Double Compétence : Chercheur en biologie, finance et banque

Comment passer de la recherche à la banque... d'un doctorat à des opérations immobilieres ou financières... l'analyse de risque au quotidien... De toucher des virus, des toxines, des lignées cellulaires à des montages de prets composites sur plusieurs centaines de milliers d'euros... et accompagner des mondes vers leur accomplissement... Et ensuite?

Aujourd'hui, on doit etre multitache... on doit se donner à fond et apprendre des mondes.

Quand je fais le bilan, passer d'un post-doctorat sur de l'autophagie et des toxines bactériennes en venant des retrovirus et des bacteries à gram+ multiresistantes, c'etait deja un grand écart comme celui de passer de laboratoires français à des unites americaines... mais la vie m'a amene à d'autres rivages... celui de la comm et de l'influence sur le web avec des casquettes de pigiste, blogueur senior, lanceur d'alerte (Mediator, OGM, affaires politiques...)... mais il fallait continuer et avancer vers un mouvement perpetuel... 

Se confronter à la mort, à la fin de vie des proches et realiser les aberrations de la condition humaine... devenir pere, et voir qu'on peut transmettre du conseil, de l'energie, des avis... passer à une forme de coach au quotidien avec une experience que je puisais dans la tenacité du thesard qui s'accroche 4 ans à son sujet pour accoucher d'un manuscrit, d'une présentation et d'un diplome... cela forge un caractere qui peut guider ceux qui ont du mal à trouver un emploi ou une logique existentielle... tout cela c'est un peu le quotidien de ce que je suis devenu...

Avec toujours des rencontres improbables au passage, Aubrac, Charpak, Woosley, Garwin et tant d'autres, une extention des domaines de ce monde que j'observe avec le regard du vieux chercheur ou de l'aventurier d'un temps... 

Puis le point de bascule, le passage à la finance, la fiscalité et enfin la banque sur les dernieres années... une remise à zero des parametres, un apprentissage global et aujourd'hui la sensation d'avoir acquis une nouvelle experience commerciale toujours dans l'approche du "juste" que ce soit pour le riche ou le pauvre de maniere aussi equitable... 

Le temps est surement venu d'aller vers la convergence : 

Un docteur es Science devenu Banquier avec une experience commerciale robuste et quelques savoirs faires inspirées de valeurs démocratiques, de maçonnerie et une ferveur d'apprendre...

Alors oui, je ne sais pas si c'est dans la Banque que je vais continuer à oeuvre avec humilité et justesse... ou l'interface Biotech/finance? peut etre encore dans le commerce pur... ou enfin des responsabilité de management voire enfin rejoindre les grandes boites qui s'en sorte encore au niveau Ethique? Sanofi? ISPEN? ou une biote biotech internationale qui aura besoin d'un multiunivers en mouvement 

A moins que ce soit un Fond d'investissement qui aurait enfin compris que pour confier l'argent il vaut mieux avoir un gars qui comprend la biologie, les experiences sur les rats et pourrait eviter qu'on investisse des millions dans des boites dont on sait qu'elles sont mort-nées...

 

Et oui, ensuite si la vie avait du sens, elle me conduirait peut etre sur les metiers liées à l'enjeu de survie du monde... luttes climatiques... 

Il y a quelques temps je me voyais bien reprendre une thèse en physique, pas compliqué quand on a deja fait une thèse, il suffit de se donner le temps et d'avoir l'envie... mais je me dis que si demain je dois changer de job, l'idéal sera d'avoir un job qui unifie mes savoirs... evidemment avec un salaire en lien avec le fait qu'on peut pas payer un docteur bien longtemps au lance pierre... 

Voilà donc : Chercheur en Microbiologie Fondamentale avec expérience internationale, ayant bonne connaissance de la comm et du web, devenu banquier sur quelques années, cherche une bonne boite qui aura l'intelligence humaine de le conduire vers sa réalisation à 360°

 

 

J'ai dit :.  

M:. B:. 

Yannick Comenge,

Phd in microbiolgy

 

nb : Enfin, des passions, l'écriture, la plantation d'Eukalyptus gunnii, le coaching de ceux qui n'y croient plus...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.