Sincérité et loyauté

Par la force des choses, j'ai renoncé à d'innombrables idées, attentes, désirs et biens matériels. 
Il me reste cependant la sincérité et la loyauté, ainsi que la spontanéité, cette sorte de gratuité généreuse.
Je n'aime pas qui, étant démuni d'une telle exigence morale et des qualités adjacentes, s'applique à les déstabiliser chez autrui. 
Je n'aime pas ce calcul permanent qui n'a pour vocation que la mise en avant de soi.
Je n'aime pas l'espace où l'on applaudit la feinte.  

Oubli et disparition.  


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.