90 dirigeants d'entreprises s'engagent pour une reprise verte?

90 dirigeants d'entreprises s'engagent pour une reprise verte? Valse hypocrite au bal des affreux Une tribune beate et dégoulinante de bonté mais voilà, c'est un peu comme si des collabos avaient juste appelé à recréer une république à la libération. Les tenors de la mondialisation heureuse et forcené viennent nous vendre leur maintien malgré leurs échecs et leur manque d'anticipation

Je ne suis pas sur qu'ils sachent planter un arbre ou en greffer. Je ne suis pas sur qu'ils sachent comment fonctionne un écosystème... pendant des années, ces hommes aux manettes ont eu la responsabilité totale d'une mondialisation "heureuse" forcenée, féroce avec une érosion de notre industrie allant jusqu'à tout produire en Chine. Ils n'ont pas anticipé la pandémie, depuis janvier ils ont juste regarder la "grippette" pour finir par une tétanie stupide face un choc pétrolier qu'ils n'ont pas anticipé. Pareil pour un krack qui pourtant était prévisible par le fait du cisaillement en crise de l'offre et de la demande.

Ces gens se sont gavés pendant des années avec des actions gratuites, le million au minimum chaque année, les jetons pour se représenter ici et là comme le dénonçait les Pinçon Charlot ou "sauvons les riches"... Certains ont même voulu jouer les "Warren Buffet" en achetant en pleine crise et pandémie des masses d'action... oui pendant qu'on crevait sous respirateur, qu'on crevait à domicile ou qu'on exposait les salaries pour un smic ou un salaire médian... Comble d'un monde à épurer...

Non, le monde d’après doit se faire sans eux. Ils ont eu les moyens de faire tout pour la planète mais ils n'ont rien fait... Cette tribune empeste le confinement d'une pensée d'une aristocratie de parvenus essayant de fuir comme à Varennes. On est dans une mesquinerie fieleuse pour ceux qui ont surement plusieurs centaines de millions en cumul de fortune... 

Non, on ne peut demander aux collabos d'hier de créer le monde d’après. Le monde vert et une entreprise nouvelle doivent voir le jour avec d'autres dirigeants...  qui soient en phase avec la société, qui n'imposent pas la 5G en plein confinement, qui ne financent pas toujours des produits calamiteux par des filiales ou d'autres stratagèmes...

Non, nous devons liberer le monde de l'entreprise de ces pantouflards de l'éthique et qui veulent endormir une humanité à coup de "rivotril" pour mieux euthanasier une société qui veut faire sens dans une éthique du quotidien ne transigeant plus avec le passé de chacun...

Non à l'opportunisme, Non aux nouveaux collabos de l'ancien monde... Leur enfer nous l'avons déjà vécu, il est pollué, plastifié, toxique... alors non les 90 affreux doivent partir et ne plus venir salir notre avenir sans eux

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.