Blog de Montarodan
Montatodan : Hypnose SLOW
Abonné·e de Mediapart

715 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 oct. 2010

Blog de Montarodan
Montatodan : Hypnose SLOW
Abonné·e de Mediapart

14 mois de stages et l’aumône du Crédit Lyonnais.

 Personne n'ignore mon activité au sein de Génération précaire, aussi je vais discuter du verdict du procès de David face au Crédit Lyonnais. On se souvient que David avait d'abord fait 14 mois de stages puis avait été pris en CDI et avait du re-signer une période d'essai de trois mois après sa première période d'essai. Soit 20 mois de travail avant d'être viré.

Blog de Montarodan
Montatodan : Hypnose SLOW
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Personne n'ignore mon activité au sein de Génération précaire, aussi je vais discuter du verdict du procès de David face au Crédit Lyonnais. On se souvient que David avait d'abord fait 14 mois de stages puis avait été pris en CDI et avait du re-signer une période d'essai de trois mois après sa première période d'essai. Soit 20 mois de travail avant d'être viré.

Le verdict d'une justice à coté de la plaque est celui que j'ai lu aujourd'hui : 4900 euros de dommages et intérêts pour un renouvellement abusif d'une période d'essai et rupture abusive de contrat. Exit la requalification des stages et suivisme total de la plaidoirie assez minable du cabinet représentant le LCL : à savoir « Génération Précaire s'est trompé d'exemple ».

Dans l'ambiance actuelle du procès de David, on ne peut qu'être choqué de voir l'aumone consentie par le LCL qui pour rappel surfe sur ungrand nombre de stagiaires chaque année (7000 pour le classement Challenge 2009- concernant le Credit Agricole/LCL). . Une vague donc d'employés sous payés et exploités comme les éléments du procès le montre. Au lieu d'une reconnaissance de la faute du Crédit Lyonnais, les juges se sont une fois de plus planqués derrière le « droit du travail » qui ignore totalement la condition de plus en plus misérable des stagiaires. Ce matin donc le verdict a été accueilli avec beaucoup de rancœur. Il s'agit d'une forme d'affront. Une insulte presque à des principes qui dépasse le seul domaine du travail ou du social. Il s'agit de liberté de l'individu et de nécessité d'être payé pour un travail. Là, encore on voit que le législateur ou le politique se fait porter pale face à ses responsabilités. En filigrane c'est l'insertion des jeunes dont on parle. Selon un rapport de l'OCDE que j'ai en ma possession, on retrouve le classement des pays les plus miteux en matière de chômage des jeunes. La France est dans le quarteron qui porte le bonnet d'âne. En effet, avec la Turquie, la Grèce et deux ou trois pays mineur, la France a 4 fois plus de chômage chez les jeunes que dans les autres classes d'âges. Aussi, en symbolique négative, aujourd'hui le verdict d'un tribunal vient de montrer aussi que la Justice n'arrive meme plus à avoir le courage de la jurisprudence. Elle n'est d'ailleurs plus une Justice depuis que s'accumulent les lacunes depuis Outreau, Clearstream ou enfin l'affaire Sarkozy-Bettencourt.

En conclusion, le signal envoyé au patronat est de l'ordre de l'impunité totale. On pourra prendre des stagiaires ad vitam aeternam... ils n'auront aucun souci avec les lois conçus pour les plus forts.

Aujourd'hui, un homme David se retrouve dans la situation d'une injustice passée et d'un refus total de reconnaître les faits par des juristes foireux.

Enfin, une chose est sure c'est que cet exemple est totalement assumé par Génération précaire... Rappelons que le secteur bancaire prend environ 50000 stagiaires chaque année.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que deviennent 100 affaires révélées depuis #MeToo
Que sont devenues les révélations en avalanche dans les médias français depuis #MeToo, en 2017 ? Ont-elles été judiciarisées ? Quelles en ont été les conséquences ? Mediapart a décortiqué 100 dossiers parmi les plus retentissants.
par Lénaïg Bredoux, Donatien Huet et Marine Turchi
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Deux magistrats sur #MeToo : « C’est un moment historique, il ne faut pas le rater »
Mediapart s’est entretenu avec un tandem qui a multiplié les innovations dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Pour Gwenola Joly-Coz, première présidente de la cour d’appel de Poitiers, et Éric Corbaux, procureur général, l’institution judiciaire a besoin de plus de moyens.
par Marine Turchi
Journal — Asie et Océanie
En Chine, la politique « zéro Covid » est de plus en plus contestée
Des chiffres de contamination record en Chine poussent les autorités à décréter de nouveau des mesures de confinement un peu partout dans le pays. Ce qui entraîne des réactions de plus en plus vives, y compris des émeutes, comme récemment dans la plus grosse usine d’iPhone au monde dans le centre du pays.
par François Bougon
Journal
Les frappes aériennes russes contre les infrastructures : des crimes sans châtiment ?
Depuis le 24 février et l’invasion de l’Ukraine, les opérations aériennes russes interrogeaient les spécialistes par leur faible volume et leur apparente retenue. Mais depuis le 10 octobre, les choses ont brutalement changé. Quels sont les objectifs de l’armée russe et dans quelle mesure ces attaques constituent-elles des crimes contre l’humanité ? Une chronique de Cédric Mas, historien militaire.
par Cédric Mas

La sélection du Club

Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes
Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez
Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid