Notes P.

Alors que le Président de la République prenait la parole le 28 octobre, j'ai dû faire un résumé en temps réel, par sms, à un ami. (parenthèse pour mes remarques hors transcription) [crochets pour ses interventions] Ceci est poésie, légèreté, auto-dérision et absurdité, nécessaires en ces temps nouveaux.

[Même pas je l'écoute. Tu me fais une synthèse ?]

On a tout bien fait mais il faut avoir peur car ce virus est méchant et nos médecins sont des héros et pour eux il faut...

Protéger...

Protéger.. Précaire.. Bien.. Solidarité... Humanité... Economie...

Etc...

Pour nous rien n'est plus important que la vie humaine...

400 000 morts en plus ! Trop risqué.

Voyons !

On peut pas confiner les vieux.

(Ah si, on fait aussi bien que les Chinois, 400 000 tests par semaine)

(400 000 = le nouveau chiffre magique ?)

(Tout plein de mensonges sur ce qu'on a fait de bien...).

Qui peut vouloir que des gens passent des semaines en réanimation ?

Qui ?

Ecoles ouvertes, travail.

Pas de réunion privée. (Tu devrais venir avant ce week-end !)

Quoi qu'il en coûte. Jusqu'a 10000 euros par moi d'aide...Les guichets des services publics ouverts. Innovations des TPE et ME pour numérisation et vente à distance. Visites en EPHAD.

Enterrer dignement.

Masque à la maison.

(Ca, c'est bon !)

[Ahahaha mais sérieux ? Il a fumé]

Accompagner associations force de sécurité intérieure et civile. Sens des responsabilités : respect des règles. Dans la nuit de jeudi à vendredi.

Démocratique : toutes les oppositions sont autorisées à s'exprimer.

(!!!!)

Deux semaines d'observation. Noël. Noël. Réduire infections et entrées en réanimation. Tests et tousanticovid à installer.

Résilience et unité. Force et solidarité. International et terrorisme.

Nous sommes la France. (J'ai raté un bout à cause des gamins)

(C'est portenawak un confinement déconfinés - même mot rien à voir).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.