Terrorisme: symptôme d'une société profondément malade!

Les journalistes nous bassinent de leur discours insipide et atterré, comme pour masquer une réalité que de toute évidence ils refusent obstinément de comprendre. Pourtant il est bien évident que la facilité avec laquelle les jihadistes sont recrutés en vue de mourir pour leur cause est le terrible symptôme que cette société mercantiliste est profondément malade et conduit une partie de ses enfants à une attitude suicidaire et criminelle. La religion en général et l'islamisme en particulier ne sont que l'emballage que se donne le désespoir profond d'une partie de la jeunesse, en particulier celle issue de l'immigration. 

Certes notre système économique, médiatique, politique, policier et militaire, fondé sur la motivation et la coercition financières et l'arsenal impressionnant des sanctions pour ceux qui voudraient peu ou prou s'en affranchir, sans oublier l'épouvantail du terrorisme agité en permanence par des media pour renforcer l'adhésion du peuple des volailles aux valeurs des renards, sont très efficaces à l'échelle collective, au point d'interdire tout espoir de changement. Mais ils engendrent de tels traumatismes de frustration individuelle qu'ils transforment une partie de la jeunesse et plus généralement de la population en bombes à retardement humaines, destructrices et autodestructrices, sans plus aucune attache envers l'empathie ni la vie et qui ne souhaitent qu'une chose, mourir en détruisant suffisamment de choses et de gens dans cette société. En outre la technologie ambiante fournit une puissance de feu suffisante à chaque individu pour finir en beauté.

Au delà de tous les commentaires sociétaux, c'est bien là le constat qu'il faut d'abord accepter avant de pouvoir trouver des solutions tenant compte de ce dramatique diagnostic! Car les solutions à court terme sont bien entendu nécessaires mais ne pourront pas suffire, il faudra aussi changer notre société, en plus de notre politique étrangère... Faire de quoi chaque individu pourrait se révêler un futur kamikaze!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.