bonus-malus
Abonné·e de Mediapart

14 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 mars 2011

L’addiction dans le jeu d’argent sur internet

Les sites en ligne proposant des jeux d'argent se font de plus en plus nombreux depuis quel'accès à Internet est devenu chose commune et à la portée de tous, notamment suite à l'ouverture du marché au jeux d'argent et la délivrance des licences deparis sportif, de poker et de turf aux opérateurs via l'autorité de régulation des jeux d'argent en ligne (ARJEL). Celle-ci met d'ailleurs à disposition une liste régulièrement mise à jour des opérateurs agréés par ses soins.

bonus-malus
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les sites en ligne proposant des jeux d'argent se font de plus en plus nombreux depuis quel'accès à Internet est devenu chose commune et à la portée de tous, notamment suite à l'ouverture du marché au jeux d'argent et la délivrance des licences deparis sportif, de poker et de turf aux opérateurs via l'autorité de régulation des jeux d'argent en ligne (ARJEL). Celle-ci met d'ailleurs à disposition une liste régulièrement mise à jour des opérateurs agréés par ses soins.

S'appuyantsur des publicités alléchantes et des facilités d'inscription diverses, la bataille pour attirer le maximum de membres est devenue un véritable businesssur le net. Par curiosité ou par véritable passion, il est fréquent derencontrer des adeptes de ces adresses web qui poussent comme des champignons.

Des États-Unis à l'Angleterre, la croissance du nombre de site proposant des jeuxd'argent en ligne s'est accompagnée d'un plan strict d'études sur les risques d'addiction développés par la population.

La France suit actuellement le mouvement suite à la constatation d'une augmentation del'effectif des joueurs compulsifs ces dernières années.

Troiscatégories distinguent habituellement les amateurs de jeux, suivant un ordre croissant d’investissement :

  • Les curieux : ces personnes se lancentdans les parties par pure curiosité. Sans posséder forcément les connaissances pour jouer, elles s'essayent aux jeux d'argent en ligne occasionnellement
  • les participants confirmés qui jouent pour accumuler desvictoires. Portés par le goût du défi et un peu par l'envie de se mesurer à de sprofessionnels confirmés, ces passionnés sont classés dans une catégorie degens qui prennent volontiers part à des compétitions diverses.
  • les addictifs ou des joueurs compulsifs. Hommes,femmes, jeunes et même retraités, toutes les catégories de personnes peuvent être touchées par le problème. Participant excessivement aux jeux d'argent, cespersonnes sont incapables de passer un moment sans jouer.

Pour ces derniers, les limites financières et temporelles n'existent plus et ilest fréquent que ces sujets perdent peu à peu le goût du contact avec le reste de la société. Le joueur compulsif joue pour vivre, il est animé par une passion folle qui se transforme en dépendance identique à celle des drogués. Le plaisir du jeu constitue une nécessité vitale avec des symptômes physiques et psychiques destructeurs. N'importe quel jeu peut devenir source d'addiction du moment que le participant ressent du plaisir ou de l'excitation à y jouer. Paris sportifs en ligne, jeux de casinos sur le net ou jeux de poker via lessites professionnels sont tous des portails à risque dont l'usage demande une certaine dose de prudence.

Le caractère premier constituant un facteur de risque est assurément la possibilité de jouer de chez soi. Avec un ordinateur et une connexion au réseau, n'importe qui peut devenir membre d'une communauté de jeux d'argent en ligne.

Les adhésions massives sontfavorisées par une gratuité de ces services qui promettent en prime des sommesmirifiques à gagner. Les participants tendancieux ne disposant pas de beaucoup de distractions à portée de main sont les plus facilement touchés. Le confort d'usage de ces sites ainsi que la maîtrise apparente de son budget pousse denombreux abonnés à augmenter graduellement le plaisir du jeu en misant gros. L'appât du gain est de plus en plus fort, favorisé par l'assurance que lachance tournera bientôt.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot