FNMFrexit

FNMF: Fédération Nationale de la Mutualité Française, une fédération qui n'aurait plus le sens mutualiste ?! Quel point commun "mutualiste" réunit encore les mutuelles (code de la mutualité) ? Votre mutuelle est adhérente à la FNMF ? Militez pour le FNMFrexit

Lors de la passation de pouvoir entre l'ancien Président de la FNMF et le nouveau (T. Beaudet) de la MGEN en présence du 1er ministre (M.Valls), le rôle de l'ancienne puissante fédération, qui disposait des oreilles depuis de nombreuses années du pouvoir en place, s'est réduit à peau de chagrin :

Le 1er ministre vient faire sa pré-campagne pour le PS, les invités (R.Bachelot, B.Kouchner,...) et les messages vidéo (F.Hollande, L.Fabius) au nouveau retraité de la Présidence ne sont qu'éloge et félicitations personnelles...(le tango des EGOS).

Et pourtant que reste t-il à la "boite à outils" des mutuelles ?

Rien ou presque rien. Cette fédération est devenu la caste des mutuelles de la fonction publique, la combine des groupes paritaires, la valse des étiquettes par les montages financiers des groupes mutualistes ou se cotoient les ennemis d'hier (les sociétés d'assurance et les mutuelles) soudain "copains comme cochon" aujourd'hui. Etonnant revirement de situation ?! les dirigeants (présidents et directeurs) de ces sociétés de personne accusent :

Solvabilité 2, cette règle jurispridentielle européenne (un bouc émissaire tellement évident que l'argument tombe sous le sens)

 

les règles d'état et lois mises en place par le gouvernement avec l'unification des règles de plus en plus strictes des contrats responsables ne permettraient plus de différencier les mutualistes des assureurs et laisseraient peu de marge de manoeuvre pour réduire les côtisations. (on oublie allégrement les 15 à 20% de frais de gestion)

On y croirait presque, tellement toutes ces informations sont bien ficelées, bien rabachées en boucle, dans les règles nouvelles de communication (je te le martèle 50 fois dans le discours...). Mais qui devait défendre les principes mutualistes ? qui devait prévenir l'europe du particularisme de gestion de ces entités ? qui défendaient "la veuve et l'orphelin", sauvaient, lorsqu'elles s'appelaient encore "société de secours mutuelle"? la FNMF !

et bien aujourd'hui le résultat est là. Personne n'a rien déféndu, les fonctionnaires de ces entités se sont rendus (ou vendus) corps et âmes au principe capitalistiques purs et durs de l'europe...ils se sont fait plaisir dans des débats sans aucun sens pour l'adhérent. Les mutuelles adhérentes ne sont que des grands groupes financiers (UGM et UMG) avec des placements en réassurance auprès de sociétés d'assurance ou des banques (dont la réassurance mériterait un regard sur ces placements: l'information est noyée sous une compilation de placements dont il est très difficile de connaître les multiples ramifications financières). les achats et les ventes d'immeubles sont légions. placements dans les SCI, multiples activités des présidents de ces "mutuelles", indemnités cumulées...etc; une gabegie !

Militez pour le FNMFrexit, une fédération doit défendre ses adhérents, et pas le gouvernement !  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.