PIB en pandémie et recession tant annoncée

La presse decouvre une chute du PIB. Toujours aussi magnifique... une recession... sauf si on s'appuie sur ce moment historique pour aller vers la transition énergétique, vers les bonnes décisions et les anticipations... notamment la deuxieme vague de Covid en septembre 2020... celle ci risque de faire des dégats

La presse et les politiques viennent de nous annoncer une "nouvelle catastrophe" ou une recession pire que 2008... précisant de long temps de sacrifice...

On se marre. Le monde entier est dans le meme cas que nous. Le monde entier ne fonctionne plus. Hors celui qui démarrera le mieux sera celui qui aura renforcé son appareil de production, son innovation et son agriculture voire sa transition énergétique. On voit donc qu'aujourd'hui on peut justement foncer sur les secteurs d'avenir et d'insuffler une marque pour les trente prochaines années. Oui, Lemaire a raison de mettre 100 milliards sur la table mais il faudra mieux les gérer que nos masques et nos respirateurs...

Aujourd'hui la France en misant sur l'énergie verte et en avançant sur des innovations dans le nucléaire civil pourra gagner sur cette crise. L'agriculture raisonnée, les circuits courts, le retour de l'industrie à marche forcée y compris pour les géants du CAC40... impossible d'imaginer demain un Sanofi incapable de produire en Europe et aussi en France... c'est un secteur stratégique qui doit assumer son rôle...

Enfin que dire, repenser le fonctionnement naturel de l'économie, le passage au télétravail... avec des nouvelles normes... objectif preventif pour les retours du Covid ou tout simplement reduire notre empreinte CO2...

Au dela de tout cela, les financiers, les économistes oublient toujours les murs que nous amene la vie... alors le prochain doit etre deja anticipé... il s'agit de la deuxieme vague de Covid qui arrivera en septembre 2020 qu'on le veuille ou non... le confiné d'aujourd'hui sera calme jusqu'à l'été et puis fera des conneries en France et ailleurs... et cela se traduira en cluster dur en septembre... relachement pendant que le virus aura repris vigueur... il faudra etre pret, sinon on en sera de beaucoup de pertes mais aussi de 100 milliards de plus.

Esperons que Macron y pensera... c'est pas dit... c'est l'enjeu pourtant...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.