Blog de Montarodan
Montatodan : Hypnose SLOW
Abonné·e de Mediapart

698 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 oct. 2010

14 mois de stages et l’aumône du Crédit Lyonnais.

 Personne n'ignore mon activité au sein de Génération précaire, aussi je vais discuter du verdict du procès de David face au Crédit Lyonnais. On se souvient que David avait d'abord fait 14 mois de stages puis avait été pris en CDI et avait du re-signer une période d'essai de trois mois après sa première période d'essai. Soit 20 mois de travail avant d'être viré.

Blog de Montarodan
Montatodan : Hypnose SLOW
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Personne n'ignore mon activité au sein de Génération précaire, aussi je vais discuter du verdict du procès de David face au Crédit Lyonnais. On se souvient que David avait d'abord fait 14 mois de stages puis avait été pris en CDI et avait du re-signer une période d'essai de trois mois après sa première période d'essai. Soit 20 mois de travail avant d'être viré.

Le verdict d'une justice à coté de la plaque est celui que j'ai lu aujourd'hui : 4900 euros de dommages et intérêts pour un renouvellement abusif d'une période d'essai et rupture abusive de contrat. Exit la requalification des stages et suivisme total de la plaidoirie assez minable du cabinet représentant le LCL : à savoir « Génération Précaire s'est trompé d'exemple ».

Dans l'ambiance actuelle du procès de David, on ne peut qu'être choqué de voir l'aumone consentie par le LCL qui pour rappel surfe sur ungrand nombre de stagiaires chaque année (7000 pour le classement Challenge 2009- concernant le Credit Agricole/LCL). . Une vague donc d'employés sous payés et exploités comme les éléments du procès le montre. Au lieu d'une reconnaissance de la faute du Crédit Lyonnais, les juges se sont une fois de plus planqués derrière le « droit du travail » qui ignore totalement la condition de plus en plus misérable des stagiaires. Ce matin donc le verdict a été accueilli avec beaucoup de rancœur. Il s'agit d'une forme d'affront. Une insulte presque à des principes qui dépasse le seul domaine du travail ou du social. Il s'agit de liberté de l'individu et de nécessité d'être payé pour un travail. Là, encore on voit que le législateur ou le politique se fait porter pale face à ses responsabilités. En filigrane c'est l'insertion des jeunes dont on parle. Selon un rapport de l'OCDE que j'ai en ma possession, on retrouve le classement des pays les plus miteux en matière de chômage des jeunes. La France est dans le quarteron qui porte le bonnet d'âne. En effet, avec la Turquie, la Grèce et deux ou trois pays mineur, la France a 4 fois plus de chômage chez les jeunes que dans les autres classes d'âges. Aussi, en symbolique négative, aujourd'hui le verdict d'un tribunal vient de montrer aussi que la Justice n'arrive meme plus à avoir le courage de la jurisprudence. Elle n'est d'ailleurs plus une Justice depuis que s'accumulent les lacunes depuis Outreau, Clearstream ou enfin l'affaire Sarkozy-Bettencourt.

En conclusion, le signal envoyé au patronat est de l'ordre de l'impunité totale. On pourra prendre des stagiaires ad vitam aeternam... ils n'auront aucun souci avec les lois conçus pour les plus forts.

Aujourd'hui, un homme David se retrouve dans la situation d'une injustice passée et d'un refus total de reconnaître les faits par des juristes foireux.

Enfin, une chose est sure c'est que cet exemple est totalement assumé par Génération précaire... Rappelons que le secteur bancaire prend environ 50000 stagiaires chaque année.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier