Quand le general de gendarmerie ne veut pas de masque pour ses hommes

On entend le bougre pérorer sur une radio, on voit que les militaires seront bientot le premier foyer de contamination

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/le-masque-est-inutile-pour-les-gendarmes-qui-ne-sont-pas-malades-dit-leur-patron-en-haute-garonne-1584519314

 

 

Des gendarmes sans masques et sans gants en Haute Garonne, des flics à l'air libre en pleine pandémie dans les rues de Paris... on est dans une logique foireuse faute de masque, faute de gestion logique de la pandémie. Le problème c'est qu'un militaire applique des ordres, qu'il dit ce qu'on lui dit de dire et que personne ne dira le contraire dans ces rangs. On n'en veut pas à la personne du Général Plays, on en veut à son propos... "si un gendarmes porte un masque c'est qu'il est malade"... la quintessence de la bêtise est résumé dans cette simple phrase... Elle ne tient pas face à la science. Depuis trois mois que la pandémie est officielle en Chine, on sait que bon nombre de porteur sont asymptomatiques pendant 15 à 27 jours selon la gaussienne du virus... au delà un asymptomatique peut être contagieux pour lui et ses proches ou toute personne qu'il développe des symptômes ou non... donc notre foyer infectieux remanant aujourd'hui c'est tout les agents en service...

Quand un flic ou un gendarmes fait un contrôle, il va toucher le document et l'attestation qu'on présente... et que fait le virus? il se met au garde à vous? il respecte la nouvelle ligne Maginot gendarmesque? non, il se dépose sur le papier, que la personne va prendre, déposer chez lui... on va loin dans la bêtise humaine...

Si le Général Plays veut immuniser son corps de gendarmes à ses ordres, c'est un choix mais il faut aussi qu'il se rappelle qu'en Wuhan, qu'en Italie, qu'en Iran, on peut chopper une fois le virus, puis deux fois... l'organisme n'est pas forcément immunisé au premier coup...

Au sens plus large, nous avons un quarteron d’imbéciles à la tête de l'état qui pour faire des économies ont dégagé des masques FFP2 voire FFP3 (qui ont du mal à périmer mine de rien)... et qu'aujourd'hui, les soignants n'en ont pas, que les EhPAD n'en ont pas oui, c'est la bonne raison d'exposer ses troupes... mais qu'on nous raconte pas des balivernes car aujourd'hui lors d'un contrôle la personne la plus contaminée est la personne qui a été la plus exposée... oui, la science, la virologie, l'épidémiologie ne suit pas la loi des galons...

Le cas arrivera forcément, une aide soignante va travailler à l'EHPAD, elle est contrôlée par un gendarme ou un flic sans FFP2 ou FFP3, elle se contamine ainsi, juste un micro-postillon car elle est en voiture sous le visage du contrôleur... demain elle voit Germaine 82 ans qui attend son café, et la statistique sera là... merci à l'état, au revoir Germaine... Merci aux ARS, aux ministères et ceux qui ont atteint leur niveau magnifique d’incompétence.

 

Et à ceux qui veulent aller plus loin :

https://www.imperial.ac.uk/media/imperial-college/medicine/sph/ide/gida-fellowships/Imperial-College-COVID19-NPI-modelling-16-03-2020.pdf?

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.