Les marcheurs ont-ils une âme ?

Un vote qui nous fait douter...

On entend à la radio qu'un quart des marcheurs se sont abstenus dans l'hémicycle, lors du vote qui remet une couche de mort dans nos systèmes agricoles emballés dans une fuite en avant technologisante.

On est en droit de se réjouir d'apercevoir, ici et là, la preuve que ces obéissants politiciens ont, occasionnellement, une capacité de rébellion qui révèle leur libre arbitre. C'est une des preuves essentielle de la présence d'une âme dans l'individu. Bravo à ces humains.

Réjouissons-nous : peut-être ce quart va-t-il cesser dorénavant de participer à la confettisation du pays, l'écharpage du peuple, la dilapidation du patrimoine national. Devenir un poids mort refusant les décisions absurdes permettrait peut-être de cesser le traitement indigne fait à une population d'adultes rendue folle par des injonctions contradictoires et des imprécations ciblées.

Ayons confiance : la fin ne viendra peut-être pas d'où on l'attend.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.