Passeport Sanitaire : une Bérézina annoncée

Réflexion suite à des évidences.

J'ai bossé longtemps sur les notions d'hypermutation chez les rétrovirus notamment pour ce qui est de leur enveloppe. Alors entendre qu'on veut à tout pris faire un vaccin contre un coronavirus qui par exemple mute plus vite que son ombre je me dis qu'il y a un probleme. Pretendre que les vaccins actuels ne sont pas à l'origine d'une partie des variants est surement une erreur... à chaque campagne de produit mettant la pression sur le virus, pression darwinienne celui ci echappe et poursuit sa course.

A ce jour le risque majeur est de sous estimer les effets indésirables des vaccins actuels qui visiblement produisent des courbes de mortalités rapidement apres la vaccination de masse, pourraient avoir des effets retards sous l'effets d'inducteurs (peut etre meme l'effet de variants nouveaux)... evidemment c'est tres politique tout cela... les medecins se revent en nouveau nobels, les firmes croient sauver le monde et gagner des milliards et les présidents se revent en sauveurs...

La realité sera tout autre... L'illustration la plus calamiteuse de cette bérézina annoncée est le pass sanitaire... il va produire l'effet inverse... deplacement de populations décomplexées... puis retour avec le pire... des variants hyperresistants... on verra donc en fin d'année, l'abandon de cette mesure liberticide, inefficace qui pire que tout pour les etats permettra de remonter le temps... à savoir quand une personne aura été vaccinée et à partir de quand on aura eu une inefficacité des vaccins actuels.

On devrai abandonner de cette idée liberticide. On devrait pour proteger les anciens et les fragiles preparer les mesures de l'hiver... teletravail massif, systeme d'aides à la personne plus actif (en s'inspira d'Amazon au quotidien)... et enfin incitation à rester loin des grands centres...

On devrait aussi privilegier les therapeutiques plus anciennes qui marcheraient si on les testaient vraiment (Azytrhomycine Chlarytrhomycine, ...).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.