DSK : ou IRAK, c'est le cul qui mène les humains malsains pour du vent LOL!!!!!

Le cul malsain ne mène qu'aux malheurs des humains, motive les guerres, les mafias.

***********************

DSK : ou IRAK, c'est le cul qui mène les humains malsains pour du vent LOL!!!!!
DSK : or IRAQ, it is the ass that leads the unhealthy humans for wind LOL !!!!!
keywords : dsk, Irak, usa, violences, meurtres, sexualité, diabolisme, démence, Médias, Politique, serial killer, pornographie, faits-divers

***********************


mardi 11 mai 2004, par ferdinand
Le triomphe de la déraison
Irak, images de prisonniers nus : des photos qui font perdre une guerre

Une grotesque mise en scène sadomasochiste aura, finalement, eu plus de poids que des massacres bien réels

bizuthage_homosexuel_dans_une_prison_irakienne-s.jpg

deux_cretins_devant_un_tas_de_prisonniers_nus-s.jpgirak_prisonnier_nu_menace_par_des_chiens-s.jpg
magritte-s.jpgun_soldat_US_assis_sur_un_prisonnier_irakien-s.jpg



30248783:jpeg_preview_large.jpg

@que je t'aime, ça n'se dit jamais assez (@lepost.michelb)

LOUIS CHEDID - On ne dit jamais assez aux gens... par ATMOSPHERIQUES
On ne dit jamais assez aux gens qu'on aime qu'on les aime
C'est...

 


<<

le meurtre d'un autre blessé, gisant sur le sol, par des « marines » qui s'amusent à lui tirer dans le dos avec des fusils automatiques.

Crimes de guerre en Irak, vidéo - 14.7 ko
Crimes de guerre en Irak, vidéo

Scène 1 : un Irakien est blessé puis achevé à coups de canon par l'équipage d'un hélicoptère de combat.

Tout d'abord, deux hommes vont mourir, un troisième être blessé. Le blessé sera brièvement visible au début de la video, tout à fait à droite de l'écran, vers le haut. Les images ont été tournées avec la caméra thermique du système de conduite de tir.

Le blessé, qui était à droite de l'écran au début de la séquence, s'est réfugié sous le camion. Il fait l'erreur de se pencher pour regarder si l'hélicoptère est toujours là. Il est localisé grâce à la caméra thermique. Ordre est donné de faire feu sur le camion pour le tuer. L'équipage reste en observation. Après quelques instants, l'homme, grièvement blessé, se traîne sur le sol. On entend distinctement le tireur annoncer "He's wounded" (il est blessé) et son supérieur répéter l'ordre "hit him... hit him" (flinguez-le).

Scène 2 : meurtre d'un blessé irakien par la soldatesque étasunienne

Un homme est blessé, il est tombé à terre et ne peut se relever. Des "marines" s'amusent à faire des cartons dans son dos (ils tirent, au demeurant, fort mal). La mort de leur victime leur inspire éclats de rire et cris de joie.

>>

 


<<
C'est le cul qui mène le monde

Une gentille demoiselle me résuma, par une après-midi d'automne, sa philosophie de la vie : « C'est le cul qui mène le monde ». Elle souriait si bien que je n'eus pas l'esprit de lui demander vers où le monde se trouvait ainsi mené. Ce propos serait resté badin s'il ne semblait désormais au centre d'une philosophie de l'Histoire. Philosophie de l'Histoire qu'il reste à écrire. Clinton n'a pas été mis en danger pour ses crimes de guerre en Yougoslavie, ni pour le bombardement de laboratoires pharmaceutiques dans le tiers-monde ; il a été mis en danger pour une malheureuse turlutte qui ne faisait de mal à personne. Bush et Blair ne sont pas vraiment mis en danger par leurs crimes de guerre en Irak, fort peu par leurs mensonges éhontés... les voilà mis à mal par des photos pornographiques de mauvais goût. Et nos ministres eux-mêmes, désormais, dans notre fière et gauloise France, en viennent à régler leurs petites affaires par police des moeurs interposée... O tempora, O mores.

>>

Article complet (@vigirak.com)
1564186:jpeg_preview_large.jpg

@Stand by me (@lepost.michelb)

boule sentimentale
attirée par les étoiles
le long de mon voyage
mon esprit fut volage
chercha en terres nues
l'amour sur l'avenue
absente...

 



Chirac a refusé la guerre d'Irak, c'est pour cela qu'il ne pouvait plus être candidat à la présidence. Il a été écarté. Il le sentait. Karachi et toute la clique.
La boucle est bouclée. Les politiques s'ils veulent durer doivent laisser leurs histoires de cul au vestiaire, au sens propre (c'est-à-dire lavé), comme au sens figuré (c'est-à-dire en bon père de famille). S'ils ont des problèmes qu'ils fassent comme tout le monde, qu'ils consultent.
De simples photos ont mis à bas le plus grand empire du monde. De simples photos dégueulasses comme on en trouve dans les revues, les sites web, magasins spécialenlisés crades et sordides.
De simples photos, même pas des armes automatiques, des missiles, des bombes nucléaires, non! du papier glacé et glaçant....
La boucle est bouclée
DSK n'a jamais compris à quoi mène la violence pour l'avoir vue de ses yeux vue.
Une simple femme de ménage aidée par lui a mis sans le vouloir l'homme le plus puissant du monde à bas.
La convergence des impuissances.
Oh! Dieu tu veilles donc que la vérité vienne....
11438089:jpeg_preview_large.jpg @Un flic qui a su arrêter la violence au lieu de l'attirer, de l'amplifier (@lepost.michelb)
En réponse à :
Le SOS de détenus corréziens : "Insultes et abus de...
par La rédaction du Post

14127632:jpeg_preview_large.jpg @Iraq De La Dictature Au Chaos (@lepost.michelb)
1000 milliards 860 millions de dollars à qui profitent les crimes ? toutes les morts innocentes et inutiles ?
6296113:jpeg_preview_large.jpg

@Massacres en Irak, un 10 Mai 2011 (@lepost.michelb)

Dans la planète à massacres d'êtres humains <<
Manifestation d’Iraniens devant l’ambassade d’Irak suite à un nouveau massacre à Ashraf (@enquete-debat.fr)...


En Syrie : viol, tortures, meurtres, insurgés enfermés vivant dans des camions frigorifiques...
@Syrie : rien n'arrête le ramadan, ni le ramdam, ni le drame d'Adam (@lepost.michelb)

Syrie : le carnage continue pendant le ramadan (@Urtikan.net) bah! on rigole bien !!!???....
Publié par
michelb post...

 

@Syrie : ils n'ont plus peur de mourir (@lepost.michelb)

En réponse à :
Syrie : souriez ! syriez! vous êtes prêts à mourir,...
par michelb
*************************************
La révolution...

 

13474366:jpeg_preview_large.jpg

@Hamza al-Khatib, un enfant syrien et Allah n'existe plus ? (@lepost.michelb)

En réponse à :
Syrie : Un si beau couple... et la mort par michelb
<< Avec l’arrivée au pouvoir de Bachar el-Assad en juillet 2000, les...

 

31533331:jpeg_preview_large.jpg

@Ringer et Chichin : au-delà du pornographique de l'affection (@lepost.michelb)

 

A Catherine Ringer et Fred Chichin,
Chacun peut commencer une vie difficile et avoir des vies pornographiques mais peut importe, y'a rien à pardonner...

 

 

 

hqdefault.jpg

@Syrie : Un si beau couple... et la mort (@lepost.michelb)
Bachar-Al-Assad en Turquie (@turquie-fr.com)
Et pourtant......
Des choses terribles se produisent, des horreurs sans noms

 

@Serial killers-violeurs-pédophiles encouragés par des 'instances' provoquent des envieux chez nous (@lepost.michelb)

Viols au Congo : « Le jour où ils ont fait de moi une femme » "Qu'est-ce que je peux faire pour votre plaisir Mr Dutroux ?" (@ http://www.fnb.to/FNB/Article/Bastion_80/DUTROUX.JPG)...

 

15746575:jpeg_preview_large.jpg

@MEDIAPART : pas de vacances, juste du repos, 'Kar ça chi' trop d'corruption (@lepost.michelb)

En réponse à :
Grèce : pourquoi faut-il aider la corruption ? par michelb
Politiques 22/07/2011 à 15h49 (mise à jour à 17h33) Ziad...

 


h-2-2545285-1310313913.jpg

@Birmanie : tortures et démocratie vacillante (@lepost.michelb)
Désertion pour cause de tortures de moines birmans FRANCE24-FR-EXCLUSIF-Lieutenant Birman par france24
Ici en provenance de @Avaaz,
L'avenir...

 

Ce post n'est plus visible : Pourquoi ?

@DSK : il faut boucher les trous @lepost.michelb)

Pour Nicolas Sarkozy la seule chose intéressante de Mme Lagarde est (était ???) qu'elle parle "anglais" (à retrouver dans un article du Canard...

2 25/05 | 7777 lectures Supprimer
hqdefault.jpg

@La publicité à connotations pédophiles ?? (@lepost.michelb)

<< Selon le critère de l'OMS, les adolescents de 16 ou 17 ans sont aussi classés comme pédophiles, s’ils ont une préférence sexuelle persistante...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.