Pour le respect des droits et des libertés de tous les citoyens d'Espagne

Réponse aux sénateurs signataires de la pétition «Pour le respect des libertés et des droits fondamentaux en Catalogne» publiée sur Médiapart le 24 mars 2019.

En tant qu’Européens et en tant que Français, nous nous sentons concernés par les événements graves qui se sont déroulés en Catalogne. Au moment où se déroule le procès devant le Tribunal Suprême espagnol d’anciens membres du Gouvernement régional catalan, de l’ancienne Présidente du Parlement catalan et de responsables associatifs catalans, nous, citoyens européens :

  • Demandons la reconnaissance par les signataires de la réalité de la démocratie espagnole et de l’indépendance du Tribunal Suprême espagnol. Le procès des responsables de la Generalitat (jugés pour avoir tenté de substituer par le vote de parlementaires représentant moins de la moitié des votants un nouvel ordre juridique nationaliste catalan à la place de l’ordre constitutionnel en vigueur) est retransmis en ligne, suivi de très nombreux juristes européens et espagnols ainsi que par des associations de défense des droits de l’homme.
  • Dénonçons que des sénateurs puissent nommer « répression » l’application de la loi espagnole et « victimes »  des élus qui n’appliquent pas la loi du pays pour l’application de laquelle ils sont élus.
  • Constatons que cette pétition est une simplification d’un problème très compliqué dans lequel des élus ont choisi la voie de la révolution (renverser un régime) pour imposer le système qui leur semble impératif, au risque de faire germer la haine entre citoyens.
  • Regrettons que la gravité de cette situation soit sous-estimée par les sénateurs signataires.
  • Demandons que le mot dialogue ne soit pas dévoyé. Pour que les citoyens retrouvent les voies du dialogue, il faut que les séparatistes abandonnent celle de la négociation sans concession sur l’autodétermination de la Catalogne.

 

Barbara Loyer, professeure, Université Paris 8, auteure de “L’Espagne en crises”, A. Colin, 2015

Benoît Pellistrandi, historien de l’Espagne, auteur de “Le labyrinthe catalan"        DDB, 2019

Joseph Pérez, professeur émérite, Université de Bordeaux, ancien directeur de la Casa de Velazquez

Jean-Pierre Étienvre. Ancien directeur de la Casa de Velazquez, professeur émérite à Sorbonne Université 

Marie-Blanche Requejo Carrió, maître de conférence, Université de Marne-la-Vallée.

Cyril Trépier, chercheur à l’Institut Français de Géopolitique, auteur de   « Géopolitique de l’indépendantisme en Catalogne » Harmattan, 2015

Béatrice Giblin, directrice de la revue Hérodote

Francisco Javier Irazoki, écrivain

Michèle Basterra, professeur honoraire d'espagnol

Pierre Basterra, docteur en histoire

Emmanuel Bertrand, professeur de chaire supérieure (espagnol)

Pierre Blanc, Sciences Po Bordeaux et Bordeaux sciences agro

Maurice Goldring, professeur émérite, Université Paris 8

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.