Bob 92 Zinn
Abonné·e de Mediapart

166 Billets

9 Éditions

Lien 3 sept. 2013

Décines: un fils de butte joue la résistance dans un arbre

Bob 92 Zinn
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Decines-un-fils-de-butte-joue-la-resistance-dans-un-arbre

Après le début de l'évacuation du camp d'opposants débutée ce mardi matin, un homme continuait sa résistance cet après-midi dans un arbre. Jérôme Sturla, le maire de Decines confirme que l'arrivée de Roms dernièrement dans le camp a "provoqué un émoi supplémentaire du côté des riverains".

Après l'évacuation du village des Fils de butte entreprise ce mardi matin à Décines, plusieurs tractopelles procèdent désormais à sa destruction. Installés depuis le mois d'avril 2012, les Fils de butte avaient créé une ZAD (zone à défendre), qu'ils occupaient en protestation à la construction du Grand Stade.

En milieu d'après-midi, seul un "zadist"e restait sur les lieux, posté dans un arbre et refusant de descendre, selon un de ses camarades. Les autres sont en bas de la butte, devant l'église St Pierre, les CRS leur empêchant tout accès à la zone.

Parmi eux, Farid se désole de voir les forces de l'ordre "détruire ce qu'on a mis un an et demi à construire". Présent depuis ce matin, il explique : "dix camions de CRS ont été déployés et l'un de nos amis est en ce moment en garde à vue".

"Cette expulsion était prévue. Les militants anti-stade occupent illégalement ce terrain depuis un an et demi et sont expulsables depuis le 30 avril", rappelle  Jérôme Sturla, maire de Décines.

Lundi matin, un huissier était venu leur signifier "une expulsion sans délai". Pour Cyril, autre membre des Fils de butte, ces derniers n'ont pas eu le temps de réagir ni de s'organiser. "J'ai encore du matériel sur place, une remorque, de l'outillage... Je ne sais pas comment je vais pouvoir le récupérer. Ce n'est pas grand chose, mais pour certains c'est beaucoup".

"Pas de Roms à Décines"

Il regrette également la réaction des riverains à l'arrivée des trois familles Roms la semaine dernière. "Les habitants se font voler leurs terres et ils ne disent rien. Par contre, ils se mobilisent dès qu'ils voient des Roms".

Une arrivée qui, selon lui, a fortement précipité leur expulsion. Version confirmée par Jérôme Sturla. "L'arrivée des familles Roms a provoqué un émoi supplémentaire auprès des riverains, craignant que Décines ne se substitue à Vaulx-en-Velin. Il est hors de question que Décines accueille un camp de Roms, donc nous avons lancé la procédure d'expulsion".

Malgré tout, Cyril ne regrette pas d'avoir accueilli ces familles, expulsées du camp de Vaulx-en-Velin à la fin du mois d'août. "On ne vote pas entre nous. Les décisions se font plutôt sur un coup de cœur et on en discute après. Mais pour moi ce n'était pas une mauvaise décision. Il fallait voir la misère dans laquelle ils étaient".

Après la destruction du village, les services municipaux se chargeront d'en barricader l'accès, afin d'éviter toute réinstallation.


Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB