-Uni, plus de 5%, l’Italie, la France et le Canada, 4 à 5% chacun , puis l’Espagne, l’Australie et la Corée du Sud, 3% chacun.
« En accord avec le principe du « pollueur - payeur », ces fonds sont dus par les pays riches aux pays pauvres, non pas en tant qu’aide, mais en tant que fonds compensatoires », estime Oxfam international.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez