Hitchcock à Uzès

On parle beaucoup de la gentrification dans les grandes villes et très peu du même phénomène en milieu rural.

Pourtant l'impact écologique est plus important, car les petites villes de campagnes ou les villages doivent croquer la nature qui les entoure pour reloger tout le monde.
Quand ils font partie des "beaux coins" qui attirent des flux touristiques, cela peut avoir des conséquences dramatiques comme c'était le cas dans l'Aude avec les récentes inondations.
Certes l'écologie sur fond de changement climatique est un thème majeur, mais n'oublions pas que les impacts de la gentrification sont tous liés et touchent aussi bien l'économie, que la société et la culture.J'ai choisi de faire un film, un mélange entre la fiction et le documentaire pour lancer la discussion dans la région que j'ai choisi d'habiter depuis une quinzaine d'années, car il y a urgence.

HITCHCOCK À UZÈS parle des oiseaux ! Les choucas qui se trouvent en ligne de mire de la mairie depuis que la ville est devenue un haut lieu touristique, donnent un angle léger pour aborder le sujet. Le film est une fable cinématographique à la La Fontaine, en quête d'un développement durable.

En suivant ce lien vous trouvez toutes les informations du futur film sur le site de financement participatif kisskissbankbank.

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/hitchcock-a-uzes

 

titre-hau-1

 

 

 

 

 

 

 

Merci de soutenir ou partager le projet et aidez ainsi à sa réalisation pour qu'un débat plus que nécessaire aie lieu.

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.